Bihan : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher
(Quantifieur)
(Quantifieur 'peu (de)')
 
(31 révisions intermédiaires par le même utilisateur non affichées)
Ligne 1 : Ligne 1 :
''Bihan'', en standard et dans tous les dialectes, est un [[adjectif]] qui signifie 'petit'.
+
L'[[adjectif]] ''bihan'' signifie 'petit'.
  
Dans certains dialectes, c'est aussi est un [[indéfini]], un [[quantifieur]] positif existentiel dénotant une petite quantité ('peu'). Son équivalent standard est ''[[nebeut]]''.
+
 
 +
{| class="prettytable"
 +
| (1) ||Monet a rae || a '''bihan''' fourchad.
 +
|-
 +
| || [[mont|aller]] [[R]] [[ober|faisait]]|| [[a|à]] petit pas.[[-ad|long]]
 +
|-
 +
|||colspan="4" | 'Il allait à petits pas.' |||||||''Le Scorff'', [[Ar Borgn (2011)|Ar Borgn (2011]]:45)
 +
|}
 +
 
 +
 
 +
Dans certains dialectes, c'est aussi un [[adverbe]] de type 'peu', ou même un [[indéfini]], un [[quantifieur]] positif existentiel dénotant une petite quantité ('peu (de)'). Son équivalent standard est alors ''[[nebeut]]''.
 +
 
 +
 
 +
== Morphologie ==
 +
 
 +
=== variation dialectale ===
 +
 
 +
Dans certains dialectes, l'adjectif apparaît réduit, monosyllabique.
  
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
|(1)|| '''Bihan''' gouloù ||o deus || ivez
+
| (2) ||Ma moc'h|| '''bien''',|| mé zo 'weu!|||||| ''Cornouaillais de l'est maritime (Bannalec)''
 +
|-
 +
||| Ma emaoc'h ||'''bihan''',|| me zo ivez! |||||| ''Équivalent standardisé''
 
|-
 
|-
| || peu lumières ||3PL [[kaout|a]] ||[[ivez|aussi]]
+
||| [[ma|si]]<sup>[[4]]</sup> [[emañ|êtes]]|| petit ||[[pfi|moi]] [[zo|est]] [[ivez|aussi]]  
 
|-
 
|-
|||colspan="4" | 'Elles (les boutiques) sont aussi peu éclairées.'|||| ||''Vannetais'',  [[Herrieu (1994)|Herrieu (1994]]:293)
+
|||colspan="4" | 'Si tu es petit, je le suis aussi!' |||||| [[Bouzec & al. (2017)|Bouzec & al. (2017]]:305)
 
|}
 
|}
  
  
== Morphologie ==
+
[[Le Bozec (2018)]] récolte en haut-vannetais à Plouhinec les formes ''bihan'' 'petit', avec une accentuation finale <font color=green>/bi’jɑ̃:/</font color=green> et <font color=green>/bə’jɑ̃/</font color=green>.
 +
 
 +
 
 +
=== dérivation ===
 +
 
 +
L'[[adjectif]] ''bihan'' 'petit' sert de base au [[verbe léger]] suffixal ''[[-aat]]'' qui obtient le verbe ''bihanaat'' 'rendre petit' > 'rapetisser, diminuer'.
 +
 
 +
Le préfixe [[approximant]] ''[[ar-]]<sup>[[1]]</sup>'' obtient ''ar-vihan'' 'assez petit' comme ''ar-[[bras|vras]]'' 'assez grand' (''Trégorrois'', [[Ernault (1879-1880)|Ernault 1879-1880]]:147).
 +
 
 +
 
 +
=== composition et diachronie ===
 +
 
 +
[[Matasovic (2009)]] propose pour ''bihan'' une racine proto-celtique en [[*]]''bekko'' 'petit', ayant donné le vieil irlandais ''bec'' [o], moyen gallois ''bach, bichan'', [[moyen breton]] ''bihan'' et cornique ''boghan''.
 +
 
 +
[[Hemon (1976)]] considère que la finale en ''-an'' descend du [[diminutif]] ''[[-an (DIM)|-an]]'' du [[vieux breton]] (''bec'''an''''', ''bic'''an''''' ''vieux breton'', [[DGVB.]]:80). Cependant, Hemon souligne que déjà en [[vieux breton]], la base [[*]]''bec'' n'existait plus en isolation. En breton moderne, ''bihan'' n'est pas décomposable.
 +
 
 +
[[Favereau (1993)]] donne ''maen bechou'' 'ardoise de petit format'.
 +
 
 +
 
 +
=== mutation ===
 +
 
 +
''Bihan'' devant un nom provoque une [[lénition]] au moins sur les initiales K, T, P.
 +
 
 +
(2) ''Bihan '''d'''ra eo ar sklerijenn a zo ennomp.'', [[JKS]]:123, cité dans [[Le Gléau (1983-1994)|Le Gléau (1983-1994]]:'1. peu')
 +
 
 +
== Adjectif 'petit' ==
 +
 
 +
==== intensifieur ====
 +
 
 +
Le [[suffixe]] adjectival ''[[-kaer]]'' modifie en l'intensifiant le degré du [[quantifieur]] ''bihan'' ('''''bihan'''-kaer'' 'fort peu', [[Favereau (1997)|Favereau 1997]]:§232).
 +
 
 +
 
 +
==== noms de parenté ====
 +
 
 +
Le calcul d'une génération en plus dans les [[noms de parenté]] s'obtient avec l'adjectif ''bihan'': ''bugale vihan'' 'petits-enfants', comme le fait l'adjectif français ''petit'' de ''petits-enfants''.
 +
 
 +
== Adverbe 'peu' ==
 +
 
 +
En (3), on sait que la disjonction ''[[pe]]'' 'ou' prend deux [[arguments]] de même catégorie syntaxique. On voit donc que ''bihan'' est ici de même catégorie que ''[[re]]'' 'trop'. On trouve aussi ''mui pe '''vihan'''oc'h'', ''muioc'h pe nebeutoc'h'' ([[Menard & Kadored (2001)|Menard & Kadored 2001]]:'bihan').
 +
 
 +
 
 +
{| class="prettytable"
 +
| (3) ||Ma faotr || a zo ||re pe '''bihan'''.
 +
|-
 +
| || [[POSS|mon]]<sup>[[2]]</sup> [[paotr|gars]] || [[R]] [[zo|est]] || [[re|trop]] [[pe|ou]] peu
 +
|-
 +
|||colspan="4" | 'Mon gars est trop ou peu (mon gars est excessif).' ||||''Le Scorff'', [[Ar Borgn (2011)|Ar Borgn (2011]]:47)
 +
|}
 +
 
 +
 
 +
=== 'le moins' ===
  
=== composition ===
+
Le [[superlatif]] sur ''bihan'' obtient le sens 'le moins'.
  
L'adjectif ''bihan'' sert de base au [[verbe léger]] suffixal ''[[-aat]]'' qui obtient le verbe ''bihanaat'', 'rendre petit' > 'rapetisser, diminuer'.
 
  
 +
{| class="prettytable"
 +
| (4) || ar gloan || '''bihanañ'''-priziet.
 +
|-
 +
|||[[art|le]] [[gloan|laine]]|| moins-prisée ||||''Standard'',  [[Menard & Kadored (2001)|Menard & Kadored (2001]]:'bihan')
 +
|-
 +
| ||colspan="4" |'la laine la moins prisée.'
 +
|}
  
=== catégorie ===
 
  
En (2), la disjonction ''[[pe]]'', 'ou', prend deux arguments de même catégorie syntaxique. On voit donc que ''bihan'' est ici de même catégorie que ''[[re]]'', 'trop'.
+
=== 'au moins', 'pour le moins' ===
  
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
| (2) ||Ma faotr || a zo ||re pe '''bihan'''.
+
|(5)|| Daou || a heller  da venegi ||'''da vihanna''' : ||An aotrou K. ||hag an Aotrou J.  
 
|-
 
|-
| || [[POSS|mon]] gars || [[R]] [[zo|est]] || [[re|trop]] [[pe|ou]] peu
+
| ||[[les numéraux cardinaux|deux]] ||[[R]]<sup>[[1]]</sup> [[gallout|peut]].[[IMP]] [[da|de]]<sup>[[1]]</sup> mentionner|| [[da|pour]]<sup>[[1]]</sup> petit.[[superlatif|le.plus]]||[[art|le]] [[aotrou|monsieur]] K. || [[&|et]] [[art|le]] [[aotrou|monsieur]] J.
 
|-
 
|-
|||colspan="4" | 'Mon gars est trop ou peu (mon gars est excessif).'  
+
|||colspan="4" | 'Nous pouvons au moins en mentionner deux: monsieur K. et monsieur J.'
 
|-
 
|-
|||||||colspan="4" |''Le Scorff'', [[Ar Borgn (2011)|Ar Borgn (2011]]:47)
+
|||||||colspan="4" |''Léon'', [[Seite (1998)]]
 
|}
 
|}
  
  
== Quantifieur ==
+
== Quantifieur 'peu (de)'==
  
En (3), dans la vallée du Scorff, on voit que le placement de ''bihan'' n'est pas prototypique d'un [[adjectif]], qui serait après le nom, mais de celle d'un [[quantifieur]].   
+
En [[vannetais]], on voit que le placement de ''bihan'' n'est pas prototypique d'un [[adjectif]]. A part une liste fermée d'[[adjectifs antéposés au nom]], les adjectifs se placent en effet après le nom. Il s'agit ici d'un [[quantifieur]] qui n'est pas utilisé dans tous les dialectes.   
  
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
| (3) ||Monet a rae || a '''bihan''' fourchad.
+
|(6)|| '''Bihan''' || gouloù ||o deus || ivez.
 
|-
 
|-
| || [[mont|aller]] [[R]] [[ober|faisait]]|| [[a]] petit pas.[[-ad|long]]
+
| || peu || [[gouloù|lumières]] ||3PL [[kaout|a]] ||[[ivez|aussi]]
 
|-
 
|-
|||colspan="4" | 'Il allait à petits pas.' |||||||''Le Scorff'', [[Ar Borgn (2011)|Ar Borgn (2011]]:45)
+
|||colspan="8" | 'Elles (les boutiques) sont aussi peu éclairées.'||||''Vannetais'', [[Herrieu (1994)|Herrieu (1994]]:293)
 
|}
 
|}
  
  
=== intensifieur ===
+
=== syntaxe ===
 +
 
 +
''Bihan'' peut [[quantifier]] sur un [[nom nu]].
 +
 
 +
(7) ''N'he deus ket bihan labour gant c'hwec'h bugel.'', [[Menard & Kadored (2001)|Menard & Kadored (2001]]:'bihan')
 +
 
 +
 
 +
C'est un quantifieur compatible avec les [[E|contextes existentiels]], un quantifieur faible.
 +
 
 +
 
 +
(8) <font color=green>/ de še bihã /</font color=green>
 +
: 'Il n'y en a pas peu (il y en a assez)', ''Cléguérec'', [[Thibault (1914)|Thibault (1914]]:432)
 +
 
 +
 
 +
==== ''bihan a...'' ====
 +
 
 +
: ''Bez' ez eus '''bihan a''' ed d'ober bara.'', (''Dihunamb'' (1944:13), cité dans [[Le Gléau (1983-1994)|Le Gléau (1983-1994]]:'1. peu')
 +
 
 +
: ''Hir eo an hent ha '''bihan a''' davarnioù a gav ar beajour.'', (''Dihunamb'' (1943:285), cité dans [[Le Gléau (1983-1994)|Le Gléau (1983-1994]]:'1. peu')
 +
 
 +
== Bibliographie ==
  
Le [[suffixe]] adjectival ''-kaer'' modifie en l'intensifiant le degré du [[quantifieur]] ''bihan'' ('''''bihan'''-kaer'', 'fort peu', [[Favereau (1997)|Favereau 1997]]:§232).
+
* Jørgensen, Anders Richardt. 2012. 'The Plural of Middle and Early Modern Breton bihan', ''Building Blocks of Breton Grammar'', Philipps University of Marburg, Avril 2012. lieu de publication inconnu. [https://www.academia.edu/5789327/The_Plural_of_Middle_and_Early_Modern_Breton_bihan texte].
  
  
 
[[Category:articles|Categories]]
 
[[Category:articles|Categories]]
 +
[[Category:adjectifs|Categories]]
 +
[[Category:adverbes|Categories]]
 
[[Category:indéfinis|Categories]]
 
[[Category:indéfinis|Categories]]
 
[[Category:quantifieurs|Categories]]
 
[[Category:quantifieurs|Categories]]

Version actuelle datée du 25 janvier 2021 à 23:39

L'adjectif bihan signifie 'petit'.


(1) Monet a rae a bihan fourchad.
aller R faisait à petit pas.long
'Il allait à petits pas.' Le Scorff, Ar Borgn (2011:45)


Dans certains dialectes, c'est aussi un adverbe de type 'peu', ou même un indéfini, un quantifieur positif existentiel dénotant une petite quantité ('peu (de)'). Son équivalent standard est alors nebeut.


Morphologie

variation dialectale

Dans certains dialectes, l'adjectif apparaît réduit, monosyllabique.


(2) Ma moc'h bien, mé zo 'weu! Cornouaillais de l'est maritime (Bannalec)
Ma emaoc'h bihan, me zo ivez! Équivalent standardisé
si4 êtes petit moi est aussi
'Si tu es petit, je le suis aussi!' Bouzec & al. (2017:305)


Le Bozec (2018) récolte en haut-vannetais à Plouhinec les formes bihan 'petit', avec une accentuation finale /bi’jɑ̃:/ et /bə’jɑ̃/.


dérivation

L'adjectif bihan 'petit' sert de base au verbe léger suffixal -aat qui obtient le verbe bihanaat 'rendre petit' > 'rapetisser, diminuer'.

Le préfixe approximant ar-1 obtient ar-vihan 'assez petit' comme ar-vras 'assez grand' (Trégorrois, Ernault 1879-1880:147).


composition et diachronie

Matasovic (2009) propose pour bihan une racine proto-celtique en *bekko 'petit', ayant donné le vieil irlandais bec [o], moyen gallois bach, bichan, moyen breton bihan et cornique boghan.

Hemon (1976) considère que la finale en -an descend du diminutif -an du vieux breton (becan, bican vieux breton, DGVB.:80). Cependant, Hemon souligne que déjà en vieux breton, la base *bec n'existait plus en isolation. En breton moderne, bihan n'est pas décomposable.

Favereau (1993) donne maen bechou 'ardoise de petit format'.


mutation

Bihan devant un nom provoque une lénition au moins sur les initiales K, T, P.

(2) Bihan dra eo ar sklerijenn a zo ennomp., JKS:123, cité dans Le Gléau (1983-1994:'1. peu')

Adjectif 'petit'

intensifieur

Le suffixe adjectival -kaer modifie en l'intensifiant le degré du quantifieur bihan (bihan-kaer 'fort peu', Favereau 1997:§232).


noms de parenté

Le calcul d'une génération en plus dans les noms de parenté s'obtient avec l'adjectif bihan: bugale vihan 'petits-enfants', comme le fait l'adjectif français petit de petits-enfants.

Adverbe 'peu'

En (3), on sait que la disjonction pe 'ou' prend deux arguments de même catégorie syntaxique. On voit donc que bihan est ici de même catégorie que re 'trop'. On trouve aussi mui pe vihanoc'h, muioc'h pe nebeutoc'h (Menard & Kadored 2001:'bihan').


(3) Ma faotr a zo re pe bihan.
mon2 gars R est trop ou peu
'Mon gars est trop ou peu (mon gars est excessif).' Le Scorff, Ar Borgn (2011:47)


'le moins'

Le superlatif sur bihan obtient le sens 'le moins'.


(4) ar gloan bihanañ-priziet.
le laine moins-prisée Standard, Menard & Kadored (2001:'bihan')
'la laine la moins prisée.'


'au moins', 'pour le moins'

(5) Daou a heller da venegi da vihanna : An aotrou K. hag an Aotrou J.
deux R1 peut.IMP de1 mentionner pour1 petit.le.plus le monsieur K. et le monsieur J.
'Nous pouvons au moins en mentionner deux: monsieur K. et monsieur J.'
Léon, Seite (1998)


Quantifieur 'peu (de)'

En vannetais, on voit que le placement de bihan n'est pas prototypique d'un adjectif. A part une liste fermée d'adjectifs antéposés au nom, les adjectifs se placent en effet après le nom. Il s'agit ici d'un quantifieur qui n'est pas utilisé dans tous les dialectes.


(6) Bihan gouloù o deus ivez.
peu lumières 3PL a aussi
'Elles (les boutiques) sont aussi peu éclairées.' Vannetais, Herrieu (1994:293)


syntaxe

Bihan peut quantifier sur un nom nu.

(7) N'he deus ket bihan labour gant c'hwec'h bugel., Menard & Kadored (2001:'bihan')


C'est un quantifieur compatible avec les contextes existentiels, un quantifieur faible.


(8) / de še bihã /

'Il n'y en a pas peu (il y en a assez)', Cléguérec, Thibault (1914:432)


bihan a...

Bez' ez eus bihan a ed d'ober bara., (Dihunamb (1944:13), cité dans Le Gléau (1983-1994:'1. peu')
Hir eo an hent ha bihan a davarnioù a gav ar beajour., (Dihunamb (1943:285), cité dans Le Gléau (1983-1994:'1. peu')

Bibliographie

  • Jørgensen, Anders Richardt. 2012. 'The Plural of Middle and Early Modern Breton bihan', Building Blocks of Breton Grammar, Philipps University of Marburg, Avril 2012. lieu de publication inconnu. texte.