Brulu, burlu

De Arbres
Révision datée du 17 décembre 2023 à 13:12 par Mjouitteau (discussion | contributions) (Remplacement de texte — « Lothéa » par « Lotéa »)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

Le nom brulu, ou avec métathèse burlu, est un nom collectif qui dénote des 'digitales'.


(1) Divougenn ha muzelloù Lotea a oa savet warno bleunioù, livrin e-giz ar brulu ...
deux1.joue et lèvre.s Lotéa R1 était mont.é sur.eux fleurs.s vermeil comme le digitales
'Un vermeil de digitales était monté aux joues et aux lèvres de Lotéa.'
Standard, Riou (1957:14)


Morphologie

nom pluriel

Trépos (1959:377) propose que -u est un allomorphe du pluriel i, comme dans ludu 'cendre', c'hwibu, fubu 'moucherons'. Cependant, il n'existe pas en breton moderne de formes racines sans ce pluriel qui formeraient un singulier, il faut considérer ces noms pluriels en -u comme des noms collectifs.


Expression

On trouve aussi brulu, burlu comme dénotant un 'état d'ivresse', soit que l'effet des digitales toxiques en soit la source, soit que la répétition des voyelles ait obtenu une morphologie expressive.


(2) Hennañ zo manier burlu, un toullad getoñ !
celui-ci R1 est presque pompette un trouée avec.lui
'Celui-ci est quelque peu pompette, il en tient une !'
Vannetais (Le Scorff), Ar Borgn (2011:108)


Horizons comparatifs

Châtelier (2012) relève en gallo du pays nantais à Campbon l'emprunt au breton berlu 'digitale'.