Différences entre les versions de « A-hent-all »

De Arbres
Ligne 7 : Ligne 7 :
| || autrement ||[[pfi|nous]] ([[ne]])<sup>[[1]]</sup>|| [[gwelout|voyions]] [[ket|pas]] || [[den|homme]] [[ebet|aucun]] ||[[gwech|fois]] [[ebet|aucun]]||[[e-barzh|dans]] [[art|le]] temp[[-ioù|s]]-[[DEM|là]]
| || autrement ||[[pfi|nous]] ([[ne]])<sup>[[1]]</sup>|| [[gwelout|voyions]] [[ket|pas]] || [[den|homme]] [[ebet|aucun]] ||[[gwech|fois]] [[ebet|aucun]]||[[e-barzh|dans]] [[art|le]] temp[[-ioù|s]]-[[DEM|là]]
|-  
|-  
| || colspan="4" | 'Autrement, nous ne voyions jamais personne en ce temps-là.'
| || colspan="10" | 'Autrement, nous ne voyions jamais personne en ce temps-là.'
|-  
|-  
| |||||||| colspan="4" | ''Cornouaillais (Saint-Yvi)'', German (2007[[German (2007:172-173)|:172-173)]]  
| |||||||| colspan="10" | ''Cornouaillais (Saint-Yvi)'', German (2007[[German (2007:172-173)|:172-173)]]  
|}
|}


Ligne 25 : Ligne 25 :
|||[[P.e|dans]]-chemin-[[all|autre]] || [[ne]]<sup>[[1]]</sup> [[gallout|pouvions]] ||[[ket|pas]] ||[[mont|aller]]
|||[[P.e|dans]]-chemin-[[all|autre]] || [[ne]]<sup>[[1]]</sup> [[gallout|pouvions]] ||[[ket|pas]] ||[[mont|aller]]
|-  
|-  
| ||colspan="4" |'Autrement, on ne pouvait pas y aller.' ||||||''Léon (Plougerneau)'', [[Elégoët (1982)|Elégoët (1982]]:14)
| ||colspan="10" |'Autrement, on ne pouvait pas y aller.' ||||||''Léon (Plougerneau)'', [[Elégoët (1982)|Elégoët (1982]]:14)
|}
|}



Version du 24 février 2021 à 10:37

A-hent-all, littéralement /de-chemin-autre/, a un emploi adverbial de type 'autrement'. Dans la plupart des dialectes, il implique une opposition sémantique.


(1) Hendall ni welem ket den 'bet gwech ebet ba n'amziriou-se.
autrement nous (ne)1 voyions pas homme aucun fois aucun dans le temps-
'Autrement, nous ne voyions jamais personne en ce temps-là.'
Cornouaillais (Saint-Yvi), German (2007:172-173)


Morphologie

composition et variation dialectale

La préposition a est en concurrence pour la formation des adverbes avec la particule en-, end-, e-, er-, ez-. A côté de a-hend-all 'autrement', on trouve la forme en-hend-all.


(2) En-hend-all, ne c'hellemp ket mont.
dans-chemin-autre ne1 pouvions pas aller
'Autrement, on ne pouvait pas y aller.' Léon (Plougerneau), Elégoët (1982:14)


accentuation

A-hend-all est accentué sur la dernière syllabe, même dans les dialectes où le composé est réduit.

(3) /ni'ɲal/ , Plozévet, Goyat (2012:124)


Sémantique

Locuteur de Morlaix, Herri (1982) utilise systématiquement a-hend-all dans un sens non oppositionnel. Une lecture claire se dégage, de type 'en plus, en plus de cela'.

  • p. 67: N'omp ket chomet pell, skuizh e seblante bezañ. A-hend-all, komzet en doa gant ar beleg araozomp.
  • p. 78: N'eo ket ur gwenneg dre amañ, ur gwenneg dre aze am bije kaset d'ar C'hef Espern. A-hend-all, goulennet e vije bet ouzhin er gêr, petra am boa graet gant va gopr.


Il a aussi d'autres emplois moins faciles à traduire.

  • p. 14, 15: Ne oa ket gouest da sevel ar c'hant-unnek pazenn evit mont d'ar gar gant ur banerad gwestell istribilhet ouzh e vrec'h; a-hend-all, ur gwenneg a roe din evit an droiad-se.