Abaoe : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher
(Bibliographie)
(diboa)
 
(66 révisions intermédiaires par 2 utilisateurs non affichées)
Ligne 1 : Ligne 1 :
''Abaoe'' est une [[préposition]] qui a aussi un usage adverbial.
+
''Abaoe'', ou ''diboa'', ''abagoa'' 'depuis', est une [[préposition]] qui a aussi un usage adverbial. En cornouaillais à  Locronan, ''abaoe'' signifie 'déjà'.
  
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
|(1)|| Sell, c'hoaz || eo boset ma zal|| '''abaoe''' an ougnad ||am-oa bet aze
+
|(1)|| Sell, || c'hoaz || eo || boset || ma || zal|| '''abaoe''' || an ougnad ||am-oa || bet || aze.
 
|-
 
|-
| || regarde [[c'hoazh|encore]]|| est cabossé [[POSS|mon]] front ||depuis [[art|le]] coup ||avais reçu [[ads|ici]]
+
||| [[sellout|regarde]] || [[c'hoazh|encore]] || [[eo|est]] || cabossé || [[POSS|mon]]<sup>[[2]]</sup> || [[tal|front]] || depuis || [[art|le]] coup ||1SG-[[kaout|avait]] || [[kaout|eu]] || [[ads|ici]]
 
|-
 
|-
|||colspan="4" | 'Regarde, j'ai encore une bosse au front depuis le coup que j'avais reçu là'||||||||||''trégorrois'', [[Gros (1970)|Gros (1970]]:133)   
+
|||colspan="10" | 'Regarde, j'ai encore une bosse au front depuis le coup que j'avais reçu là'
 +
|-
 +
|||||||||||||colspan="10" |''Trégorrois'', [[Gros (1970)|Gros (1970]]:133)   
 +
|}
 +
 
 +
 
 +
== Morphologie ==
 +
 
 +
=== invariable ===
 +
 
 +
Cette préposition est invariable ([[Seite & Stéphan (1957)|Seite & Stéphan 1957]]:101).
 +
 
 +
 
 +
=== variation dialectale ===
 +
 
 +
==== ''abawe'', ''e baoe'', ''abaoue'' ====
 +
 
 +
On trouve ''abaoe'' sous la forme <font color=green>/a'bowe/</font color=green> à Plozévet ([[Goyat (2012)|Goyat 2012]]:209) et à Loqueffret ([[Solliec (2015)|Solliec 2015]]). Le cornouaillais d'origine [[Croq (1908)|Croq (1908]]:10) favorise les prononciations léonardes et écrit ''abaoue''.
 +
 
 +
 
 +
{| class="prettytable"
 +
|(2)|| N'em eus || gwelet || liou || ebet ||anezan || '''abaoue''' || ma'z || eo || eat || ac'halen...
 +
|-
 +
||| [[ne]]<sup>[[1]]</sup>'[[R]].1SG [[kaout|a]]|| [[gwelout|vu]] || [[liv|couleur]] || [[ebet|aucun]] ||[[a|P]].[[pronom incorporé|lui]] || depuis || [[ma|que]]<sup>[[4]],[[+C]]</sup> || [[COP|est]] || [[mont|allé]] || [[ac'hann|de.ici]]
 +
|-
 +
||| colspan="10" | 'Je ne l'ai pas vu depuis qu'il est parti d'ici...'
 +
|-
 +
|||||||||||colspan="10" |''Cornouaillais / Léon'', [[Croq (1908)|Croq (1908]]:10)
 +
|}
 +
 
 +
 
 +
{| class="prettytable"
 +
|(3)|| An hini || zo || ga || banniel || a zo || '''e baoe''' || e || pignat || kost || ar menez.
 +
|-
 +
||| [[art|le]] [[hini|celui]] || [[zo|est]] || [[gant|avec]] || [[banniel|bannière]] || [[R]] [[zo|est]] || déjà || [[particule o|à]]<sup>[[4]]</sup> || [[pignat|monter]] || [[kost|côte]] || [[art|le]] [[menez|montagne]]
 +
|-
 +
||| colspan="10" | 'La personne dont je vois la bannière monte déjà la côte.'
 +
|-
 +
|||||||||||colspan="10" |''Cornouaillais (Locronan)'', [[A-M. Louboutin (10/2021)]]
 +
|}
 +
 
 +
 
 +
==== ''bwe, bo, bou'' ====
 +
 
 +
[[Le Dû (2012)|Le Dû (2012]]:99) signale la forme abrégée <font color=green>/bwe/</font color=green> en trégorrois, sans [[complémenteur]] réalisé. En Goëlo, [[Koadig (2010)|Koadig (2010]]:39) donne les formes '' 'bo'', '' 'bou''.
 +
 +
 
 +
{| class="prettytable"
 +
|(4)||<font color=green>'''Bwé'''||<font color=green> h ê ||<font color=green>zaved||<font color=green>  mɑ̃ n ||<font color=green> umor ||<font color=green> vhall.
 +
|-
 +
||| abaoe || ez eo || savet || emañ en || imor || fall  ||''Graphie peurunvan''
 +
|-
 +
||| depuis || ([[R]])<sup>[[+C]]</sup> [[COP|est]] || [[sevel|levé]] || [[eman|est]] [[P.e|en]] || [[imor|humeur]] || [[fall|mauvais]]
 +
|-
 +
||| colspan="10" |'Depuis qu'il est levé, il est de mauvaise humeur.'
 +
|-
 +
|||||||||||colspan="10" |''Trégorrois (Plougrescant)'', [[Le Dû (2012)|Le Dû (2012]]:99)
 
|}
 
|}
  
  
Lorsque l'argument interne de la préposition est une [[CP|proposition]], le [[complémenteur]] qui apparait est ''[[ma]]''.
+
==== ''diboa'' ====
 +
 
 +
On trouve cette préposition sous la forme ''diboa'' en cornouaillais de l'Est.
 +
 
 +
 
 +
{| class="prettytable"
 +
|(5)|| '''diboa'''  || dec'h
 +
|-
 +
| || depuis || [[dec'h|hier]]
 +
|-
 +
|||colspan="10" | 'depuis hier.'
 +
|-
 +
|||||||colspan="10" | ''Cornouaillais (Riec)'', [[Bouzeg (1986)|Bouzeg (1986]]:25)
 +
|}
  
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
|(1)|| '''Abaoe''' '''ma''' || 'm-eus tapet ||an arwez-dour
+
|(6)|| 'Meus || ket || 'n em || dommet|| doc'h || ' || re-se ||'''diboa'''.
 +
|-
 +
||| [[kaout|ai]] || [[ket|pas]]|| [[en em|se]]<sup>[[1]]</sup> || [[tomm|chauf]].fé|| [[diouzh|à]] || [[art|le]] || [[hini|ceux]]-[[DEM|là]] ||depuis
 
|-
 
|-
| || depuis [[ma|que]] ||1SG ai attrapé ||[[art|le]] rhumatisme
+
|||colspan="10" | 'Je ne les ai pas fréquentés depuis.'
 +
|-
 +
|||||||colspan="10" | ''Cornouaillais (Riec)'', [[Bouzeg (1986)|Bouzeg (1986]]:25)
 +
|}
 +
 
 +
==== ''aba'' ====
 +
 
 +
[[Merser (1963)|Merser (1963]]:§12) donne la forme ''aba''.
 +
 
 +
 
 +
{| class="prettytable"
 +
|(7)|| '''Aba'''|| gerze.
 
|-
 
|-
|||colspan="4" | 'depuis que j'ai attrapé des rhumatismes'||||||||||''trégorrois'', [[Gros (1970)|Gros (1970]]:133)
+
||| depuis ([[R]])<sup>[[1]]</sup>|| [[kerzhout|marchait]]
 +
|-
 +
|||colspan="10" |'Depuis qu'il marchait.'
 +
|-
 +
|||||||||||colspan="10" | [[Merser (1963)|Merser (1963]]:§12)
 +
|}
 +
 
 +
 
 +
==== ''abagoa'' ====
 +
 
 +
{| class="prettytable"
 +
|(8)|| '''Abagoa''' || ma ||'di ||var-dro || henne|| eo || deut || or || vordiallourez.
 +
|-
 +
||| depuis || [[ma|que]] || [[edo|est]] || [[war|sur]]<sup>[[1]]</sup>-[[tro|tour]] || [[DEM|celui-ci]] || [[COP|est]] || (de).[[dont|venu]] || [[art|un]] || <sup>[[1]]</sup>bordel.l.[[-ourez|euse]]
 +
|-
 +
|||colspan="10" | 'Depuis qu'elle le fréquente, c'est devenu une débauchée.'
 +
|-
 +
|||||||||||colspan="10" |''Sein'', [[Fagon & Riou (2015)|Fagon & Riou (2015]]:'bordiallourez')
 
|}
 
|}
  
 +
== Syntaxe ==
 +
 +
=== complémenteur associé ===
 +
 +
Lorsque l'[[argument]] interne de la [[préposition]] est une [[CP|proposition]], le [[complémenteur]] qui apparaît est ''[[ma]]'', ou rien.
 +
 +
 +
{| class="prettytable"
 +
|(1)|| '''Abaoe''' || '''m''' ' || eo || marv || Marc'harid ar B. || em eus || nebeut || darempredet || an ti.
 +
|-
 +
||| depuis || [[ma|que]]<sup>[[4]]</sup> || [[COP|est]] || [[marv|mort]] ||Marguerite Le B. || 1SG [[kaout|a]] || [[nebeut|peu]] || [[daremprediñ|fréquent]].[[-et (Adj.)|é]] || [[art|le]] [[ti|maison]]
 +
|-
 +
|||colspan="10" |'J'ai peu fréquenté la maison depuis que Marguerite Le B. est décédée.'
 +
|-
 +
|||||||||colspan="10" |''Léon (Bodilis)'', [[Ar Floc'h (1985)|Ar Floc'h (1985]]:136)
 +
|}
 +
 +
 +
{| class="prettytable"
 +
|(2)|| '''Abaoe''' || '''ma''' || 'm-eus || tapet || an arwez-dour
 +
|-
 +
||| depuis || [[ma|que]]<sup>[[4]]</sup> ||1SG [[kaout|a]] || [[tapout|attrapé]] || [[art|le]] rhumatisme
 +
|-
 +
|||colspan="10" | 'depuis que j'ai attrapé des rhumatismes'
 +
|-
 +
|||||||||colspan="10" |''Trégorrois'', [[Gros (1970)|Gros (1970]]:133) 
 +
|}
 +
 +
 +
{| class="prettytable"
 +
|(3)|| '''Abaoe''' || eman || marc'hadour || e ra || berzh.
 +
|-
 +
||| depuis || [[emañ|est]] || [[marc'had|march]].[[-our|and]] || [[R]] [[ober|fait]] || [[berzh|succès]]
 +
|-
 +
|||colspan="10" | 'Depuis qu'il est marchand, il prospère.'
 +
|-
 +
|||||||||||colspan="10" | ''Le Scorff'', [[Ar Borgn (2011)|Ar Borgn (2011]]:111)
 +
|}
 +
 +
== Sémantique ==
 +
 +
=== variation dialectale ===
 +
 +
  [[Kerrain (2001)]]:
 +
  "''Abaoe'', 'depuis', ne peut être utilisé que dans des expressions de temps ou de durée passés, ou plus précisément exprimant la durée passée qui sépare du moment présent."
 +
 +
 +
{| class="prettytable"
 +
|(1)|| - ||'''Abaoe''' || pegoulz ? -|| '''Abaoe''' || dilun. -|| '''Abaoe''' || pegeit ? -|| '''Abaoe''' || daou || zevezh.
 +
|-
 +
||| ||depuis || [[pegoulz|quand]] || depuis || [[jour de la semaine|lundi]] || depuis || [[pegeit|combien (temps)]] || depuis || [[numéraux cardinaux|deux]]<sup>[[1]]</sup> || [[deiz|jour]].n.[[-vezh|ée]]
 +
|-
 +
|||colspan="10" | '- Depuis quand? - Lundi. - Depuis combien de temps? - Deux jours.'
 +
|-
 +
|||||||||colspan="10" |[[Kerrain (2001)]]
 +
|}
 +
 +
 +
En Cornouaille à Locronan, [[A-M. Louboutin (10/2021)]] utilise également ''dija'' et ''abaoe'' 'déja'.
 +
 +
 +
{| class="prettytable"
 +
|(2)|| An hini || zo || ga || banniel || e || bign || '''dija'''  || kost || ar menez.
 +
|-
 +
||| [[art|le]] [[hini|celui]] || [[zo|est]] || [[gant|avec]] || [[banniel|bannière]] || [[R]]<sup>[[1]]</sup> || [[pignat|monte]] || [[dija|déja]] || [[kost|côte]] || [[art|le]] [[menez|montagne]]
 +
|-
 +
||| colspan="10" | 'La personne dont je vois la bannière monte déjà la côte.'
 +
|-
 +
|||||||||||colspan="10" |''Cornouaillais (Locronan)'', [[A-M. Louboutin (10/2021)]]
 +
|}
 +
 +
 +
{| class="prettytable"
 +
|(3)|| An hini || zo || ga || banniel || a zo || '''e baoe''' || e || pignat || kost || ar menez.
 +
|-
 +
||| [[art|le]] [[hini|celui]] || [[zo|est]] || [[gant|avec]] || [[banniel|bannière]] || [[R]] [[zo|est]] || déjà || [[particule o|à]]<sup>[[4]]</sup> || [[pignat|monter]] || [[kost|côte]] || [[art|le]] [[menez|montagne]]
 +
|-
 +
||| colspan="10" | 'La personne dont je vois la bannière monte déjà la côte.'
 +
|-
 +
|||||||||||colspan="10" |''Cornouaillais (Locronan)'', [[A-M. Louboutin (10/2021)]]
 +
|}
 +
 +
== A ne pas confondre ==
 +
 +
Les expressions de lieu traduisant 'depuis' utilisent ''[[adalek]]''.
  
 +
== Diachronie ==
  
 +
[[Deshayes (2003)|Deshayes (2003]]:'pa') relève ''aba'' 'depuis que' en 1519, décomposé en ''a''+''pa''. Il relève la forme ''a pa voue'' 'depuis' en 1575, ''a''+''pa''+''voe'' (prétérit de ''[[bezañ]]'' 'être', 3e personne du pluriel[?]) qui aboutit à ''abaoe''. La forme ''dibaoe'' est une variante avec le préfixe ''[[de-, di-|di-]]'', ''di''+''pa''+''voe''.
  
 
== Bibliographie ==
 
== Bibliographie ==

Version actuelle datée du 29 octobre 2021 à 10:42

Abaoe, ou diboa, abagoa 'depuis', est une préposition qui a aussi un usage adverbial. En cornouaillais à Locronan, abaoe signifie 'déjà'.


(1) Sell, c'hoaz eo boset ma zal abaoe an ougnad am-oa bet aze.
regarde encore est cabossé mon2 front depuis le coup 1SG-avait eu ici
'Regarde, j'ai encore une bosse au front depuis le coup que j'avais reçu là'
Trégorrois, Gros (1970:133)


Morphologie

invariable

Cette préposition est invariable (Seite & Stéphan 1957:101).


variation dialectale

abawe, e baoe, abaoue

On trouve abaoe sous la forme /a'bowe/ à Plozévet (Goyat 2012:209) et à Loqueffret (Solliec 2015). Le cornouaillais d'origine Croq (1908:10) favorise les prononciations léonardes et écrit abaoue.


(2) N'em eus gwelet liou ebet anezan abaoue ma'z eo eat ac'halen...
ne1'R.1SG a vu couleur aucun P.lui depuis que4,+C est allé de.ici
'Je ne l'ai pas vu depuis qu'il est parti d'ici...'
Cornouaillais / Léon, Croq (1908:10)


(3) An hini zo ga banniel a zo e baoe e pignat kost ar menez.
le celui est avec bannière R est déjà à4 monter côte le montagne
'La personne dont je vois la bannière monte déjà la côte.'
Cornouaillais (Locronan), A-M. Louboutin (10/2021)


bwe, bo, bou

Le Dû (2012:99) signale la forme abrégée /bwe/ en trégorrois, sans complémenteur réalisé. En Goëlo, Koadig (2010:39) donne les formes 'bo, 'bou.


(4) Bwé h ê zaved mɑ̃ n umor vhall.
abaoe ez eo savet emañ en imor fall Graphie peurunvan
depuis (R)+C est levé est en humeur mauvais
'Depuis qu'il est levé, il est de mauvaise humeur.'
Trégorrois (Plougrescant), Le Dû (2012:99)


diboa

On trouve cette préposition sous la forme diboa en cornouaillais de l'Est.


(5) diboa dec'h
depuis hier
'depuis hier.'
Cornouaillais (Riec), Bouzeg (1986:25)


(6) 'Meus ket 'n em dommet doc'h ' re-se diboa.
ai pas se1 chauf.fé à le ceux- depuis
'Je ne les ai pas fréquentés depuis.'
Cornouaillais (Riec), Bouzeg (1986:25)

aba

Merser (1963:§12) donne la forme aba.


(7) Aba gerze.
depuis (R)1 marchait
'Depuis qu'il marchait.'
Merser (1963:§12)


abagoa

(8) Abagoa ma 'di var-dro henne eo deut or vordiallourez.
depuis que est sur1-tour celui-ci est (de).venu un 1bordel.l.euse
'Depuis qu'elle le fréquente, c'est devenu une débauchée.'
Sein, Fagon & Riou (2015:'bordiallourez')

Syntaxe

complémenteur associé

Lorsque l'argument interne de la préposition est une proposition, le complémenteur qui apparaît est ma, ou rien.


(1) Abaoe m ' eo marv Marc'harid ar B. em eus nebeut darempredet an ti.
depuis que4 est mort Marguerite Le B. 1SG a peu fréquent.é le maison
'J'ai peu fréquenté la maison depuis que Marguerite Le B. est décédée.'
Léon (Bodilis), Ar Floc'h (1985:136)


(2) Abaoe ma 'm-eus tapet an arwez-dour
depuis que4 1SG a attrapé le rhumatisme
'depuis que j'ai attrapé des rhumatismes'
Trégorrois, Gros (1970:133)


(3) Abaoe eman marc'hadour e ra berzh.
depuis est march.and R fait succès
'Depuis qu'il est marchand, il prospère.'
Le Scorff, Ar Borgn (2011:111)

Sémantique

variation dialectale

 Kerrain (2001):
 "Abaoe, 'depuis', ne peut être utilisé que dans des expressions de temps ou de durée passés, ou plus précisément exprimant la durée passée qui sépare du moment présent."


(1) - Abaoe pegoulz ? - Abaoe dilun. - Abaoe pegeit ? - Abaoe daou zevezh.
depuis quand depuis lundi depuis combien (temps) depuis deux1 jour.n.ée
'- Depuis quand? - Lundi. - Depuis combien de temps? - Deux jours.'
Kerrain (2001)


En Cornouaille à Locronan, A-M. Louboutin (10/2021) utilise également dija et abaoe 'déja'.


(2) An hini zo ga banniel e bign dija kost ar menez.
le celui est avec bannière R1 monte déja côte le montagne
'La personne dont je vois la bannière monte déjà la côte.'
Cornouaillais (Locronan), A-M. Louboutin (10/2021)


(3) An hini zo ga banniel a zo e baoe e pignat kost ar menez.
le celui est avec bannière R est déjà à4 monter côte le montagne
'La personne dont je vois la bannière monte déjà la côte.'
Cornouaillais (Locronan), A-M. Louboutin (10/2021)

A ne pas confondre

Les expressions de lieu traduisant 'depuis' utilisent adalek.

Diachronie

Deshayes (2003:'pa') relève aba 'depuis que' en 1519, décomposé en a+pa. Il relève la forme a pa voue 'depuis' en 1575, a+pa+voe (prétérit de bezañ 'être', 3e personne du pluriel[?]) qui aboutit à abaoe. La forme dibaoe est une variante avec le préfixe di-, di+pa+voe.

Bibliographie

  • Gros, Jules 1970. TBP.I Le trésor du breton parlé I. Le langage figuré, chapitre II.
  • Ledunois, J. P. 2002. La Préposition Conjuguée en breton, thèse, Skol-Veur Roazhon, Atelier National de Reproduction des Thèses. (p.242-)