Bepred

De Arbres
Révision datée du 15 mai 2022 à 16:35 par Mjouitteau (discussion | contributions) (Remplacement de texte — « |- ||||||| colspan="10" |'' » par « |- ||||||| colspan="10" | '' »)

L'adverbe bepred signifie 'toujours'.


(1) An nen ne oar ket bepred.
on ne1 sait pas toujours
'On ne sait pas toujours.'
Riec, Mona Bouzeg, c.p. (01/2009)


Bepred n'a pas toujours un sens temporel. Il ressemble en cela au français toujours, 'en tout cas, au moins' (Ils ne reviendront pas, après ça, toujours !)


(2) Honnez a oa bepred daou-hement din-me.
celle.ci R était toujours deux2-autant à.moi-moi
'Celle-là était au moins le double de moi.' (comme grosseur)
Trégorrois, Gros (1970:159)


Morphologie

composition

On reconnait le quantifieur bep 'chaque' suivi du nom pred 'repas, moment'.


variation dialectale

La forme berpet est typique du vannetais, mais on y trouve aussi bepred.


(3) ' gava berpet da lâret.
R1 trouve toujours à1 dire
'Celui-là trouve toujours à redire.'
Le Scorff, Ar Borgn (2011:7)


(4) Na bout ec'h on arriw kozh e labouran bepred.
même si R+C suis arrivé vieux R4 travaille toujours
'Même si je suis vieux, je travaille toujours.'
Vannetais (Languidic), Crahe (2013:332)


En Trégor, la première voyelle est communément un /o/. A Bégard, on trouve les formes bopred, bopet, ou popet après un sandhi. A Plougrescant, Le Dû (2012:'quand') donne bope, boped.


(5) [bob ə dãm 'ʁoːk 'pɔpət]
Bep a damm a-raok bepred.
pep de1 morceau araok toujours
'Un morceau à chacun avant en tout cas.'
Bégard, Georgelin (2016:'displegañ ar verboù gant ober')


(6) Met arri a rae an nen da en em gompren bopred, gwel a rez, evel se quoi.
mais arriver R1 faisait on à1 se1 comprendre toujours voir R1 fais comme ça quoi
'Mais on arrivait à se comprendre toujours, tu vois, comme ça quoi.'
Bégard, Georgelin (2016:'displegañ ar verboù gant ober')


En Breton central, on trouve bapred, et en Poher, avec l'initiale dévoisée papred, pepred.


(7) ha ' vez gouezet papred lar e' be Begeor e'.
et (R) est su toujours que est tombe Begeor est
'...et on sait toujours que c'est la tombe de Bégéor (que c'est).'
Poullaouen, locuteur né vers 1910
cité dans Favereau (1984:439)


(8) /ni zo pa'pRet 'samis/
Ni 'zo papred samis.
nous (R) est toujours ensemble
'Nous sommes tout le temps ensemble.'
Poher (Carhaix), Timm (1987a:268)


(9) /dosə'̆jjã̆w ma o'tyt baR'vRo pə'pRɛt/
Daoust hag-eñ emañ ho tud 'barzh ar vro pepred?
est-ce.que est votre3 gens dans le 3pays toujours
'Vos parents sont toujours au pays ?'
Poher (Carhaix), Timm (1987a:269)

Syntaxe

distribution

(1) Bepred ema an tangnouz-man o klask kint ouz unan bennek.
toujours est le chicaneur-ci à4 chercher chicane à un quelconque
'Ce chicaneur est toujours à chercher des crosses à quelqu'un.'
Cornouaillais de l'Est intérieur, Martin (1929:180)


Favereau (1997:§548) propose que les adverbes comme biken, biskoazh, gwech ebet, morse 'jamais' et alies 'souvent', atav, bepred, dalc'hmat 'toujours', c'hoazh, dija 'encore' ne peuvent pas apparaître entre l'auxiliaire et le participe (dans le champ du milieu).

On trouve bepred en périphérie gauche et droite, et en bord droit de groupe verbal.


(2) [yn dɛ̃n a labura mat dyrã ən de ɥe tʃə kaɥət bərpət]
un den ha 'laboura mat durant an deiz 'vez ket kavet bepred.
un homme que R1 travaille bien pendant le jour est pas trouv.é toujours
'On ne trouve pas toujours un homme qui travaille bien toute la journée.'
Vannetais (Kistinid), Nicolas (2005:50)


Particule de discours

Bepred a un usage de particule de discours de type 'quand même, toujours, en tout cas' qui dénote l'existence d'une opposition au contenu de la proposition, opposition qui est contestée.


(1) [ bope h ~i ]
toujours (R)+C irai
'J'irai quand même.'
Plougrescant, Le Dû (2012:'quand')


en périphérie

(2) E-barzh ma botoù-me ne gac'ho ket, bepred !
dans mon2 chaussure.s-moi ne1 merde.era pas toujours
'[Moi, ] Elle ne me commandera pas !'
Trégorrois (Louergat), Konan (2017:'e-barzh')


(3) Bopred pa oa ' tremen ar c'hoad ' teuas ezhomm dezhañ d'ober …
toujours quand1 était à1 passer le bois R4 vint besoin à.lui de faire
'Toujours est-il qu'en traversant le bois il a eu envie de faire... '
Cornouaillais du Nord (Kerien), Boutier (1986)


en incise

La particule de discours bepred 'en tout cas' peut, en incise, séparer un sujet initial de l'élément tensé. Dans ces cas là, bepred crée un focus contrastif sur ce sujet.


(4) Honnez, bepred, a vez e-pad an oll amzer o klakenni.
celle.là toujours R est pendant le tout temps à4 bavarder
'Celle-là, en tout cas, est continuellement en train de bavarder.'
Trégorrois, Gros (1984:199)


(5) Ma arhant-me, bepred, n'aint ket da fall, pa n'em eus ket.
mon2 argent-moi toujours ne iront pas à1 mauvais quand1 ne R.1SG a pas
'Mon argent, en tout cas, ne perdra pas de sa valeur puisque je n'en ai pas.'
Trégorrois, Gros (1989:'arhant')