Accord sémantique : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher
Ligne 11 : Ligne 11 :
 
| ||colspan="4" |'La plupart des gens ne comprenn'''ent''' plus ce que vous chantez.'
 
| ||colspan="4" |'La plupart des gens ne comprenn'''ent''' plus ce que vous chantez.'
 
|-  
 
|-  
| |||||||||||||||| [http://www.poher-hebdo.fr/actualite/viewArticle.php?idArticle=450 Interview Annie Ebrel 04/2009]
+
| |||||||||||||||| [http://www.poher-hebdo.fr/actualite/viewArticle.php?idArticle=450 Interview Annie Ebrel 04/2009, Le Poher Hebdo]
 
|}
 
|}
  
 
La traduction de (1) en français montre que c'est aussi le cas en français.
 
La traduction de (1) en français montre que c'est aussi le cas en français.

Version du 4 avril 2009 à 18:47

Dans la phrase en (1), le sujet prénégation qui déclenche l'accord riche est syntaxiquement singulier.

Cependant, il réfère à une entité sémantiquement plurielle. L'accord verbal est lui aussi pluriel.


(1) Al lodenn vrasañ deus an dud ne gomprenont ket ken ar pezh a ganit
DET partie plus.grande P DET gens NEG comprennt.3PL NEG plus DET morceau R chantez.2PL
'La plupart des gens ne comprennent plus ce que vous chantez.'
Interview Annie Ebrel 04/2009, Le Poher Hebdo

La traduction de (1) en français montre que c'est aussi le cas en français.