C'hoant

De Arbres
Révision datée du 17 novembre 2021 à 16:14 par Mjouitteau (discussion | contributions) (relevés sans da)
Aller à : navigation, rechercher

Le nom c'hoant dénote l'envie, ou la faim.


(1) C'hoant am-eus e-nefe lod euz ar sort a zo.
envie R.1SG-a R4-aurait part de le sorte R y.a
'Je désire qu'il ait sa part de ce qu'il y a.' Gros (1970b:§'lod')


Morphologie

variation dialectale

Humphreys (1995:337) donne pour le breton central la forme [hw'ent]


(2) [peb øːn no ɐn tɑ᷉ m nøs χwɑ᷉ nt]
Peb unan en do an tamm (e) neus c’hoant.
chaque un R.3SGM aura le morceau (R) a envie
'Chacun aura le morceau qu'il veut.' Cornouaille, (Briec), Noyer (2019:242)


(3) [ɛˑdeɔ᷉ də ˈbuamən gɐˈti fwæs no ke χwɑ᷉ n ]
Aet eñ da bourmen ganti (neus) forzh n'e deus ket c'hoant.
allé lui pour1 promener avec.elle malgré ne1' R.3SGM a pas envie
'Il est allé se promener avec elle bien qu'il n'en aie pas envie.' Cornouaille (Briec), Noyer (2019:186)


dérivation

adjectivale

Vallée (1980:XXIII) note l'opposition c'hoantaüs/c'hoantus. Konan (2017) donne pour le trégorrois de Perros-Guirrec c'hoantasik.


(4) c'hoantus '(homme) disposé à désirer, désireux (en puissance), agité de désirs'
c'hoantaüs '(chose) propre à être désirée, désirable' Vallée (1980:XXII)
c'hoantasik 'changeant, inconstant, volage' Trégorrois (Perros-Guirrec), Konan (2017:'c'hoantasik')


Le nom c'hoant a aussi grammaticalisé en un adjectif antéposé au nom en trégorrois.


(5) Ur wetur vrav met bihan, ya, ur c'hoant hini. Trégorrois (Perros-Guirrec), Konan (2017:'c'hoant')
un 1voiture 1beau mais petit oui un envie N
'une belle voiture, mais petite, oui, une micro-voiture.'


nominale

La préfixation obtient des noms. Kervella (1947:§881) donne droukc’hoant. Favereau (1993) donne damc'hoant, /quasi.envie/, 'vélléité'.


Une dérivation adjectivale peut ensuite être nominalisée.


(6) N'am-eus ket bet anavezet morse gwasoh c'hoantuzenn. L'Hôpital-Camfrout, Le Gall (1957:'c'hoantuzenn')
ne1'R.1SG a pas eu connu jamais pire envieuse
'Je n'ai jamais connu de pire envieuse.'


verbale

Le verbe léger affixal -aat obtient choantaat 'désirer'.


(1) ... Ne oant nemed devezourien, 'n-oa c'hoantet en em lakaad war o hont o-unan...
ne étaient seulement jour.n.ée.iers avait envie.é se1 mettre sur leur2 compte leur2-un
'C'était seulement des journaliers qui avaient voulu se mettre à leur propre compte...'
Uhelgoat, Skragn (2002:9)

Syntaxe

structure argumentale

Le nom c'hoant prend un argument qui décrit la nature de l'envie dont il est question (ar c'hoant-kousket 'l'envie de dormir, le sommeil'). Cet argument peut être une proposition complétive.


(1) Me n'am-boa ket a hoant e vije gwerzet mann ebed.
moi ne R.1SG-avais pas de1 envie [ R4 serait vendu zéro aucun ]
'Je ne veux pas que l'on vende quoi que ce soit.'
Trégorrois, Gros (1984:155)


L'argument peut aussi être une proposition infinitive, auquel cas se pose la question de l'insertion ou pas de la préposition da.


infinitive avec ou sans da?

La présence d'une préposition da introduisant une infinitive semble optionnelle (Trépos 2001:§588).


(2) Bet meus bet ar bizaoù ema bet c’hoant { kaout/da gaout } ui ma bla.
eu ai eu le bague avais eu envie avoir/ de1 avoir pour mon2 anniversaire
'J'ai eu la bague dont j'avais envie pour mon anniversaire.'
Scaër/Bannalec, H. Gaudart (03/2017)


Pour certains locuteurs, la structure de complément du nom sans da ne peut s'utiliser qu'avec les besoins corporels (ar c'hoant kousket, staotaat... 'envie de dormir, de pisser'...). Ce n'est en tout cas pas le cas de Kervella, qui donne par ailleurs ar c'hoant dimeziñ 'l'envie de se marier', ar soñj tec'hout, 'l'idée de s'enfuir' (Kervella 1995:§274). Selon Kervella, l'insertion de da dépend de si l'infinitive est séparée du nom dont elle est le complément. En (3), un seul constituant occupe la zone prétensée (c'hoant, avec ou sans son complément du nom). Si dimeziñ e verc'h apparaît dans la zone post-tensée, c'est que c'est un argument indirect du verbe, et non le complément du nom c'hoant.


(3) C'hoant ( _ dimeziñ e verc'h) en doa (da dimeziñ e verc'h).
envie _ marier sa1 fille R.3SGM avait de marier sa1 fille
'Il avait envie de marier sa fille.'
Standard, Kervella (1995:§274)


Cependant, en (4), l'infinitive est séparée du nom dont elle est complément et n'est cependant pas introduite par da.


(4) C’hoant en doa, e-unan, mont da redek.
envie avait lui son-un [ _ aller pour1 courir ]
'Il avait envie, lui-même, d’aller courir.'
Standard, Drezen (1990:34)


La sélection semble parfaitement arbitraire, idiosyncratique.


relevés sans da
(1) Tremenet eo ma barr c'hoant-kousket.
passé est mon2 coup envie-dormir
'Mon accès de sommeil est passé.'
Trégorrois, Gros (1989:'barr')


(2) Ur sulvezh, pa oa debret va lein, e teuas c'hoant kousket din.
un dimanch.ée quand1 était mangé mon2 déjeuner R4 vint envie dormir à.moi
'Un dimanche, mon déjeuner pris, me vint l'envie de dormir.'
Léon (Bodilis), Ar Floc'h (1985:138)


(3) N'hon eus ket c'hoant kaout ur ped komision warn-ugent.
ne'1PL a pas envie avoir un combien commission sur.n-vingt
'Nous ne voulons pas avoir (trente-mille / watt mille / une multitude de) commissions.'
communiqué Nous te ferons Bretagne, Filippot 2010


(4) Ar re-mañ, [...] a-noa bet c'hoant rei deom da weled ...
ceux.là avait eu envie donner à.nous à1 voir
'Ils avaient eu envie [...] de nous montrer...'
Huelgoat, Skragn (2002:107)


(5) Ni a-meum c'hoant kahad.
nous R-avons envie merd.er
'Nous avons envie de chier.'
Huelgoat, Skragn (2002:154)
relevés avec da
(6) Me am-eus ` c'hoant da lavared penaoz ema ar wirionez gant ar skolaer!
moi R.1SG-a envie de1 dire que est le 1vérité avec le écol.eur
'Moi, je prétends que l'instituteur a raison.'
Trégorrois, Gros (1984:176)


(7) C’hoant a-walh e-neus da vond da zañsal.
envie assez R-a de1 aller de1 danser
'Il a assez envie d’aller danser.'
Trégorrois, Gros (1970:158)


  • C'hoant en deus da lenn ar pennad-se.
'Il veut lire cet article.'
Standard, Kervella (1995:§274)
  • Jañ e-nevoa c'hoant da lakaad ahanom d'ober baz-valan evitañ.
'Jean voulait nous charger d'agir comme intercesseur pour lui.'
Trégorrois, Gros (1989:'baz')

Sémantique

expérienceur impersonnel

L'expérienceur peut être un impersonnel inexprimé, ici l'agent impersonnel d'un passif.


(1) ha ne veze ket c'hoant e vije glepet ar bara gant an dour-mor.
et ne1 était pas envie R serait mouill. le pain avec le eau-mer
'Et on ne voulait pas que le pain soit mouillé d'eau de mer.'
Léon (Plougerneau), Elégoët (1982:10)

c'hoant sans argument, 'faim'

En vannetais pré-moderne, au moment de la collecte de l'ALBB, Thibault (1914:437) considère qu'à Cléguérec, 'faim' se traduit plus par / nã / (naon) que par / hoant /.

Louis (2015:112) rapporte qu'en haut-vannetais, kaout c'hoant, sans argument additionnel du nom c'hoant, dénote obligatoirement la faim.

Alternatives

Naoned (1952:59) note à Scaër/Guiscriff la forme Me' zo o kas kaout X.