Aon : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher
(araok à Groix et Plouzane)
(Grammaticalisation en évidentiel)
 
(15 révisions intermédiaires par le même utilisateur non affichées)
Ligne 13 : Ligne 13 :
 
== Morphologie ==
 
== Morphologie ==
  
=== variation dialectale ===
+
=== répartition et variation dialectale ===
 +
 
 +
La carte 425 du [[NALBB]] documente la variation dialectale des traductions de ''J'ai peur''. Les différentes prononciations de ''aon'' sont données sur toute l'aire parlante. A Trédrez, un locuteur utilise la forme ''doan''. A Pleyben, on relève en sus la forme ''nec'h''.
  
  
Ligne 26 : Ligne 28 :
 
=== dérivation ===
 
=== dérivation ===
  
[[Goyat (2012)|Goyat (2012]]:329) relève le suffixe ''[[-edik, -idik, -ik|-ig]]'' adjectival de ''aon'''ig''''', 'peureux'.
+
[[Goyat (2012)|Goyat (2012]]:329) relève le suffixe ''[[-edik, -idik, -ik|-ig]]'' adjectival de ''aon'''ig''''' 'peureux'.
 
 
  
 
== Syntaxe ==
 
== Syntaxe ==
Ligne 63 : Ligne 64 :
 
|(4)||N'he deus ket || '''aon''' '''rak''' || an domder re vras.
 
|(4)||N'he deus ket || '''aon''' '''rak''' || an domder re vras.
 
|-
 
|-
|||[[ne]]'[[kaout|a]] [[ket|pas]] ||peur de ||[[art|le]] <sup>[[1]]</sup>chaleur [[re|trop]]<sup>[[1]]</sup> [[bras|grand]]
+
|||[[ne]]'[[kaout|a]] [[ket|pas]] ||peur de ||[[art|le]] <sup>[[1]]</sup>[[tomm|chal]].[[-der|eur]] [[re|trop]]<sup>[[1]]</sup> [[bras|grand]]
 
|-  
 
|-  
 
| ||colspan="4" | 'Elle n'a pas peur des grandes chaleurs'||||||||||[[Le Bozec|Le Bozec (1933]]:52)
 
| ||colspan="4" | 'Elle n'a pas peur des grandes chaleurs'||||||||||[[Le Bozec|Le Bozec (1933]]:52)
 
|}
 
|}
 +
  
 
==== ''araok'' à Moëlan, Groix et Plouzane ====
 
==== ''araok'' à Moëlan, Groix et Plouzane ====
Ligne 83 : Ligne 85 :
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
| (2) ||<font color=green> /məmbez ||<font color=green> ãn|| <font color=green> '''ra'''-kweɲ / </font color=green>
+
| (2) ||<font color=green> /məmbez ||<font color=green> '''ãn'''|| <font color=green> '''ra'''-kweɲ / </font color=green>
 
|-
 
|-
| ||  [[pfi|moi]].[[kaout|a]] ||peur|| [[rak|de]]-tomber
+
| ||  [[pfi|moi]].[[kaout|a]] ||peur|| [[rak|de]]-[[kouezhañ|tomber]]
 
|-
 
|-
 
|||colspan="4" | 'J'ai peur de tomber.' ||||''Groix'', [[Ternes (1970)|Ternes (1970]]:320)
 
|||colspan="4" | 'J'ai peur de tomber.' ||||''Groix'', [[Ternes (1970)|Ternes (1970]]:320)
Ligne 95 : Ligne 97 :
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
| (3) ||||'mézè ||aon|| '''a i''' rok!|||||| ''Haut-cornouaillais (Moëlan)''
+
| (3) ||||'mézè ||aon|| '''a i''' rok!|||||| ''Cornouaillais de l'Est (Moëlan)''
 
|-
 
|-
||| Me ||am beze|| aon ||a e raok! |||||| ''Équivalent standard''
+
||| Me ||am beze|| aon ||a e raok! |||||| ''Équivalent standardisé''
 
|-
 
|-
||| [[pfi|moi]] ||[[kaout|avait]]|| peur || [[a|de]]<sup>[[1]]</sup> [[POSS|son]]<sup>[[1]]</sup> avant  
+
||| [[pfi|moi]] ||[[kaout|avait]]|| peur || [[a|de]]<sup>[[1]]</sup> [[POSS|son]]<sup>[[1]]</sup> [[araok|avant]]
 
|-
 
|-
 
|||colspan="4" | 'Il me faisait peur!' |||||||| [[Bouzec & al. (2017)|Bouzec & al. (2017]]:69)
 
|||colspan="4" | 'Il me faisait peur!' |||||||| [[Bouzec & al. (2017)|Bouzec & al. (2017]]:69)
Ligne 111 : Ligne 113 :
 
| (4)||Ar hezeg || o-devoa aon || '''araokañ'''.
 
| (4)||Ar hezeg || o-devoa aon || '''araokañ'''.
 
|-
 
|-
| || [[art|le]] <sup>[[5]]</sup>chevaux || 3PL-[[kaout|avait]] peur || [[araok|avant]].[[pronom incorporé|lui]]
+
| || [[art|le]] <sup>[[5]]</sup>[[kezeg|chevaux]] || 3PL-[[kaout|avait]] peur || [[araok|avant]].[[pronom incorporé|lui]]
 
|-
 
|-
 
| || colspan="4" | 'Les chevaux avaient peur de lui.'  |||| ''Léon (Plouzane)'', [[Briant-Cadiou (1998)|Briant-Cadiou(1998]]:6)
 
| || colspan="4" | 'Les chevaux avaient peur de lui.'  |||| ''Léon (Plouzane)'', [[Briant-Cadiou (1998)|Briant-Cadiou(1998]]:6)
Ligne 133 : Ligne 135 :
 
|(1)|| '''Aon''' 'm-eus || '''da''' goueza.
 
|(1)|| '''Aon''' 'm-eus || '''da''' goueza.
 
|-
 
|-
| || peur '[[kaout|ai]] || [[da|de]]<sup>[[1]]</sup> tomber
+
| || peur '[[kaout|ai]] || [[da|de]]<sup>[[1]]</sup> [[kouezhañ|tomber]]
 
|-  
 
|-  
| ||colspan="4" |'J'ai peur de tomber.'|| |||| ''Haute-Cornouaille'', [[Derrien (1980)|Derrien (1980]]:61)
+
| ||colspan="4" |'J'ai peur de tomber.'|| |||| ''Cornouaillais de l'Est'', [[Derrien (1980)|Derrien (1980]]:61)
 
|}
 
|}
  
Ligne 144 : Ligne 146 :
 
|(4)||Lan a lavar d'e vab || rei peoc'h || gant '''aon''' da zigeri || brasoc'h gouli|| e kalon an tad koz.
 
|(4)||Lan a lavar d'e vab || rei peoc'h || gant '''aon''' da zigeri || brasoc'h gouli|| e kalon an tad koz.
 
|-
 
|-
||| Lan [[R]] [[lavarout|dit]] [[da|à]]'[[POSS|son]] fils|| [[reiñ|donner]] paix ||[[gant|avec]] peur [[da|de]] ouvrir ||grand.[[-oc'h|plus]]  blessure|| [[P.e|dans]] coeur [[art|le]] père vieux
+
||| Lan [[R]]<sup>[[1]]</sup> [[lavarout|dit]] [[da|à]]<sup>[[1]]</sup>'[[POSS|son]]<sup>[[1]]</sup> [[mab|fils]]|| [[reiñ|donner]] [[peoc'h|paix]] ||[[gant|avec]] peur [[da|de]]<sup>[[1]]</sup> [[digeriñ|ouvrir]] ||[[bras|grand]].[[-oc'h|plus]]  blessure|| [[P.e|dans]] [[kalon|coeur]] [[art|le]] [[tad|père]] [[kozh|vieux]]
 
|-  
 
|-  
 
| ||colspan="4" | 'Lan dit à son fils de se taire de peur d'ouvrir plus grand la blessure dans le coeur du grand-père.'
 
| ||colspan="4" | 'Lan dit à son fils de se taire de peur d'ouvrir plus grand la blessure dans le coeur du grand-père.'
Ligne 158 : Ligne 160 :
 
|(5)|| gant '''aon''' ||mah ouiahe Annaig || en en ||deus ouelet.
 
|(5)|| gant '''aon''' ||mah ouiahe Annaig || en en ||deus ouelet.
 
|-
 
|-
| || [[gant|avec]] peur || [[ma|que]] [[gouzout|saurait]] Anna.[[-ig|DIM]] || que [[R]]3SGM ||[[kaout|a]] pleuré
+
| || [[gant|avec]] peur || [[ma|que]] [[gouzout|saurait]] Anna.[[-ig|DIM]] || que [[R]]3SGM ||[[kaout|a]] [[gouelañ|pleuré]]
 
|-  
 
|-  
 
| ||colspan="4" |'de peur que la petite Anna ne sache qu'il a pleuré.'|| ||||||||''Vannetais'',|| [[Ar Meliner (2009)|Ar Meliner (2009]]:40)
 
| ||colspan="4" |'de peur que la petite Anna ne sache qu'il a pleuré.'|| ||||||||''Vannetais'',|| [[Ar Meliner (2009)|Ar Meliner (2009]]:40)
 
|}
 
|}
 
  
 
=== ''gant aon na''...===
 
=== ''gant aon na''...===
Ligne 171 : Ligne 172 :
 
== Grammaticalisation en évidentiel ==
 
== Grammaticalisation en évidentiel ==
  
La proposition [[incise]] ''meus aon'', 'j'ai peur' a [[grammaticalisé]] en [[adverbe]] [[évidentiel]] signifiant 'je crois, selon moi'.
+
La proposition [[incise]] ''meus aon'', 'j'ai peur' a [[grammaticalisé]] en [[adverbe]] [[évidentiel]] ''[[meus aon]]'' signifiant 'je crois, selon moi'.
  
  

Version actuelle datée du 14 juillet 2020 à 19:08

Le nom aon dénote la peur.


(1) Aon en doa bet an den.
peur 3SGM avait eu IMP
'On avait eu peur.' Lanvénégen, Evenou (1989:54)


Morphologie

répartition et variation dialectale

La carte 425 du NALBB documente la variation dialectale des traductions de J'ai peur. Les différentes prononciations de aon sont données sur toute l'aire parlante. A Trédrez, un locuteur utilise la forme doan. A Pleyben, on relève en sus la forme nec'h.


(2) /pəšed afaer d-upud ãn /
(ne) avez pas devoir de-vous.avoir peur
'Vous ne devez pas avoir peur.' Groix, Ternes (1970:297)

dérivation

Goyat (2012:329) relève le suffixe -ig adjectival de aonig 'peureux'.

Syntaxe

verbe sélectionné

Selon Fave (1998:60), les formules telles que avoir peur ne se traduisent pas en breton par l'usage du verbe kaout. Cependant, An Here (1995:§'aon') donne kaout aon, arabat deoc'h kaout aon.


(3) Ha klevet ec'h eus en defe biskoazh bet aon?
Q entendu R.2SG a R.3SGM aurait jamais eu peur
'As-tu entendu qu'il aurait jamais (la moindre fois) eu peur?' Standard, Menard & Kadored (2001:§'biskoazh')


(4) Ar muiañ aon am-oa eo [ e vijes lahet ].
le plus peur R.1SG-avait est R serais tué
'La plus grande peur que j'avais (ce que je craignais le plus) c'est que tu sois tué.' Trégorrois, Gros (1984:126)

préposition introduisant la causalité

standard rak

En standard, c'est la préposition rak qui est sélectionnée lexicalement pour introduire la causalité.


(4) N'he deus ket aon rak an domder re vras.
ne'a pas peur de le 1chal.eur trop1 grand
'Elle n'a pas peur des grandes chaleurs' Le Bozec (1933:52)


araok à Moëlan, Groix et Plouzane

A Groix, Ternes relève la préposition canoniquement spatiale araok 'devant, avant'. Le standard rak s'y trouve aussi.


(1) / məmbez ã e-rog ər ̌jyry:n/
moi.a peur avant le.tonnerre
'J'ai peur du tonnerre.' Groix, Ternes (1970:316)


(2) /məmbez ãn ra-kweɲ /
moi.a peur de-tomber
'J'ai peur de tomber.' Groix, Ternes (1970:320)


En (3), araok forme un paradigme avec un déterminant possessif.


(3) 'mézè aon a i rok! Cornouaillais de l'Est (Moëlan)
Me am beze aon a e raok! Équivalent standardisé
moi avait peur de1 son1 avant
'Il me faisait peur!' Bouzec & al. (2017:69)


On trouve cet usage en Léon continental, à Plouzane.


(4) Ar hezeg o-devoa aon araokañ.
le 5chevaux 3PL-avait peur avant.lui
'Les chevaux avaient peur de lui.' Léon (Plouzane), Briant-Cadiou(1998:6)


(5) Lod o-doa ar brud da deuler eur sort. Setu ma veze aon araozo.
certains 3PL-avait le réputation de1 jeter un sort voici que4 était peur avant.eux
'Certains avaient la réputation de jeter des sorts. Donc on avait peur d'eux.' Léon (Plouzane), Briant-Cadiou(1998:26)

da

Une pression calquée sur le français 'peur de' favorise chez les apprenants francophones l'utilisation de la préposition da. Il existe cependant, indépendamment du français ou pas, des occurrences de aon da chez des natifs.


(1) Aon 'm-eus da goueza.
peur 'ai de1 tomber
'J'ai peur de tomber.' Cornouaillais de l'Est, Derrien (1980:61)

gant aon da...

(4) Lan a lavar d'e vab rei peoc'h gant aon da zigeri brasoc'h gouli e kalon an tad koz.
Lan R1 dit à1'son1 fils donner paix avec peur de1 ouvrir grand.plus blessure dans coeur le père vieux
'Lan dit à son fils de se taire de peur d'ouvrir plus grand la blessure dans le coeur du grand-père.'
Cornouaille (Pleyben), Ar Floc'h (1950:71)


gant aon ma...

(5) gant aon mah ouiahe Annaig en en deus ouelet.
avec peur que saurait Anna.DIM que R3SGM a pleuré
'de peur que la petite Anna ne sache qu'il a pleuré.' Vannetais, Ar Meliner (2009:40)

gant aon na...

Press (1986:209) remarque que dans gant aon na, 'de peur que', la négation n'est pas calculée sémantiquement.


Grammaticalisation en évidentiel

La proposition incise meus aon, 'j'ai peur' a grammaticalisé en adverbe évidentiel meus aon signifiant 'je crois, selon moi'.


(3) M-eus aon e ya d'ober eun tamm barr c'hoaz.
selon.moi R va de faire un morceau averse encore
'Je crois qu'il va faire encore une petite averse.' Trégorrois, Gros (1984:158)