BSE.

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher
  • Tanguy Gueguen. 1623. Bvhez, marv, miraclov, ha canonisation an Autraou Sant Euzen. Tennet ves à vn leur ancien latin scrisset gant an dorn, ves à un coz scriptur ancien, [] heny ez ma an enclasquou gre[] daou Escop, un Abat ha 12.all à Eclesiastiquet, hac an raport gret dre try Cardinal en consistoar.


[La vie de Saint Yves]
texte moyen breton de 1623, traduction par Tanguy Guegen à partir des textes de Pierre De la Haye de Kerhigant et Clément VI (pape).
édité par Georges Allienne.
acronyme: BSE, ou Bse.


 Courouau (2008):
 "La vie de saint Yves, patron de la Bretagne, a fait l’objet d’une double traduction, en français et en breton, à partir du texte latin. Celle en français est due à Pierre de La Haye, seigneur de Kerhingant (Vie, mort, miracles et canonisation de monsieur saint Yves). Elle paraît à Morlaix, chez G. Allienne, en 1623. C’est la même année que Tanguy Gueguen († 1632) publie, chez le même imprimeur, sa propre traduction en breton (éd. Le Menn, 2002)6. L’ouvrage rassemble des extraits de l’enquête et des rapports de trois cardinaux du consistoire romain lors du procès en canonisation du saint breton, ainsi que le sermon de Clément VI lors de sa canonisation (1347)."


histoire éditoriale

  • Pierre de la Haye & Tanguy Gueguen (2002). Vie de saint Yves – Buhez sant Euzen, Gwennole Le Menn (éd.). Vol. 1. Saint-Brieuc: Skol.
"2 livres en français et en breton imprimés à Morlaix en 1623. Réédité et annotés, avec un index général. Le texte breton est recherché depuis 1637, date à laquelle il a été signalé par Albert Le Grand. On trouvera la transcription fidèle du texte français (1623) et celle de la traduction de Tanguy Gueguen (1623). Cette dernière est accompagnée d’une transcription modernisée afin d’en faciliter la lecture. L’ouvrage comprend une préface et deux index importants. Signalons aussi deux acrostiches en breton, avec rimes internes, écrits par Tanguy Gueguen."


voir la liste complète des corpus anciens et gloses