Bezhin : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher
(Syntaxe)
Ligne 31 : Ligne 31 :
 
=== nom massique ===
 
=== nom massique ===
  
Il s'agit d'un nom massique puisqu'il est singulier.
+
Il s'agit d'un [[nom massique]] puisqu'il est singulier.
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
Ligne 41 : Ligne 41 :
 
|}
 
|}
  
 +
 +
== Sémantique ==
 +
 +
=== générique 'algues' ===
 +
 +
{| class="prettytable"
 +
| (4) || N'oa ||ket eas || dit lakaat ||kement-se ablamour ||ar '''bezhin''' a zo rinklus.
 +
|-
 +
||| [[ne]]'[[COP|était]]|| [[ket|pas]] [[aes|facile]] || [[da|à]].[[pronom incorporé|toi]] [[lakaat|mettre]]|| [[kement|autant]]-[[se|ça]] [[abalamour|car]] ||[[art|le]] algues [[R]] [[zo|est]] glissant
 +
|-
 +
| ||colspan="4" |'On ne pouvait pas en mettre tellement que ça, car les algues sont glissantes.'
 +
|-
 +
| ||||||||||colspan="4" |''Léon (Plougerneau)'', [[Elégoët (1982)|Elégoët (1982]]:41)
 +
|}
  
 
[[Category:articles|Categories]]
 
[[Category:articles|Categories]]
 
[[Category:noms|Categories]]
 
[[Category:noms|Categories]]

Version du 17 août 2020 à 11:27

Le nom bezhin dénote du 'goémon' ou plus généralement des 'algues'.


(1) Ar merc'hed n' o doa lodenn ebet en aod evit ar bezhin troc'h.
le filles ne 3PL avait lot aucun en.le grève pour le goémon coupe
'Les femmes n'avaient pas de lot pour le goémon de coupe.'
Léon, Mellouet & Pennec (2004:87)


Morphologie

variation dialectale

(2) Ramp 'n hini a oa ar bizin.
glissant le celui (est) (pro) R était le goémon
'C'est (surtout) que le goémon était glissant.' Trégorrois, Gros (1984:117)


Syntaxe

nom massique

Il s'agit d'un nom massique puisqu'il est singulier.

(3) Ar bezin 'oa goulenn dezh.
le goémon R était demande à.lui
'On demandait du goémon à acheter.' Merser (2011:13)


Sémantique

générique 'algues'

(4) N'oa ket eas dit lakaat kement-se ablamour ar bezhin a zo rinklus.
ne'était pas facile à.toi mettre autant-ça car le algues R est glissant
'On ne pouvait pas en mettre tellement que ça, car les algues sont glissantes.'
Léon (Plougerneau), Elégoët (1982:41)