Bleuñv

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher

Le nom bleuñv dénote un pluriel de 'fleurs' (comme un #fleurissage, sur feuillage, plutôt traduit en français par en fleurs).


(1) Neket er goañv eo mont da glask bleuñv. BAL. (1860:172), cité dans Le Gléau (1973:42)
ne.est.pas en.le hiver est aller à1 chercher fleurs
'Ce n'est pas en hiver qu'il faut aller cueillir des fleurs.'


Morphologie

nombre

Le nom bleuñv est un nom collectif. Le singulier bleunienn est obtenu avec le singulatif -enn. Les fleurs individuées sont obtenues par bleunioù, et plus rarement bleuniennoù, qui peut être carrément agrammatical pour certains locuteurs. A Locronan, A-M. Louboutin (09/2015a) a bleuñv et bleunienn, mais pas * bleuniennoù.


(2) Pep dessin bleunioù en deus roget ur c'hruadur bennak.
chaque dessin fleur.s 3SGM a déchiré un enfant quelconque
'Un (seul) enfant a déchiré chaque dessin de fleur.'
Léon (Plougerneau), M-L. B. (05/2016)


répartititon et variation dialectale

La carte 097 de l'ALBB documente la variation dialectale de la traduction de (des) fleurs (dans les arbres). Seules des formes de bleuñv apparaissent.

Pour les 'fleurs en tiges', il existe une compétition lexicale avec l'emprunt fleur, mais seulement pour dénoter les fleurs individuelles, ou en pot. On trouve aussi le nom boked, emprunt de bouquet qui entretient le même flou dans le nombre de fleurs individuelles.