Betek : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher
(Morphologie)
(variation dialectale)
(42 révisions intermédiaires par 2 utilisateurs non affichées)
Ligne 1 : Ligne 1 :
La [[préposition]] ''betek'' signifie 'jusqu'à'.
+
La [[préposition]] ''betek'' signifie 'jusqu'à'. C'est aussi un [[complémenteur]].
  
  
Ligne 5 : Ligne 5 :
 
| (1) ||'Oan just ||'tiblas || mont '''betek''' du-se.
 
| (1) ||'Oan just ||'tiblas || mont '''betek''' du-se.
 
|-
 
|-
||| [[COP|étais]] juste|| [[particule o|à]] déplace ||[[mont|aller]] jusqu'à [[ads|côté-ci]]
+
||| [[COP|étais]] [[just|juste]]|| [[particule o|à]]<sup>[[4]]</sup> [[diblas|déplace]] ||[[mont|aller]] jusqu'à [[ads|côté-]]
 
|-
 
|-
|||colspan="4" | 'J'étais juste sur le point d'aller là-bas.' ||||||||''Haut-cornouaillais (Rieg)'', [[Bouzeg (1986)|Bouzeg (1986]]:36)
+
|||colspan="4" | 'J'étais juste sur le point d'aller là-bas.' ||||||||''Cornouaillais de l'Est (Riec)'', [[Bouzeg (1986)|Bouzeg (1986]]:36)
 
|}
 
|}
  
  
== Morphologie ==
+
== Préposition ==
  
On trouve cette préposition sous la forme ''betag'' en vannetais.
+
=== morphologie ===
 +
 
 +
Cette préposition peut-être fléchie. Son [[pronom incorporé]] peut aussi être doublé d'un [[echo|pronom écho]].
  
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
| (2)||On oeit || a nezé ||da Gerare ||de huèh vlé ||'''betag''' pearzek vlé.
+
|(1)|| N'am doug ket mui ||man divhar ||'''betagoc'h'''-c'hwi.'
 +
|-
 +
| || [[ne]] [[POP|me]] [[dougen|porte]] [[ket|pas]] [[mui|plus]] ||[[POSS|mon]] [[duel|2]].[[gar|jambe]] || jusqu'à.[[pronom incorporé|vous]]-[[echo|vous]]
 +
|-
 +
| ||colspan="4" | 'Viens Maryvonne, viens ici puisque mes jambes ne me portent plus jusqu'à toi.'
 +
|-
 +
| ||||||colspan="4" | ''Vannetais'', [[ar Meliner (2009)|Ar Meliner (2009]]:113)
 +
|}
 +
 
 +
 
 +
==== variation dialectale ====
 +
 
 +
On trouve cette préposition sous la forme ''betag'', ''bedag'' en vannetais. [[Ternes (1970)|Ternes (1970]]:312) donne à Groix <font color=green> /pətag, fətag/</font color=green>. On trouve aussi la forme ''beke'' dans le canton de Briec.
 +
 
 +
 
 +
{| class="prettytable"
 +
| (3)||On oeit || a nezé ||da Gerare ||de huèh vlé ||'''betag''' pearzek vlé.
 
|-
 
|-
| || [[COP|suis]] allé|| [[a|de]] [[neuze|alors]] ||[[da|à]] Gerare ||[[deus|de]] [[les numéraux cardinaux|8]] an || jusqu'à [[les numéraux cardinaux|14]] an
+
| || [[COP|suis]] allé|| [[a|de]] [[neuze|alors]] ||[[da|à]] Gerare ||[[deus|de]] [[les numéraux cardinaux|8]] [[bloaz|an]] || jusqu'à [[les numéraux cardinaux|14]] [[bloaz|an]]
 
|-  
 
|-  
 
| || colspan="4" | 'Je suis donc allé à Kerarhaye de six à quatorze ans.'  
 
| || colspan="4" | 'Je suis donc allé à Kerarhaye de six à quatorze ans.'  
 
|-  
 
|-  
||| ||  || colspan="4" | ''vannetais (Plaudren)'', [[Quéré (2011)|Quéré (2011]]:119)   
+
||| ||  || colspan="4" | ''Vannetais (Plaudren)'', [[Quéré (2011)|Quéré (2011]]:119)   
 +
|}
 +
 
 +
 
 +
{| class="prettytable"
 +
|(4)|| <font color=green>/ ər 'mur || <font color=green> ə za || <font color=green> '''bə'dag''' ən no'stãk|| <font color=green> pəd ə || <font color=green> mɑ:re 'brɑ:s /
 +
|-
 +
| || Ar mor || a za || '''bedag''' an Nostank || pad eo || mare braz.
 +
|-
 +
| ||[[art|le]] [[mor|mer]] || [[R]]<sup>[[1]]</sup> [[mont|va]] || jusqu'à [[art|le]] Nostang || [[pa|quand]]<sup>[[1]]</sup> [[COP|est]] || marée [[bras|grand]]
 +
|-
 +
|||colspan="4" | 'La mer vient jusqu'à Nostang quand il y a [une] grande marée.'|||||| ''Haut-vannetais (Plouhinec)'', [[Le Bozec (2018)]]
 
|}
 
|}
  
 +
==== prépositions complexes ====
 +
 +
La préposition ''betek'' entre en composition dans des composés complexes tels que ''[[war-vetek]]'' ou ''[[da-vetek]] u.b.''.
 +
 +
 +
==== préposition fléchie ====
  
Cette préposition peut-être fléchie. Son [[pronom incorporé]] peut aussi être doublé d'un [[echo|pronom écho]].
+
Dans le canton de Briec, [[Noyer (2019)|Noyer (2019]]:184) relève la forme <font color=green>[beˑk / bekɛt / betɛk] </font color=green> 'jusqu'à (sens spatial)'. Elle est fléchie en utilisant ''[[da]]'' comme préposition support.
  
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
|(3)|| N'am doug ket mui ||man divhar ||'''betagoc'h'''-c'hwi.'
+
|(5)|| bgcolor="#4682B4"|<i><font color=white>1SG</font></i> || <font color=green>[bekeˈdɪŋ /bekeˈdɔ᷉ n]</font color=green> bekedon ||bgcolor="#4682B4"|<i><font color=white>1PL</font></i> || <font color=green>[bekeˈdɔ᷉ m] </font color=green> bekedomp
 
|-  
 
|-  
| || [[ne]] [[POP|me]] porte [[ket|pas]] [[mui|plus]] ||[[POSS|mon]] [[duel|2]].jambe|| jusqu'à.[[pronom incorporé|vous]]-[[echo|vous]]  
+
| || bgcolor="#4682B4"|<i><font color=white>2SG</font></i> || <font color=green>[bekeˈdɐχ /bekeˈdwɐχ]</font color=green> bekedoc'h ||bgcolor="#4682B4"|<i><font color=white>2PL</font></i> || <font color=green> [bekeˈdɐχ /bekeˈdwɐχ]</font color=green> bekedoc'h
 
|-  
 
|-  
| ||colspan="4" | 'Viens Maryvonne, viens ici puisque mes jambes ne me portent plus jusqu'à toi.'
+
| || bgcolor="#4682B4"|<i><font color=white>3SGM</font></i> ||<font color=green>[bekeˈde᷉ ɔ]</font color=green> bekedeñ ||bgcolor="#4682B4"|<i><font color=white>3PL</font></i> || <font color=green>[bekeˈdɛ]</font color=green> bekedezhe
 
|-  
 
|-  
| ||||||colspan="4" | ''Vannetais'', [[ar Meliner (2009)|Ar Meliner (2009]]:113)
+
| || bgcolor="#4682B4"|<i><font color=white>3SGF</font></i> ||  <font color=green>[bekeˈdɛj]</font color=green> bekedezhi |||||| ''Briec'', [[Noyer (2019)|Noyer (2019]]:184)
 
|}
 
|}
  
== Complémenteur sélectionné ==
 
  
Dans un sens temporel, la préposition ''betek'' peut prendre une proposition comme argument interne.
+
{| class="prettytable"
Le [[complémenteur]] utilisé est alors ''[[ma]]''.
+
|(6)|| bgcolor="#4682B4"|<i><font color=white>1SG</font></i> || bet ag on||bgcolor="#4682B4"|<i><font color=white>1PL</font></i> || bet ag omb
 +
|-
 +
| || bgcolor="#4682B4"|<i><font color=white>2SG</font></i> || bet ag ous||bgcolor="#4682B4"|<i><font color=white>2PL</font></i> || bet ag oh
 +
|-
 +
| || bgcolor="#4682B4"|<i><font color=white>3SGM</font></i> ||beta-z-ou ||bgcolor="#4682B4"|<i><font color=white>3PL</font></i> || beta-z-hai
 +
|-
 +
| || bgcolor="#4682B4"|<i><font color=white>3SGF</font></i> ||  beta-z-hi |||||| ''Vannetais XIX°'', : [[Guillome (1836)|Guillome (1836]]:90-91): 'jusqu'à', ''bet a'', ''bet ag''
 +
|}
 +
 
 +
 
 +
== Syntaxe ==
 +
 
 +
=== ''betek ma'', 'jusqu'à ce que' ===
 +
 
 +
Dans un sens temporel, la préposition ''betek'' peut prendre une [[proposition]] comme [[argument]] interne.
 +
Le [[complémenteur]] utilisé est alors ''[[ma]]''. Le mode utilisé n'est pas le [[conditionnel]].  
  
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
| (3) ||Ar marh ||a jome ||'''beteg''' ||'''m''''e neveze.
+
| (1) ||Ar marh ||a jome ||'''beteg''' ||'''m''''e nev'''eze'''.
 
|-
 
|-
|||  [[art|le]] cheval ||[[R]] restait ||jusqu'à ||[[ma|que]] avait.HAB.Imparfait
+
|||  [[art|le]] [[marc'h|cheval]] ||[[R]]<sup>[[1]]</sup> [[chom|restait]] ||jusqu'à ||[[ma|que]] [[kaout|avait]].[[HAB]].[[imparfait]]
 
|-
 
|-
 
|||colspan="4" | 'Le cheval attendait jusqu'à obtenir ce qu'il voulait.'  
 
|||colspan="4" | 'Le cheval attendait jusqu'à obtenir ce qu'il voulait.'  
Ligne 55 : Ligne 104 :
 
|||colspan="4" | 'Littéralement: Le cheval attendait jusqu'à ce qu'il avait.'||||||||''Léon'',|| [[Fave (1998)|Fave (1998]]:140)
 
|||colspan="4" | 'Littéralement: Le cheval attendait jusqu'à ce qu'il avait.'||||||||''Léon'',|| [[Fave (1998)|Fave (1998]]:140)
 
|}
 
|}
 +
 +
 +
{| class="prettytable"
 +
| (2) ||Oh ya, ||'''betek ma''' '''vez''' || al labour a renke bezañ graet. 
 +
|-
 +
| || [[interjection|oh]] [[ya|oui]] || jusqu'à [[ma|que]] [[vez|est]]  || [[art|le]] [[labour|travail]] [[R]]<sup>[[1]]</sup> [[rankout|devait]] [[bezañ|être]] [[ober|fait]]
 +
|-
 +
|||colspan="4" | 'Oh oui, tant qu'il y avait du travail à faire.'
 +
|-
 +
|||||||colspan="4" |Anna Colin [01/1984] ''Cornouaille (Plouhinec)'', [http://fresques.ina.fr/ouest-en-memoire/fiche-media/Region00850/d-an-nav-vloaz-d-an-aod-ha-da-pevarzek-vloaz-d-an-uzin-des-neuf-ans-a-la-greve-et-en-usine-a-quatorze-ans.html Ouest en mémoire]
 +
|}
 +
 +
 +
{| class="prettytable"
 +
| (3)||Ar pod braz [...] || a veze karget || a zour ha greet || tan dindannañ ||'''beteg ma''' verv'''e'''.
 +
|-
 +
| || [[art|le]] pot [[bras|grand]] || [[R]]<sup>[[1]]</sup> [[vez|était]] [[kargañ|chargé]] || [[eus|de]]<sup>[[1]]</sup> [[dour|eau]] [[&|et]] [[ober|fait]] || [[tan|feu]] [[dindan|sous]].[[pronom incorporé|lui]] || jusqu'à [[ma|que]]<sup>[[4]]</sup> bouillait
 +
|-
 +
| || colspan="4" | 'La grande bassine était remplie d'eau et mise sur le feu jusqu'à ébulition.'
 +
|-
 +
| |||||||| colspan="4" | ''Léon (Plouzane)'', [[Briant-Cadiou (1998)|Briant-Cadiou (1998]]:8)
 +
|}
 +
 +
 +
=== complémenteur 'pourvu que, tant que' ===
 +
 +
Le [[complémenteur]] ''betek'' signifie 'pourvu que, tant que' (et non pas 'afin de', 'jusqu'à').
 +
 +
 +
{| class="prettytable"
 +
|(4)|| <font color=green>Kõtɑ̃n õ ||<font color=green> de jitour||<font color=green> '''bétég''' vĩ pêet.
 +
|-
 +
| || Kontant on || da sikour || '''betek''' vin paeet.  ||''Graphie peurunvan''
 +
|-
 +
||| [[kontant|OK]] [[COP|suis]]  || [[da|de]]<sup>[[1]]</sup> [[sikour|aider]] || tant (que)  [[COP|serai]] [[paieañ|payé]]
 +
|-
 +
||| colspan="4" |'Je veux bien aider, pourvu que je sois payé.' || ''Trégorrois (Plougrescant)'', [[Le Dû (2012)|Le Dû (2012]]:99)
 +
|}
 +
 +
 +
{| class="prettytable"
 +
|(5)|| Bez ez eus ||tud ha na ||reont forz petra ||d'ober '''betek'''|| kaoud arhant.
 +
|-
 +
| ||  [[bez|expl]] [[R]] [[ez eus|y.a]]|| [[tud|gens]] [[C.ha(g)|que]] [[ne]].[[R]]|| [[ober|font]] [[forzh|cas]] [[petra|quoi]] ||[[da|de]]'[[ober|faire]] jusqu'à ||[[kaout|avoir]] [[arc'hant|argent]]
 +
|-
 +
|||colspan="4" | 'Il y a des gens qui ne se soucient nullement de ce qu'ils feront pourvu qu'ils aient de l'argent'
 +
|-
 +
|||||||colspan="4" | ''Trégorrois'', [[Gros (1989)|Gros (1989]]:'forz')
 +
|}
 +
 +
 +
== Diachronie ==
 +
 +
Selon [[Henry (1900)|Henry (1900]]:'bété, béteg') provient de ''pe'' + ''heit'' 'combien long, aussi longtemps que', donnant ''le [[vieux breton]] ''beheit'' et le [[moyen breton]] ''bet''. 
 +
 +
 +
[[Bihan (2016)|Bihan (2016]]:232) considère qu'en [[moyen breton]], la forme simple ''bet'' est couramment en concurrence avec ''betek'' (''bet hac''). La forme vannetaise ''betak'' proviendrait directement de ''bet hac''.
 +
 +
* ''hac a vezou '''bet''' an fin en vsaig''
 +
: 'Laquelle sera en usage jusqu'à la fin', ''Breton 1532'', [[PO]]
 +
 +
 +
  [[Noyer (2019)|Noyer (2019]]:184):
 +
  "The [...] orthographic forms in ''beke'' are, from a ''peurunvan'' perspective, unorthodox. However, the etymological elements found in [[Henry (1900)|Henr[y] (1900:]]33) for ''betek'' make the form ''beket'' plausibly closer to the etymology of the word. If ''betek'', as indicated by Henri, comes from the Old Breton ''beheit'', it seems that ''beket'' is closer to that word than ''betek'', which looks like it may result from a metathesis of ''beheit''."
 +
 +
== Expression ==
 +
 +
{| class="prettytable"
 +
|(1)|| <font color= green> /'tro:hɛd || <font color= green>ˌ'''betɛɡ''' ar 'bew/
 +
|-
 +
| || trohet || '''beteg''' ar beo
 +
|-
 +
| ||[[troc'hañ|coupé]] || jusqu'à [[art|le]] [[bev|vif]]
 +
|-
 +
|||colspan="4" | 'coupé jusqu'au vif.', ||''Plozévet'', [[Goyat (2012)|Goyat (2012]]:195)
 +
|}
 +
  
 
== Bibliographie ==
 
== Bibliographie ==
  
 
* Gros, Jules 1970. [[TBP.I]] ''Le trésor du breton parlé I. Le langage figuré'', chapitre II.
 
* Gros, Jules 1970. [[TBP.I]] ''Le trésor du breton parlé I. Le langage figuré'', chapitre II.
* [[Ledunois (2002)|Ledunois, J. P. 2002]]. ''La Préposition Conjuguée en breton'', thèse, Skol-Veur Roazhon, Atelier National de Reproduction des Thèses. (p. 252-)
+
 
 +
* [[Ledunois (2002)|Ledunois, J. P. 2002]]. ''La Préposition Conjuguée en breton'', thèse Skol-Veur Roazhon, Atelier National de Reproduction des Thèses. (p. 252-)
  
  
 
[[Category:articles|Categories]]
 
[[Category:articles|Categories]]
 
[[Category:prépositions|Categories]]
 
[[Category:prépositions|Categories]]
 +
[[Category:complémenteurs|Categories]]

Version du 6 juillet 2020 à 14:22

La préposition betek signifie 'jusqu'à'. C'est aussi un complémenteur.


(1) 'Oan just 'tiblas mont betek du-se.
étais juste à4 déplace aller jusqu'à côté-là
'J'étais juste sur le point d'aller là-bas.' Cornouaillais de l'Est (Riec), Bouzeg (1986:36)


Préposition

morphologie

Cette préposition peut-être fléchie. Son pronom incorporé peut aussi être doublé d'un pronom écho.


(1) N'am doug ket mui man divhar betagoc'h-c'hwi.'
ne me porte pas plus mon 2.jambe jusqu'à.vous-vous
'Viens Maryvonne, viens ici puisque mes jambes ne me portent plus jusqu'à toi.'
Vannetais, Ar Meliner (2009:113)


variation dialectale

On trouve cette préposition sous la forme betag, bedag en vannetais. Ternes (1970:312) donne à Groix /pətag, fətag/. On trouve aussi la forme beke dans le canton de Briec.


(3) On oeit a nezé da Gerare de huèh vlé betag pearzek vlé.
suis allé de alors à Gerare de 8 an jusqu'à 14 an
'Je suis donc allé à Kerarhaye de six à quatorze ans.'
Vannetais (Plaudren), Quéré (2011:119)


(4) / ər 'mur ə za bə'dag ən no'stãk pəd ə mɑ:re 'brɑ:s /
Ar mor a za bedag an Nostank pad eo mare braz.
le mer R1 va jusqu'à le Nostang quand1 est marée grand
'La mer vient jusqu'à Nostang quand il y a [une] grande marée.' Haut-vannetais (Plouhinec), Le Bozec (2018)

prépositions complexes

La préposition betek entre en composition dans des composés complexes tels que war-vetek ou da-vetek u.b..


préposition fléchie

Dans le canton de Briec, Noyer (2019:184) relève la forme [beˑk / bekɛt / betɛk] 'jusqu'à (sens spatial)'. Elle est fléchie en utilisant da comme préposition support.


(5) 1SG [bekeˈdɪŋ /bekeˈdɔ᷉ n] bekedon 1PL [bekeˈdɔ᷉ m] bekedomp
2SG [bekeˈdɐχ /bekeˈdwɐχ] bekedoc'h 2PL [bekeˈdɐχ /bekeˈdwɐχ] bekedoc'h
3SGM [bekeˈde᷉ ɔ] bekedeñ 3PL [bekeˈdɛ] bekedezhe
3SGF [bekeˈdɛj] bekedezhi Briec, Noyer (2019:184)


(6) 1SG bet ag on 1PL bet ag omb
2SG bet ag ous 2PL bet ag oh
3SGM beta-z-ou 3PL beta-z-hai
3SGF beta-z-hi Vannetais XIX°, : Guillome (1836:90-91): 'jusqu'à', bet a, bet ag


Syntaxe

betek ma, 'jusqu'à ce que'

Dans un sens temporel, la préposition betek peut prendre une proposition comme argument interne. Le complémenteur utilisé est alors ma. Le mode utilisé n'est pas le conditionnel.


(1) Ar marh a jome beteg m'e neveze.
le cheval R1 restait jusqu'à que avait.HAB.imparfait
'Le cheval attendait jusqu'à obtenir ce qu'il voulait.'
'Littéralement: Le cheval attendait jusqu'à ce qu'il avait.' Léon, Fave (1998:140)


(2) Oh ya, betek ma vez al labour a renke bezañ graet.
oh oui jusqu'à que est le travail R1 devait être fait
'Oh oui, tant qu'il y avait du travail à faire.'
Anna Colin [01/1984] Cornouaille (Plouhinec), Ouest en mémoire


(3) Ar pod braz [...] a veze karget a zour ha greet tan dindannañ beteg ma verve.
le pot grand R1 était chargé de1 eau et fait feu sous.lui jusqu'à que4 bouillait
'La grande bassine était remplie d'eau et mise sur le feu jusqu'à ébulition.'
Léon (Plouzane), Briant-Cadiou (1998:8)


complémenteur 'pourvu que, tant que'

Le complémenteur betek signifie 'pourvu que, tant que' (et non pas 'afin de', 'jusqu'à').


(4) Kõtɑ̃n õ de jitour bétég vĩ pêet.
Kontant on da sikour betek vin paeet. Graphie peurunvan
OK suis de1 aider tant (que) serai payé
'Je veux bien aider, pourvu que je sois payé.' Trégorrois (Plougrescant), Le Dû (2012:99)


(5) Bez ez eus tud ha na reont forz petra d'ober betek kaoud arhant.
expl R y.a gens que ne.R font cas quoi de'faire jusqu'à avoir argent
'Il y a des gens qui ne se soucient nullement de ce qu'ils feront pourvu qu'ils aient de l'argent'
Trégorrois, Gros (1989:'forz')


Diachronie

Selon Henry (1900:'bété, béteg') provient de pe + heit 'combien long, aussi longtemps que', donnant le vieux breton beheit et le moyen breton bet.


Bihan (2016:232) considère qu'en moyen breton, la forme simple bet est couramment en concurrence avec betek (bet hac). La forme vannetaise betak proviendrait directement de bet hac.

  • hac a vezou bet an fin en vsaig
'Laquelle sera en usage jusqu'à la fin', Breton 1532, PO


 Noyer (2019:184):
 "The [...] orthographic forms in beke are, from a peurunvan perspective, unorthodox. However, the etymological elements found in Henr[y] (1900:33) for betek make the form beket plausibly closer to the etymology of the word. If betek, as indicated by Henri, comes from the Old Breton beheit, it seems that beket is closer to that word than betek, which looks like it may result from a metathesis of beheit."

Expression

(1) /'tro:hɛd ˌbetɛɡ ar 'bew/
trohet beteg ar beo
coupé jusqu'à le vif
'coupé jusqu'au vif.', Plozévet, Goyat (2012:195)


Bibliographie

  • Gros, Jules 1970. TBP.I Le trésor du breton parlé I. Le langage figuré, chapitre II.
  • Ledunois, J. P. 2002. La Préposition Conjuguée en breton, thèse Skol-Veur Roazhon, Atelier National de Reproduction des Thèses. (p. 252-)