Bourriñ

De Arbres
Révision datée du 23 juin 2022 à 14:04 par Mjouitteau (discussion | contributions) (Remplacement de texte — « colspan="10" » par « colspan="15" »)

Le verbe bourriñ 'plaire' est prototypique du vannetais. On le trouve cependant aussi ailleurs en Cornouaille.


(1) e korn an oaled, e-lec'h ma vourremp o tommañ.
en coin le foyer en-lieu que4 plaisions à4 chauff.er
'Au coin du feu, où nous aimions nous chauffer.'
Cornouaille (Pleiben), Ar Gow (1961:146)


Morphologie

répartition dialectale

(2) E meur a bark e vourre Langleiz peuriñ pe hadañ a-hervez.
en moulte de1 champ R4 plaisait Langleiz paître ou semer selon
'(A ce qu'il paraît,) Langleiz aimait paître ou semer (à son gré) dans des champs différents.'
Bouessel du Bourg (2014:96)


Drezen l'utilise dans un text en breton standard dans la bouche d'un personnage qui, si on ne sait pas s'il est hispanophone, bascophone ou parle en fait breton, n'est en tout cas pas typifié comme vannetais.


(3) Dija ? Ne vourrez ket pell er memes lec'h !
déjà ne1 plais pas loin en.le même lieu
'Déjà ? Tu ne tiens pas en place !'
Standard, Drezen (1932:6)