C'hwibu, fubu

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher

Le nom c'hwibu, ou fubu, est un nom collectif qui dénote des 'moucherons'.


(1) Kouezhet ez eus ur fubuenn e-barzh er werenn.
tombé R est un moucheron dans dans.le 1verre
'Un moucheron est tombé dans le verre.' Chalm (2008:C7144)


Morphologie

variation dialectale

La carte 199 de l'ALBB docuùente la variation dialectale de la traduction de des moucherons.


nom pluriel

Trépos (1959:377) propose que -u est un allomorphe du pluriel i, comme dans ludu 'cendre', burlu 'digitales'. La variation dialectale lui donne raison; dans la carte 199 de l'ALBB, on voit apparaître sur certains points des formes en -i, réparties dans tout le KLT; au point 8 à Trébabu, au point 22 à Saint Fiacre, au point 33 à Berrien, au point 34 à Peumerit-Quintin, aux points 43, 44 et 50 à Edern, Roudouallec et Scaër, et au point 36 à Crozon. L'alternance -u/-i y est d'ailleurs en distribution complémentaire avec des pluriels en -ed, seul suffixe que l'on trouve en vannetais pour cette dénotation plurielle.

Il n'existe cependant pas en breton moderne de formes racines sans ce pluriel qui formeraient un singulier, il faut considérer ces noms pluriels en -u comme des noms collectifs.


A Locronan, A-M. Louboutin (09/2015a) a c'hwibi 'moucherons', c'hwibienn 'moucheron', mais pas le double pluriel * c'hwibiennoù.


dénotation singulière optionnelle

Dans la chanson Minores Penn-al-lenn recueillie en 1937 près de Lorient d'une locutrice née en 1850, le singulatif -enn est utilisé sur le nom furbu 'moustiques' selon qu'on en a besoin pour la rime. La notion sémantique d'individuation est assurée ici par l'article indéfini (sa prononciation assure que le nom qui suit est singulier).


(1) Me na ran ket fouter gant o inkane gwenn, ken nebeut a ran gant eur furbuen.
moi ne.R1 fais pas cas avec votre3 haquenée blanc tant peu R1 fais avec un moustique.SG
'Je me moque bien de votre haquenée blanche, tout autant que d'un moustique.' Chanson, Pérennès (1938:250-1)


(2) Me na ran ket fouter gant da vantel ru, ken nebeut a ran gant eur furbu.
moi ne.R1 fais pas cas avec ton1 manteau rouge tant peu R1 fais avec un moustique
'Je me moque bien de ton manteau rouge, tout autant que d'un moustique.' Chanson, Pérennès (1938:250-1)


Sémantique

'moucherons, moustiques, guêpes'

La confusion est fréquente en 'moucheron' et 'moustique', comme dans la chanson de Pérennès ou dans la carte 199 de l'ALBB qui, pour la traduction de moucherons donne moustikied à Houat.

En vannetais aux points 73, 74, 76, 79 à Ploemel, Ploeren, à l'Île d'Arz et à Saint-Gildas-de-Rhuys, on donne aussi différentes variations de gwesped en traduction de des moucherons, alors que ce nom dénote ailleurs des 'guêpes'. L'information sur ces points porte à caution car, fin XX°, la carte 244 du NALBB donne sur cette zone des variations autour de gwesped pour 'des guêpes'. Malheureusement, l'ALBB n'a pas documenté la traduction de guêpes, et le NALBB n'a pas documenté la traduction pour 'des moucherons'.

On n'observe pas du tout la même variation dialectale sémantique avec gwenan 'abeilles' (carte 291), qui n'accuse qu'une variation morphologique, probablement grâce à la consommation du miel.