Chistr, sistr

De Arbres
La version imprimable n’est plus prise en charge et peut comporter des erreurs de génération. Veuillez mettre à jour les signets de votre navigateur et utiliser à la place la fonction d’impression par défaut de celui-ci.

Le nom sistr, chistr, dénote du 'cidre'.


(1) En eur pod war an tan e verve sistr yac'hus.
en un pot sur le feu R4 bouillait cidre sain
'Du bon cidre bouillait en pot sur le feu.'
Cornouaille (Pleyben), Ar Floc'h (1950:70)


Morphologie

variation dialectale

(2) Te a zo barreg a-walh da eva eur bannah chistr.
toi R est capable assez de1 boire un verre cidre
'Tu es assez capable (tu peux bien) boire un coup de cidre.'
Trégorrois, Gros (1989:'barreg')


(3) Great e vo neuze chistr nevez.
fait R sera alors cidre nouveau
'On fera alors du nouveau cidre [cidre nouveau ?].'
Le Bozec (1933:18)


(4) n'hiñ gev mad chiss, gev mad li !
le celui R1 trouve bon le cidre R1 trouve bon le lie
'Qui aime le cidre aime la lie !'
Cornouaillais de l'est maritime, Bouzec & al. (2017:273)


Ernault (1888b:247) écrivait avec un "j" initial Deu 'ra jist, 'Il vient du cidre (du robinet)'.


dérivation

Le trégorrois Gros (1984:384) donne, avec le préfixe dour- 'liquide', dourjistr 'petit-cidre, piquette'.