Bu-

De Arbres
Révision datée du 23 avril 2021 à 23:52 par Mjouitteau (discussion | contributions) (Morphologie)
Aller à : navigation, rechercher

Le préfixe bu- 'bovin' n'est plus productif dans la langue. Il y obtenait des noms comme bugelenn 'houx des vaches, houx fragon' sur kelenn 'houx'.


Kervella (1947:§877) donne bugen 'peau de bœuf', bugel 'enfant, vacher', buoc'h 'vache', bual 'buffle', bevin 'viande de boeuf, boeuf à viande'.


Morphologie

allomorphe en be- ?

Pour le haut-vannetais moderne, Delanoy (2010) donne beùin m., kig-beùin 'viande de boeuf'. Il fait remonter beuyn dans le Catholicon au latin bouinus, ou à un autre emprunt roman. Le nom bouinus est absent du Gaffiot, mais on trouve référencé le bas latin bŏvīnus, a, um 'de bœuf' (Gaffiot, CNRTL).

Il n'existe d'allomorphe pour bu- en be- que si le nom bevin 'viande de boeuf, boeuf à viande' est dérivé, avec un préfixe be- devant un nom roman dénotant la 'viande'. Le latin précoce vivenda, forme adjectivale du verbe vivere 'vivre', 'qui sert à la vie', a donné le latin tardif vivanda 'viande' (CNRTL). La piste d'un emprunt au bas latin bŏvīnus, a, um 'de bœuf' est plus plausible.

Diachronie

Étymologiquement, bu est un nom, maintenant disparu, dénotant un 'bœuf'.


A ne pas confondre

Le préfixe bes-, be-, bi- 'bis-' a un allomorphe en be- dans belost 'pénultième' (Le Roux 1915:90). Une initiale en be- peut aussi être la trace d'une composition en bern 'tas', comme dans bec'holo 'tas de paille, de foin, de bois' sur kolo 'paille'.