Différences entre les versions de « Ac'h !, Ec'h ! Fac'h !, Fec'h !, Oc'h ! »

De Arbres
Ligne 5 : Ligne 5 :
|(1)|| '''Ec'h !''' || E-giz-se || vez || tapet || kleñvedoù !
|(1)|| '''Ec'h !''' || E-giz-se || vez || tapet || kleñvedoù !
|-
|-
||| Pouah ! || [[e-giz|comme]]-[[se|ça]] | || [[vez|est]] || [[tapout|trap]].[[-et (Adj.)|é]] || [[klañv|malad]].[[-ed (N.)|ie]].[[-où|s]]  
||| Pouah ! || [[e-giz|comme]]-[[se|ça]] | || [[vez|est]] || [[tapout|trap]].[[-et (Adj.)|é]] || [[klañv|malad]].[[-ed (N.)|ie]].[[-où (PL.)|s]]  
|-  
|-  
|||colspan="10" | 'Pouah ! C'est comme ça qu'on attrape des maladies !'
|||colspan="10" | 'Pouah ! C'est comme ça qu'on attrape des maladies !'

Version du 17 janvier 2022 à 11:50

L'interjection Ec'h !, Fec'h ! exprime le dégoût (Cornillet 2020) ou le défi méprisant. On trouve aussi Ac'h ! dans le même sens.


(1) Ec'h ! E-giz-se vez tapet kleñvedoù !
Pouah ! comme-ça | est trap.é malad.ie.s
'Pouah ! C'est comme ça qu'on attrape des maladies !'
Standard, Bzh5 (2007:16).


(2) Fec'h ! Gwell bezañ olifant eget ...
Fi ! mieux être éléphant que
'Fi ! Mieux vaut être un éléphant que ...'
Standard, Preder & Armor (1977:33)


En (4), le capitaine Haddock peste contre un perroquet qui lui porte sur les nerfs.


(4) Ac'h ! Ar peroked-se !...
Rhaaa ! le perroquet-
'Ah ! Ce perroquet !'
Standard, Kervella (2001:18)


Morphologie

allomorphe en F-

Henry (1900) mettait en relation l'interjection Fec'h !, qui est pour lui l'onomatopée de l’action de cracher, et l'interjection Fae ! 'Fi !' bâtie sur le nom masculin faé 'dédain' du moyen breton fae et foi, ou gallois ffei 'Fi !', comme le français 'Fi !', etc. qui marque le mépris.


A ne pas confondre

L'interjection Feiz ! 'Ma foi !' n'exprime pas d'émotion négative.