Chalotez : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher
 
(2 révisions intermédiaires par le même utilisateur non affichées)
Ligne 5 : Ligne 5 :
 
|(1)|| Hiniennou || a || werze ||ivez || pakadou || '''chalotez'''...
 
|(1)|| Hiniennou || a || werze ||ivez || pakadou || '''chalotez'''...
 
|-
 
|-
||| [[hini|N]].[[-enn|SG]].[[-où (PL.)|PL]] || [[R]]<sup>[[1]]</sup> || [[gwerzhañ|vendait]]|| [[ivez|aussi]] || paquet[[-où (PL.)|s]] || échalotes  
+
||| [[hini|N]].[[-enn|SG]].[[-où (PL.)|PL]] || [[R]]<sup>[[1]]</sup> || [[gwerzhañ|vendait]]|| [[ivez|aussi]] || [[pakad|paquet]].[[-où (PL.)|s]] || échalotes  
 
|-
 
|-
 
| || colspan="10" | 'Certains vendaient aussi des paquets d’échalotes...'   
 
| || colspan="10" | 'Certains vendaient aussi des paquets d’échalotes...'   
Ligne 20 : Ligne 20 :
  
  
[[Deshayes (2003)]] relève ''chalottes'' 'échalotes' en 1633. C'est un emprunt au moyen français ''eschalote'' (1514).  
+
== Diachronie ==
 +
 
 +
[[Deshayes (2003)]] relève ''chalottes'' 'échalotes' en 1633. C'est un [[emprunt]] au moyen français ''eschalote'' (1514).  
 
Le latin ''cæpa Ascalonia'' dénotait un '(oignon de) Ascalon', Ashkelon étant une ville en Israël. Il est continué par l'ancien français ''échalogne'' fin XI°, ''escaluigne'' vers 1140, ''[[*]] eschaloines'' au XIV° ([https://www.cnrtl.fr/etymologie/%C3%A9chalote CNRTL]), ainsi que l'anglo-normand ''escalone'' qui a donné l'anglais ''scallion'' dès la fin XIV° ([https://www.etymonline.com/word/scallion Etymonline]).  
 
Le latin ''cæpa Ascalonia'' dénotait un '(oignon de) Ascalon', Ashkelon étant une ville en Israël. Il est continué par l'ancien français ''échalogne'' fin XI°, ''escaluigne'' vers 1140, ''[[*]] eschaloines'' au XIV° ([https://www.cnrtl.fr/etymologie/%C3%A9chalote CNRTL]), ainsi que l'anglo-normand ''escalone'' qui a donné l'anglais ''scallion'' dès la fin XIV° ([https://www.etymonline.com/word/scallion Etymonline]).  
 
Le suffixe ''-ote'' n'est apparu sur le moyen français ''eschalote'' qu'au début du XVI°. L'emprunt breton est postérieur à cette suffixation en ''-ote'', comme l'est l'emprunt anglais ''shallot'' 'petit oignon' dès 1660 ([https://www.etymonline.com/word/shallot Etymonline]).
 
Le suffixe ''-ote'' n'est apparu sur le moyen français ''eschalote'' qu'au début du XVI°. L'emprunt breton est postérieur à cette suffixation en ''-ote'', comme l'est l'emprunt anglais ''shallot'' 'petit oignon' dès 1660 ([https://www.etymonline.com/word/shallot Etymonline]).

Version actuelle datée du 31 octobre 2021 à 07:01

Le nom chalotez dénote des 'échalotes'. C'est un nom collectif.


(1) Hiniennou a werze ivez pakadou chalotez...
N.SG.PL R1 vendait aussi paquet.s échalotes
'Certains vendaient aussi des paquets d’échalotes...'
Plouzane, Briant-Cadiou(1998:13)


Morphologie

composition

Le nom chalotez 'échalotes' porte le suffixe -ez des noms collectifs, qui a tendance à apparaître sur les noms d'emprunt.


Diachronie

Deshayes (2003) relève chalottes 'échalotes' en 1633. C'est un emprunt au moyen français eschalote (1514). Le latin cæpa Ascalonia dénotait un '(oignon de) Ascalon', Ashkelon étant une ville en Israël. Il est continué par l'ancien français échalogne fin XI°, escaluigne vers 1140, * eschaloines au XIV° (CNRTL), ainsi que l'anglo-normand escalone qui a donné l'anglais scallion dès la fin XIV° (Etymonline). Le suffixe -ote n'est apparu sur le moyen français eschalote qu'au début du XVI°. L'emprunt breton est postérieur à cette suffixation en -ote, comme l'est l'emprunt anglais shallot 'petit oignon' dès 1660 (Etymonline).