Différences entre les versions de « Bouc'h »

De Arbres
Ligne 5 : Ligne 5 :
* <font color=green> / ręy(t) tẽn un tam, inô '''boch''' /</font color=green>, 'Donnez-m'en un morceau, un gros'.  
* <font color=green> / ręy(t) tẽn un tam, inô '''boch''' /</font color=green>, 'Donnez-m'en un morceau, un gros'.  
* ''ur '''boch''' a ilis'' 'une grande église'  
* ''ur '''boch''' a ilis'' 'une grande église'  
Pour le haut-vannetais du XXI°, [[Delanoy (2010)]] donne ''boh'' m., 'bouc' et 'as (aux cartes)'.




== A ne pas confondre ==
== A ne pas confondre ==


On trouve dans [[Vallée (1931)]] le nom ''bouc'h'' 'charivari donné au dernier cultivateur à finir son battage'.  
On trouve dans [[Vallée (1931)]] le nom ''bouc'h'' dénotant le 'charivari donné au dernier cultivateur à finir son battage'.  





Version du 26 avril 2021 à 21:10

Le nom bouc'h dénote un 'bouc'.


Thibault (1914:177) à Cléguérec et Malguénac en Morbihan relève un emploi adjectival d'intensifieur qui "commence à se répandre" au début du XX°.

  • / ręy(t) tẽn un tam, inô boch /, 'Donnez-m'en un morceau, un gros'.
  • ur boch a ilis 'une grande église'


Pour le haut-vannetais du XXI°, Delanoy (2010) donne boh m., 'bouc' et 'as (aux cartes)'.


A ne pas confondre

On trouve dans Vallée (1931) le nom bouc'h dénotant le 'charivari donné au dernier cultivateur à finir son battage'.