Blaz : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher
(Page créée avec « Le nom ''blaz'' dénote le 'goût', et en vannetais aussi 'l'odeur'. {| class="prettytable" | (1) || Pep perenn || neus e || '''vlaz'''. |- ||| chaque poire ||... »)
 
 
(11 révisions intermédiaires par le même utilisateur non affichées)
Ligne 5 : Ligne 5 :
 
| (1) || Pep perenn || neus  e || '''vlaz'''.  
 
| (1) || Pep perenn || neus  e || '''vlaz'''.  
 
|-
 
|-
||| [[pep|chaque]] poire || [[kaout|a]] [[POSS|son]]<sup>[[1]]</sup> || goût
+
||| [[pep|chaque]] [[per|poire]].[[-enn|SG]] || [[kaout|a]] [[POSS|son]]<sup>[[1]]</sup> || goût
 
|-
 
|-
 
|||colspan="4" | 'Chaque poire a son (propre) goût.' ||||||||||||''Esquibien'',|| [[J. Jade (05/2014)]]
 
|||colspan="4" | 'Chaque poire a son (propre) goût.' ||||||||||||''Esquibien'',|| [[J. Jade (05/2014)]]
Ligne 17 : Ligne 17 :
 
Le nom ''blaz'' est nettement féminin pour [[Kervella (1972)]]. [[Preder (1972a)]] affirme qu'à sa connaissance, ce nom est partout masculin sauf en vannetais.
 
Le nom ''blaz'' est nettement féminin pour [[Kervella (1972)]]. [[Preder (1972a)]] affirme qu'à sa connaissance, ce nom est partout masculin sauf en vannetais.
  
 +
 +
{| class="prettytable"
 +
| (2) ||ur  || '''v'''laz ||badinellus
 +
|-
 +
||| [[art|un]] || <sup>[[1]]</sup>goût || étourdissant
 +
|-
 +
|||colspan="4" | 'un goût étourdissant' ||||||||''(Dirinon)'', [[Kervella (1972)|Kervella (1972]]:37)
 +
|}
 +
 +
 +
Drezen, lui, utilise la forme ''blazenn'' que son suffixe ''[[-enn]]'' force de toute façon au féminin.
 +
 +
 +
{| class="prettytable"
 +
|(3) ||... ||ar '''vlazenn'''|| skildrenk  ||a rae ||ken diaes din,|| da gentañ! ||||''Standard'', [[Drezen (1932)|Drezen (1932]]:27)
 +
|-
 +
| ||  ||[[art|le]] <sup>[[1]]</sup>goût || [[skil-|demi]]<sup>[[1]]</sup>.[[treñk|aigre]] [[Complémenteur vide|C]] || [[R]]<sup>[[1]]</sup> [[ober|faisait]] ||[[ken|tant]] [[diaes|difficile]] [[da|à]].[[pronom incorporé|moi]] || [[da|à]] <sup>[[1]]</sup>[[kentañ|premier]]
 +
|-
 +
|||colspan="4" | '... le goût acidulé qui me dérangeait tant au début!'
 +
|}
 +
 +
=== dérivation ===
 +
 +
[[Ernault (1879-1880)|Ernault (1879-1880]]:149) donne ''blaza, blazañ'' 'assaisonner, donner du goût à'. [[Vallée (1980)|Vallée (1980]]:XXV) [[dérive]] ''blas'''eta''''', 'goûter' avec un suffixe ''[[-ed (PL.)|-ed]]'' et le suffixe verbal ''[[-a]]'' qui a le sens de "mesurer, apprécier, percevoir par les sens".
 +
 +
Le suffixe ''[[-enn]]'' obtient une atténuation du sens de ''blaz''; ''blazenn'' 'fumet, arrière-goût' (Trévérec, [[Ernault (1879-1880)|Ernault 1879-1880]]:149).
  
 
== Sémantique ==
 
== Sémantique ==
Ligne 24 : Ligne 50 :
 
Le vannetais ressort au nom ''blaz'' pour dénoter 'l'odeur' ([http://sbahuaud.free.fr/ALBB/Kartenn-337.jpg 337] de l'[[ALBB]]). En [[KLT]], le nom utilisé pour traduire ''l'odeur'' est ''[[c'hwezh]]''.  
 
Le vannetais ressort au nom ''blaz'' pour dénoter 'l'odeur' ([http://sbahuaud.free.fr/ALBB/Kartenn-337.jpg 337] de l'[[ALBB]]). En [[KLT]], le nom utilisé pour traduire ''l'odeur'' est ''[[c'hwezh]]''.  
  
(2) ''Taolenn ha '''blaz''' braouac'hus ne vo ket tu da hani ac'hanomp ankouaat ken tre ma vevahomp!''
+
(1) ''Taolenn ha '''blaz''' braouac'hus ne vo ket tu da hani ac'hanomp ankouaat ken tre ma vevahomp!''
 
: 'Un tableau et une odeur effarants qu'aucun de nous n'oubliera tant qu'il vivra.', ''Vannetais'', [[Herrieu (1974)|Herrieu (1994]]:24)
 
: 'Un tableau et une odeur effarants qu'aucun de nous n'oubliera tant qu'il vivra.', ''Vannetais'', [[Herrieu (1974)|Herrieu (1994]]:24)
  
Ligne 37 : Ligne 63 :
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
|(3)|| Hennez ||zo ||da || ||'''lakâd blaz'''|| war ar boued.
+
|(2)|| Hennez ||zo da ||'''lakâd blaz'''|| war ar boued.
 
|-
 
|-
||| [[DEM|celui.là]] || [[zo|est]]|| [[da|pour]]<sup>[[1]]</sup> || [[PRO]] ||[[lakaat|mettre]] goût|| [[war|sur]] [[art|le]] [[boued|nourriture]]
+
||| [[DEM|celui.là]] || [[zo|est]] [[da|pour]]<sup>[[1]]</sup> ||[[lakaat|mettre]] goût|| [[war|sur]] [[art|le]] [[boued|nourriture]]
|-
 
| ||colspan="4" | 'Cela est destiné à donner du goût aux aliments (à les assaisonner).'
 
 
|-  
 
|-  
| ||||||||colspan="4" |''Trégorrois'', [[Gros (1970)|Gros (1970]]:150)
+
| ||colspan="4" | 'Cela est destiné à donner du goût aux aliments (à les assaisonner).'||||''Trégorrois'', [[Gros (1970)|Gros (1970]]:150)
 
|}
 
|}
  
 
== A ne pas confondre ==
 
 
La prononciation /blas/ peut aussi réaliser le nom ''[[bloaz]]'' 'an, année' dans certains dialectes.
 
  
 
   
 
   
 
[[Category:articles|Categories]]
 
[[Category:articles|Categories]]
 
[[Category:noms|Categories]]
 
[[Category:noms|Categories]]

Version actuelle datée du 31 août 2020 à 08:54

Le nom blaz dénote le 'goût', et en vannetais aussi 'l'odeur'.


(1) Pep perenn neus e vlaz.
chaque poire.SG a son1 goût
'Chaque poire a son (propre) goût.' Esquibien, J. Jade (05/2014)


Morphologie

genre

Le nom blaz est nettement féminin pour Kervella (1972). Preder (1972a) affirme qu'à sa connaissance, ce nom est partout masculin sauf en vannetais.


(2) ur vlaz badinellus
un 1goût étourdissant
'un goût étourdissant' (Dirinon), Kervella (1972:37)


Drezen, lui, utilise la forme blazenn que son suffixe -enn force de toute façon au féminin.


(3) ... ar vlazenn skildrenk a rae ken diaes din, da gentañ! Standard, Drezen (1932:27)
le 1goût demi1.aigre C R1 faisait tant difficile à.moi à 1premier
'... le goût acidulé qui me dérangeait tant au début!'

dérivation

Ernault (1879-1880:149) donne blaza, blazañ 'assaisonner, donner du goût à'. Vallée (1980:XXV) dérive blaseta, 'goûter' avec un suffixe -ed et le suffixe verbal -a qui a le sens de "mesurer, apprécier, percevoir par les sens".

Le suffixe -enn obtient une atténuation du sens de blaz; blazenn 'fumet, arrière-goût' (Trévérec, Ernault 1879-1880:149).

Sémantique

'odeur'

Le vannetais ressort au nom blaz pour dénoter 'l'odeur' (337 de l'ALBB). En KLT, le nom utilisé pour traduire l'odeur est c'hwezh.

(1) Taolenn ha blaz braouac'hus ne vo ket tu da hani ac'hanomp ankouaat ken tre ma vevahomp!

'Un tableau et une odeur effarants qu'aucun de nous n'oubliera tant qu'il vivra.', Vannetais, Herrieu (1994:24)


'le goût (abstrait) de qqch'

Le 'goût' peut être de sens abstrait, qui n'implique pas l'acte physique de manger (blaz ar brezhoneg). Mellouet & Pennec (2004) traduit Blaz an douar par Le goût de la terre.


lakaat blaz war..., 'donner du goût', 'assaisonner'

(2) Hennez zo da lakâd blaz war ar boued.
celui.là est pour1 mettre goût sur le nourriture
'Cela est destiné à donner du goût aux aliments (à les assaisonner).' Trégorrois, Gros (1970:150)