Aon

De Arbres
Révision datée du 1 septembre 2015 à 16:34 par Mjouitteau (discussion | contributions) (verbe sélectioné)
Aller à : navigation, rechercher

Le nom aon dénote la peur.


(1) Aon en doa bet an den.
peur 3SGM avait eu IMP
'On avait eu peur.' Lanvénégen, Evenou (1989:54)


Morphologie

variation dialectale

(2) /pəšed afaer d-upud ãn /
as pas devoir de OBL.2PL être peur
'Vous ne devez pas avoir peur.' Groix, Ternes (1970:297)


dérivation

Goyat (2012:329) relève le suffixe -ig adjectival de aonig, 'peureux'.

Syntaxe

verbe sélectioné

Selon Fave (1998:60), les formules telles que avoir peur ne se traduisent pas en breton par l'usage du verbe kaout. Cependant, An Here (1995:§'aon') donne kaout aon, arabat deoc'h kaout aon.


(3) Ha klevet ec'h eus en defe biskoazh bet aon?
Q entendu R.2SG a R.3SGM aurait jamais eu peur
'As-tu entendu qu'il aurait jamais (la moindre fois) eu peur?' Standard, Menard & Kadored (2001:§'biskoazh')


(4) N'he deus ket aon rak an domder re vras.
ne'a pas peur de le 1chaleur trop1 grand
'Elle n'a pas peur des grandes chaleurs' Le Bozec (1933:52)

préposition introduisant la causalité

La préposition rak est sélectionnée lexicalement par le nom aon, 'peur', pour introduire la causalité.


gant aon da...

(4) Lan a lavar d'e vab rei peoc'h gant aon da zigeri brasoc'h gouli e kalon an tad koz.
Lan R dit à'son fils donner paix avec peur de ouvrir grand.plus blessure dans coeur le père vieux
'Lan dit à son fils de se taire de peur d'ouvrir plus grand la blessure dans le coeur du grand-père.'
Cornouaille (Pleyben), Ar Floc'h (1950:71)


gant aon ma...

(5) gant aon mah ouiahe Annaig en en deus ouelet.
avec peur que saurait Anna.DIM que R3SGM a pleuré
'de peur que la petite Anna ne sache qu'il a pleuré.' Vannetais, Ar Meliner (2009:40)

Grammaticalisation en évidentiel

La proposition incise meus aon, 'j'ai peur' a grammaticalisé en adverbe évidentiel signifiant 'je crois, selon moi'.


(3) M-eus aon e ya d'ober eun tamm barr c'hoaz.
selon.moi R va de faire un morceau averse encore
'Je crois qu'il va faire encore une petite averse.' Trégorrois, Gros (1984:158)