Ba !, Be !, Bo !

De Arbres
(Redirigé depuis Be !)

L'interjection Bo !, Ba ! 'Bah !' exprime une relativisation, parfois une résignation. C'est parfois aussi juste un remplisseur.


(1) Bo !, Boazañ a reer !
Bah ! habituer R1 fa.it.on
'Bah ! On s'y fait !'
Standard, Kervella (2001:20)


Morphologie

variation

L'allongement de la voyelle peut avoir une valeur expressive en soi.



(2) Ba ! Lez da vont ! Muioc'h e vo evit ar re all !
Bah ! laisse à1 aller plus R sera pour le ceux autre
'Bah ! Laisse tomber ! Ça en fera plus pour les autres !'
Standard, Le Saëc (1990:11)


Cornillet (2020) associe l'interjection Be ! 'Bah !' à "l'indifférence ou le mépris". Il est possible que cette interjection vienne d'un huchement détourné (be be be 'ra ma gavr 'bê bê bê fait ma chèvre'; c'est-à-dire 'Je m'en soucie autant que ma chèvre') qui a aussi donné beial 'bêler' et beiadeg 'bévue, gaffe'.

Sémantique

remplisseur


(3) Bo ! M'eus ket laeret !
Ben 1SG a pas vol.é
'Ben ! J'ai pas volé !'
Standard, Skol an Emsav (1977:40)


relativisation

(4) Bo ! Arabat bezañ nec'het gantañ !
Bah ! interdit être inquiét.é avec.lui
'Bah ! Il ne faut pas se laisser atteindre !'
Standard, An Here (2003:2)


(5) Bo ! Gouzout a rit, aotrou kannadour, ne chom Lucky Luke gwech ebet gwall bell...
Oh ! savoir R faites monsieur embassadeur ne1 reste Lucky Luke fois aucun très1 loin
'Oh ! Vous savez, Monsieur l'ambassadeur, que Lucky Luke ne reste jamais très longtemps... '
Standard, Ar Menn (2015:46)


(6) Bo ! Gwelet 'vo...
Bah ! v.u sera
'Bah ! Nous verrons bien... '
Standard, Kervella (2002:4)


(7) Bo ! N'eus mann da goll !
Bah ! ne est zéro à1 perdre
'Bah ! Je n'ai rien à perdre !'
Standard, Kervella (2002:38)