Différences entre les versions de « Chom »

De Arbres
Ligne 49 : Ligne 49 :
|(4)|| Penaos e vehe ||dezhe || '''chomel yac'h''' ?
|(4)|| Penaos e vehe ||dezhe || '''chomel yac'h''' ?
|-
|-
| || [[penaos|comment]] [[R]] [[COP|serait]]|| [[da|à]].[[pronom incorporé|eux]] || rester sain  
| || [[penaos|comment]] [[R]] [[COP|serait]]|| [[da|à]].[[pronom incorporé|eux]] || rest[[-el (V.)|er]] sain  
|-
|-
|||colspan="4" | 'Comment pourraient-t-ils rester en bonne santé? (dans ces conditions?)'|||| ||''Vannetais'', [[Herrieu (1994)|Herrieu (1994]]:97)
|||colspan="4" | 'Comment pourraient-t-ils rester en bonne santé? (dans ces conditions?)'|||| ||''Vannetais'', [[Herrieu (1994)|Herrieu (1994]]:97)

Version du 23 février 2014 à 15:31

Le verbe chom signifie 'rester', dans son sens spatial ou de persistance d'un état.


(1) Ur re bennak, koulskoude, zo chomet en tier...
un ceux quelconque cependant R est resté dans.le maison
'Quelques-uns, cependant, sont restés dans les maisons...'
Trégorrois, Berthou (1985:78)


Morphologie

Après une lénition, la consonne initiale peut apparaître voisée, ce qui est parfois visibilisé en graphie.


(2) Ne jom anezi nemed he hloh Maria Pia hag a heller gweled (...).
ne reste de.elle seulement sa cloche Maria Pia que R peut.IMP voir
'Il ne reste d'elle que sa cloche Maria Pia que l'on peut voir.'
Léonard, Seite (1998:50)


variation dialectale

Le verbe chom, 'rester', se trouve en vannetais sous la forme chomel, c'est-à-dire avec le suffixe verbal infinitif -el.


(3) Lod-kaer a vehe gwell gete chomel amañ...
certain-beau R serait mieux avec.eux rester ici
'Un bon nombre aimerait mieux rester ici.' Vannetais, Herrieu (1994:57)

Expressions

(4) Penaos e vehe dezhe chomel yac'h ?
comment R serait à.eux rester sain
'Comment pourraient-t-ils rester en bonne santé? (dans ces conditions?)' Vannetais, Herrieu (1994:97)


(5) Skuiz-maro eo; war-bouez chom klañv ema.
fatigué-mort est sur-poids rester malade est
'Il est très fatigué, il est sur le point de tomber malade.' Ar Merser (2009:585)