Beke : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher
(Page créée avec « Le complémenteur ''beke'' marque la causalité. == Morphologie == === distribution dialectale === La forme ''beke'', <font color=green> /ˈbeke/ </font color=gree... »)
 
 
(5 révisions intermédiaires par le même utilisateur non affichées)
Ligne 1 : Ligne 1 :
Le complémenteur ''beke'' marque la [[causalité]].
+
Le [[complémenteur]] ''beke'' marque la [[causalité]].
 +
 
 +
 
 +
{| class="prettytable"
 +
|(1)|| Lak’ || ‘neoñ || '''beke''' ||‘moc’h ‘|| sell’ !
 +
|-
 +
||| [[lakaat|mets]] || [[a|P]].[[pronom incorporé|lui]] || puisque || [[eman|êtes]]  ([[particule o|à]])|| [[sellout|regarder]]
 +
|-
 +
|||colspan="10" | 'Mets-la [ceinture de sécurité], puisque tu es en train de regarder!'
 +
|-
 +
|||||||colspan="10" |''Loqueffret'', [[Solliec (2015)]]
 +
|}
  
  
Ligne 6 : Ligne 17 :
 
=== distribution dialectale ===
 
=== distribution dialectale ===
  
La forme ''beke'', <font color=green> /ˈbeke/ </font color=green> est reportée à Loqueffret dans le sens de 'puisque' ([[Solliec (2015)|Solliec 2015]]).
+
La forme ''beke'', <font color=green> /ˈbeke/ </font color=green> est reportée à Loqueffret dans le sens de 'puisque' ([[Solliec (2015)|Solliec 2015]]). Voir aussi [[Plourin (2005)|Plourin (2005]]:75-76)
 +
 
 +
Elle est à rapprocher de ''beke'' qui est la forme de ''[[betek]]'' à Briec.
 +
 +
 
 +
== Bibliographie ==
 +
 
 +
* [[Plourin (2003b)|Plourin, J.Y. 2003]]. ''Tammoù gwaskin, au coeur du breton légitime'', collecte lexicale et ethnographique en Centre-Bretagne, éditions Armeline.
  
  
 
[[Category:articles|Categories]]
 
[[Category:articles|Categories]]
 
[[Category:complémenteurs|Categories]]
 
[[Category:complémenteurs|Categories]]

Version actuelle datée du 21 juin 2021 à 19:14

Le complémenteur beke marque la causalité.


(1) Lak’ ‘neoñ beke ‘moc’h ‘ sell’ !
mets P.lui puisque êtes (à) regarder
'Mets-la [ceinture de sécurité], puisque tu es en train de regarder!'
Loqueffret, Solliec (2015)


Morphologie

distribution dialectale

La forme beke, /ˈbeke/ est reportée à Loqueffret dans le sens de 'puisque' (Solliec 2015). Voir aussi Plourin (2005:75-76)

Elle est à rapprocher de beke qui est la forme de betek à Briec.


Bibliographie

  • Plourin, J.Y. 2003. Tammoù gwaskin, au coeur du breton légitime, collecte lexicale et ethnographique en Centre-Bretagne, éditions Armeline.