Chalm (2008) : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher
Ligne 28 : Ligne 28 :
 
|}
 
|}
  
 +
 +
Les cartes n° [http://sbahuaud.free.fr/ALBB/Kartenn-189.jpg 189] et [http://sbahuaud.free.fr/ALBB/Kartenn-318.jpg 318] de l'[[ALBB]] montrent la forme ''[[e-giz]]'' comme traduction de 'comme' dans le Cap-Sizun. Chalm, lui, utilise la forme standard ''[[evel]]''.
 +
 +
 +
{| class="prettytable"
 +
| (2)||  hag '''evel'''-henn|| hag '''evel'''-hont
 +
|-
 +
| || [[&|et]] [[evel|comme]]-[[DEM|celui(là)]] || [[&|et]] [[evel|comme]]-[[ads|là-bas]]
 +
|-
 +
| || colspan="4" | 'et patati, et patata'||  [[Chalm (2008)|Chalm (2008:]]§Q6)
 +
|}
  
  
 
[[Category:ouvrages de recherche|Categories]]
 
[[Category:ouvrages de recherche|Categories]]

Version du 24 mai 2013 à 10:09

Chalm, E. 2008. La Grammaire bretonne pour tous, An Alarc'h embannadurioù.


Eugène Chalm, (1919-2002), est locuteur originaire du Cap-Sizun.

Sa grammaire, remarquablement éditée, est à but didactique mais comporte des formes marquées dialectalement.


 extrait de l'introduction:
 "Instituteur et professeur en Mayenne, [il] a également été, pendant de très longues années, 
 correcteur aux cours de breton par correspondance de Skol Ober. C'est au contact des 
 difficultés rencontrées par ses apprenants que cette grammaire a vu le jour.
 Il a également préparé des exercices grammaticaux dont la parution devrait suivre.
 Le contenu de la grammaire a été revu et complété par l'équipe des correcteurs de Skol Ober, 
 et le travail rédactionnel mené par Divi Kervella."


Occasionnellement, on peut voir dans l'ouvrage que des formes standards ont été privilégiées à des formes du Cap. En (1), la traduction offerte par l'auteur est standard et non locale, qui aurait signifié 'Beaucoup ont pleuré de peur.'. Dans le Cap, "'crié' se dit plutôt chouet" selon Jade (c.p. 05/2013).


(1) Kalz o deus kriet diwar o aon.
beaucoup ont crié de leur peur
'Beaucoup ont crié de peur.' Standard, Chalm (2008:R.1.2.3)


Les cartes n° 189 et 318 de l'ALBB montrent la forme e-giz comme traduction de 'comme' dans le Cap-Sizun. Chalm, lui, utilise la forme standard evel.


(2) hag evel-henn hag evel-hont
et comme-celui(là) et comme-là-bas
'et patati, et patata' Chalm (2008:§Q6)