Différences entre les versions de « A-M. Louboutin (02/2022) »

De Arbres
Ligne 120 : Ligne 120 :
   
   
{| class="prettytable"
{| class="prettytable"
|(x)|| Pa || van || yaouankoc'h || meus || labouret || bas || ur garach.
|(x)|| Pa || van || yaouankoc'h || meus || labouret || bas || ur || garach.
|-  
|-  
||| [[pa|quand]]<sup>[[1]]</sup> || [[COP|étais]] || [[yaounank|jeune]].[[-oc'h|plus]] || [[kaout|ai]] || [[labourat|travaill]].[[-et (Adj.)|é]] || [[e-barzh|dans]] || [[art|un]] || [[garaj|garage]]
||| [[pa|quand]]<sup>[[1]]</sup> || [[COP|étais]] || [[yaouank|jeune]].[[-oc'h|plus]] || [[kaout|ai]] || [[labourat|travaill]].[[-et (Adj.)|é]] || [[e-barzh|dans]] || [[art|un]] || [[garaj|garage]]
|-  
|-  
|||colspan="15" | 'Quand j'étais plus jeune j'ai travaillé dans un garage.'  
|||colspan="15" | 'Quand j'étais plus jeune j'ai travaillé dans un garage.'  
Ligne 161 : Ligne 161 :
|||||||||colspan="15" | ''Cornouaillais (Locronan)'', A-M. Louboutin (02/2022)
|||||||||colspan="15" | ''Cornouaillais (Locronan)'', A-M. Louboutin (02/2022)
|}
|}


=== focalisations expressives ===
=== focalisations expressives ===

Version du 28 juin 2022 à 07:36

Le protocole est construit par Mélanie Jouitteau, principalement autour des onomatopées exprimant une action, à la suite du travail amorcé dans A-M. Louboutin (10/2021), mais il est aussi lardé de questions sur la focalisation de la négation.

L'élicitation se passe comme d'habitude au domicile de la locutrice, sur un temps plus court de 1h30 pour ménager la fatigue de la locutrice qui a été souffrante. La locutrice et la linguiste prennent un café-gâteau tout en déroulant le questionnaire, toutes deux faces à l'écran d'un ordinateur portable où la linguiste écrit les réponses de la locutrice, qui la corrige. La locutrice préfère une orthographe proche de sa prononciation et c'est celle qui apparaît ci-dessous.

Le protocole consiste en des traductions du français vers le breton, ou en des propositions de phrases en breton obtenues précédemment avec Bodiou-Stephens (12/2021) sur le même sujet. Le protocole explore ponctuellement d'autres sujets, mais toujours dans un niveau de langue très oral, avec même (prudemment) quelques gros mots. La locutrice est beaucoup plus réactive aux onomatopées que lors de la première exploration.


échauffement

La chèvre de Morwenna, d'un coup, piouff, a disparu.

Kaor Morwena dioustu nun taol piouff a zo kollet.


(x) Kaor Morwena dioustu nun taol piouff a zo kollet.
chèvre Morwena soudain en.un coup piouff R est perd.u
'La chèvre de Morwenna, d'un coup, piouff, a disparu.'
Cornouaillais (Locronan), A-M. Louboutin (02/2022)


Per, dont le cœur bat pour Morwenna, est un gars plutôt aidant.

Per, a neus un taol kalon ewid Morwena a zo ur pot a gar chikour an oll.


(x) Per, a neus un taol kalon ewid Morwena a zo ur pot a gar chikour an oll.
Per R a un coup cœur pour Morwena R est un gars R 1aime aider le tous
'Per, dont le cœur bat pour Morwenna, est un gars plutôt aidant.'
Cornouaillais (Locronan), A-M. Louboutin (02/2022)


… et maintenant il cherche la chèvre de Morwenna dans le bois.

...ha bremañ emañ 'klask kaout kaor Morwenna barz ar c'hoat.


(x)... ha bremañ emañ ' klask kaout kaor Morwenna barz ar c'hoat.
et maintenant est à4 chercher a chèvre Morwenna dans le 5bois
'… et maintenant il cherche la chèvre de Morwenna dans le bois.'
Cornouaillais (Locronan), A-M. Louboutin (02/2022)


Eh bien, bon gré mal gré, cahin-caha, il l'a retrouvée !

tu pe du... en neus kwaet...

Ah beñ, tu pe du, a-benn a' fin, en neus kaet nei endro !

Ah beñ, tu pe du, deus un eil tu d'egile, en neus kaet nei endro !


(x) Ah beñ, tu pe du, deus un eil tu d'egile, en neus kaet nei endro !
Eh bien côté ou1 côté de un second côté de autre R.3SG a trouv.é P.elle de.retour
'Eh bien, bon gré mal gré, cahin-caha, il l'a retrouvée !'
Cornouaillais (Locronan), A-M. Louboutin (02/2022)


Elle allait en zig-zag, je te dis pas !

A hey hi deus an eil tu d'egile, aiaiaie, me lar dit !


(x) A hey hi deus un eil tu d'egile, aiaiaie, me lar dit !
et allait elle de un second côté de autre aïeaïeaë ! moi dois à.toi
'Elle allait en zig-zag, je te dis pas !'
Cornouaillais (Locronan), A-M. Louboutin (02/2022)


Mont a rae treuz war e hent.


(x) Mont a rae treuz war e hent.
aller R faisait de.travers sur son1 route
'Elle allait en zig-zag.'
Cornouaillais (Locronan), A-M. Louboutin (02/2022)


obviation de la concordance négative par focalisation

 le texte entier est d'abord joué à la locutrice, d'autant plus facilement que c'est une histoire vraie. Elle s'attache ensuite à traduire l'ensemble - le texte toujours sous les yeux, mais sachant que sa traduction peut être lâche.


J'ai travaillé en étant la seule femme dans un garage. En entrant dans le garage, les clients me demandaient toujours “Ya quelqu'un ?” pour demander s'il y a avait un homme présent. Pourtant, je peux te dire que je ne suis pas personne. J'existe, quand même !

Pa van yaouankoc'h meus labouret bas ur garach. Nor zigout bars ar garach an dud a c'houlle ganin atao ha bez zo un bennak evit goul eõn va or gwaz vwar ar plas. Ha goulskoude me c'hall lar dit n'on ket den ebet ! Be mon bev kement-se !... Faos van or vaoues !


(x) Pa van yaouankoc'h meus labouret bas ur garach.
quand1 étais jeune.plus ai travaill.é dans un garage
'Quand j'étais plus jeune j'ai travaillé dans un garage.'
Cornouaillais (Locronan), A-M. Louboutin (02/2022)


(x) ... ha goulskoude me c'hall lar dit n'on ket den ebet !
et pourtant moi R1 peux dire à.toi ne1 suis pas personne aucun
'… et pourtant je peux te dire que je ne suis pas personne !'
Cornouaillais (Locronan), A-M. Louboutin (02/2022)


(x) Be mon bev kement-se !
être suis vivant quand.même !
'J'existe quand même !'
Cornouaillais (Locronan), A-M. Louboutin (02/2022)


(x) Faos van or vaoues !
car étais un 1femme
'Parce que j'étais une femme !'
Cornouaillais (Locronan), A-M. Louboutin (02/2022)

focalisations expressives

d'une force !

Le vent a soufflé hier soir d'une force !

An ael neus c'hwezet dec'h ta noz, krae ma doue ken krae e oe.

An ael neus c'hwezet dec'h ta noz, krae ma doue ken krae ha meus klewet morse !


(x) An ael neus c'hwezet dec'h ta noz, krae ma Doue !
le vent a souffl.é hier à1 nuit fort mon Dieu !
'Le vent a soufflé hier soir d'une force !'
Cornouaillais (Locronan), A-M. Louboutin (02/2022)


focalisation d'image

Celui-ci, c'est pas un seul poil dans la main, qu'il a !

Hemañ n'eo ket or vlevenn e neus baz e zorn met ol lost beuc'h !


(x) Hemañ n'eo ket or vlevenn e neus baz e zorn met ol lost beuc'h !
celui.ci ne1 est pas un 1chevelure.SG a dans son1 main mais un queue vache
'Celui-ci, c'est pas un seul poil dans la main, qu'il a !'
Cornouaillais (Locronan), A-M. Louboutin (02/2022)


ayayaille !

J'ai renversé le pot à glu pour les arbres fruitiers dans le garage. C'est bien simple, il y avait de la glu partout ! J'avais beau essayer de décoller les pieds, Sliourp ! ça collait au sol, une misère !

Me meus fennet ur pod glu vid ar gwez frouezh bas ar garach. N'eo ket diaes vi laret deoc'h oa ken glu partout ! Kar ma moe esaee distagañ ma zreid ayayaille na stage deus an douar, van ket gouest ! Van netra d'ober !


(x) Me meus fennet ur pod glu vid ar gwez frouezh bas ar garach.
moi a dévers.é un pot glu pour le arbres fruits dans le garage
'J'ai renversé le pot à glu pour les arbres fruitiers dans le garage.'
Cornouaillais (Locronan), A-M. Louboutin (02/2022)


(x) N'eo ket diaes vi laret deoc'h oa ken glu partout !
ne1 est pas difficile pour dire à.vous était seulement glu partout
'C'est bien simple, il y avait de la glu partout !'
Cornouaillais (Locronan), A-M. Louboutin (02/2022)


(x) Kar ma moe esaee distagañ ma zreid ayayaille na stage deus an douar, van ket gouest !
beau que4 avais essayer .coller mon2 pied.s aïeaïeaïe ! ça collait à le terre étais pas capable
'J'avais beau essayer de décoller les pieds, Sliourp ! Ça collait au sol, une misère !'
Cornouaillais (Locronan), A-M. Louboutin (02/2022)


Va essayer de ravoir ça !

Kerz d'eseya da gavout an dra he !


(x) Kerz d'eseya da gavout an dra he !
va à1 essayer à1 trouver le 1chose-ci
'Va essayer de ravoir ça !' (laver)
Cornouaillais (Locronan), A-M. Louboutin (02/2022)


Qui diable m'a mis cette fichu plante ici ?

Piou an diaoul a neus laket ar blantenn-se amañ ?

Piou an diaoul a neus laket ar sapre plantenn-se amañ ?

* Piou an diaoul a neus laket ar sapre an diaoul plantenn-se amañ ?

* Piou a neus laket ar sapre an diaoul plantenn-se amañ ?

* Piou ar bed a neus laket ar sapre plantenn-se amañ ?

* Piou an douar a neus laket ar sapre plantenn-se amañ ?

* Piou an diaoul a neus laket ar fidamdoulle plantenn-se amañ ?

* Piou an diaoul a neus laket an tralala plantenn-se amañ ?


Morse or kemend-all !


Mon Dieu, on est bien peu de chose !

Ma doue ! Ni 'zo nebeud tra kement-se !

Ma doue ! Ni 'zo nebeud a dra kement-se !

second essai d'obviation de la concordance négative

 la première réponse de la locutrice, avec ran, suggère qu'elle a été perdue dans le contexte (pas optimal). le contexte lui a été répété et désambiguïsé en insistant sur la peur de l'électrocution. La réponse semble montrer clairement une obviation.

J'ai voulu démonter le mixeur, donc par sécurité j'ai enlevé les plombs du circuit électrique.

Me meus fallet din divontañ an dralias kig gant aon ve bet direnket am eus tennet ar plonm doc'h al linenn elektrik.

Normalement, si je le branche, on peut vérifier que ça ne fait rien.

Sañset mag ve brañchet nehon endro, zo moien da wel na ra netra ebet.

* lugañ


(x) Sañset mag ve brañchet nehon endro, zo moien da wel na ra netra ebet.
censément si4 est branch.é P.lui de.retour est moyen de1 voir ne1 fait rien aucun
'Normalement, si je le branche, on peut vérifier que ça ne fait rien.'
Cornouaillais (Locronan), A-M. Louboutin (02/2022)


Mais je ne comprends pas, regarde, ça ne fait pas rien, ça s'allume.

Me.. ne gomprenan ket sell ne ran netra, hag e alum ato.


Regarde, je le branche et j'ai peur parce que ça ne fait pas rien, ça s'allume.

Me meus aon ne rafe netra peogwir eh alum ato.


Tonnerre de Brest ! Pourquoi ça ne fait pas rien ?

Oh Gurun ! Damen da beta ne ra netra ?

Oh Gurun ! Damen da beta ne ra (* ket) netra ?


(x) Oh Gurun ! Damen da beta ne ra netra ?
Oh ! 1Tonnerre ! à.cause de1 quoi ne1 fait rien
'Tonnerre de Brest ! Pourquoi ça ne fait pas rien ?'
Cornouaillais (Locronan), A-M. Louboutin (02/2022)


Aie ! Nomdedla ! J'ai pris une châtaigne !

Aih ! Gastoù ! Paket meus on taol deurn !

non-reconnu : * tredan


(x) Aih ! Gastoù ! Paket meus on taol deurn.
Aïe ! put.ette attrap.é ai un coup châtaigne électrique
'Aie ! Nomdedla ! J'ai pris une châtaigne !'
Cornouaillais (Locronan), A-M. Louboutin (02/2022)


chutes et matières

klak vs. krak

Kouet eo 'bank ha krak war an douar !

> torret eo

Kouet eo 'bank ha klak war an douar !

> n'eo ket torret.


(x) Kouet eo ' bank ha krak war an douar !
tomb.é est (le) banc et crac ! sur1 le terre
'Le banc est tombé, (et il s'est cassé) crac par terre.'
Cornouaillais (Locronan), A-M. Louboutin (02/2022)


(x) Kouet eo ' bank ha klak war an douar !
tomb.é est (le) banc et clac ! sur1 le terre
'Le banc est tombé, (sans se casser) clac par terre.'
Cornouaillais (Locronan), A-M. Louboutin (02/2022)


toutes sortes de patatras

Patatras, la poudre de chocolat est encore tombée par terre.

Ale hag un dro ! Pout chokolat zo kouet ba' n douar.

Badadao ! A pout chokolat zo kouet ba' n douar.

* Klak ! A pout chokolat zo kouet ba' n douar.

* Krak ! A pout chokolat zo kouet ba' n douar.

Boum ! A pout chokolat zo kouet ba' n douar.


Patatras, les allumettes sont tombées par terre.

Ale krak ! An alumetez zo kouet wa' n douar.


(x) Ale Krak ! An alumetez 'zo kouet war an douar !
Allez ! crac ! le allumettes est tomb.é sur1 le terre
'Patatras, les allumettes sont tombées par terre.'
Cornouaillais (Locronan), A-M. Louboutin (02/2022)


Ale badadao ! An alumetez zo kouet wa' n douar.

Ale klak ! An alumetez zo kouet wa' n douar. (avec un geste distributif des mains)

Ale klak ! Kouet an alumetez wa' n douar.

* Ale flao ! Kouet an alumetez wa' n douar.

 L'onomatopée "flao !" a été proposée par la locutrice dans l'élicitation précédente. Ici, elle ne le reconnait d'abord pas et explique : "Flao zo Un den a vlava kalz".


Il a poussé la perceuse et badaboum l'armoire est tombée !

Eñ neus pouset an toullerez ha badaboum an arbel zo kouet !


Il a reculé sans regarder et patatras le seau s'est renversé !

Eõn zo aet war e giz nes sell dreñoñ ale ! Ar sailh a zo fennet !

Eõn zo aet war e giz nes sell dreñoñ ha badadao ! Ar sailh a zo fennet !

Eõn zo aet war e giz nes sell dreñoñ ha klak ! Ar sailh a zo fennet !


(x) Eõn zo aet war e giz nes sell dreñoñ.
lui est allé sur son1 arrière sans sellout derrière.lui
'Il a reculé sans regarder.'
Cornouaillais (Locronan), A-M. Louboutin (02/2022)


(x) Ale ! Ar sailh a zo fennet !
Allez ! le seau est renvers.é
'Patatras, le seau s'est renversé !'
Cornouaillais (Locronan), A-M. Louboutin (02/2022)


Elle a sursauté et patatras, toutes les billes sont tombées par terre !

Hounn neus graet ol lamm ha glililing tout ar ganatennoù zo kouet war 'n douar.

bille = kanatenn


(x) Hounn neus graet ol lamm ha glililing tout ar ganatennoù 'zo kouet war an douar !
celle.ci a fait un saut et patatras tout le 1bille.s est tomb.é sur1 le terre
'Elle a sursauté et patatras, toutes les billes sont tombées par terre !'
Cornouaillais (Locronan), A-M. Louboutin (02/2022)


* Badadav ! An dour zo kouet wa 'n douar !

Jiouh ! An dour zo kouet wa 'n douar !


(x) Jiouh ! An dour 'zo kouet war an douar !
Jiouh ! le eau est tomb.é sur1 le terre
'Patatras, l'eau est tombée par terre.'
Cornouaillais (Locronan), A-M. Louboutin (02/2022)


* Flao ! An dour zo kouet wa 'n douar !

Flao ! Kouet ar glu war an douar !

Badadav ! An asied zo kouet wa 'n douar !

* Flav ! An arvel zo kouet wa 'n douar !

* Flav ! Ar babig zo kouet wa 'n douar ! (mes mes m'eo pegus ar babig)

Badadao ! Ar babig zo kouet wa 'n douar !

* Klak ! Ar babig zo kouet wa 'n douar !


(x) Badadao ! Ar babig zo kouet wa 'n douar !
Badadav ! le bébé est tomb.é sur1 le terre
'Patatras ! Le bébé est tombé par terre !'
Cornouaillais (Locronan), A-M. Louboutin (02/2022)


action silencieuse

Je me suis concentrée et tchioups ! j'ai eu une idée ! (tchioups = soudain, magiquement)

Me meus soñjet mat ha vliou ! Deuet 'soñj din en un taol ! (commentaire : ma gwas a lare ze, vliou !)


(x) Me meus soñjet mat ha vliou ! Deuet 'soñj din en un taol !
moi ai pens.é bien et vliou ven.u pensée à.moi en un coup
'Je me suis concentrée et tchioups ! j'ai eu une idée !'
Cornouaillais (Locronan), A-M. Louboutin (02/2022)

dégoût

Je t'assure, yew, il m'a mis la main aux fesses. (yew = c'est dégoutant)

Ha, me lar dit ! Na zo kulotet !

Ac'h ! Henn neus lakaet din e zaorn war ma foñs !

* Henn neus lakaet din ac'h ! e zaorn war ma foñs ! (commentaire : “n'eo ket koulz” )

Henn neus lakaet din e zaourn war ma foñs ac'h !


(x) Ac'h ! Henn neus lakaet din e zaorn war ma foñs !
Yew ! celui.ci ai m.is à.moi son1 main sur1 son1 fond
'Je t'assure, yew, il m'a mis la main aux fesses !'
Cornouaillais (Locronan), A-M. Louboutin (02/2022)


(x) (Ac'h !) Henn neus lakaet din (* Ac'h !) e zaorn war ma foñs (Ac'h !) !
Yew ! celui.ci ai m.is à.moi Yew ! son1 main sur1 son1 fond Yew !
'Je t'assure, yew, il m'a mis la main aux fesses !'
Cornouaillais (Locronan), A-M. Louboutin (02/2022)


intensifieur

'J'ai eu un coup de chaud, ahlala !' (tellement ! si tu savais !)

Aaaa me meus bet tomm ayayaylh ma vouefes pegement.


(x) Aaaa ! Me meus bet tomm ayayaylh ! Ma vouefes pegement.
Ahlala ! moi ai eu chaud aîeaïeaïe ! si4 savais combien
'J'ai eu un coup de chaud, ahlala !' (tellement ! si tu savais !)
Cornouaillais (Locronan), A-M. Louboutin (02/2022)


ba'n adurezh ? e bannadurezh ?

… tellement que patratras ! Je me suis évanouie !'

Aaaa me meus bet tomm ken on kouet ba 'n adures.

* Ken tomm am eus bet ken, ploum ! on kouet e bannadures.

Ken tomm am eus bet ploum ! ken on kouet e bannadures.


essais avec plouf, son équivalent adverbial et un DP anaphorique du sujet

 L'infinitive narrative proposée en breton n'est pas reconnue. Puis la phrase est donnée en français, et traduite de différentes manières en commençant par une phrase fléchie. Lorsqu'on arrive aux petites propositions, la locutrice choisit une participiale.

* Deuet tomm din, ha me ha plouf da gouezhañ 'ba 'n dour.

J'ai eu chaud et plouf ! je suis tombée dans l'eau.

Me meus bet tomm.

Me meus bet tomm ha plouf ! on kouet bars an dour.

Me meus bet tomm ha plouf ! kouet on bars an dour.

* Me meus bet tomm ha plouf ! Da goueha bars an dour.


 la locutrice autorise les groupes nominaux anaphoriques


Me meus bet tomm ha plouf ! kouet ar plac'h bars an dour.

Me meus bet tomm ha plouf ! kouet penn golo bars an dour.


(x) Me meus bet tomm ha plouf kouet ar plac'h bars an dour.
moi ai eu chaud et plouf ! tomb.é le fille dans le eau
'J'ai eu un coup de chaud, et plouf ! La tête de linotte est tombée dans l'eau.'
Cornouaillais (Locronan), A-M. Louboutin (02/2022)


(x) Me meus bet tomm ha plouf kouet penn golo bars an dour.
moi ai eu chaud et plouf ! tomb.é tête vide dans le eau
'J'ai eu un coup de chaud, et plouf ! La tête de linotte est tombée dans l'eau.'
Cornouaillais (Locronan), A-M. Louboutin (02/2022)


Me meus bet tomm hag a greiz tout kouet penn golo bars an dour.

Me meus bet tomm hag a-greiz-tout kouet ma benn golo bars an dour.

Me meus bet tomm ha dustu 'n un taol kouet ma benn golo bars an dour.

Me meus bet tomm ha dustu 'n un taol on kouet bars an dour.


(x) Me meus bet tomm ha dustu 'n un taol kouet ma benn golo bars an dour.
moi ai eu chaud et de.suite en un coup tomb.é mon1 tête vide dans le eau
'J'ai eu un coup de chaud, et plouf ! La tête de linotte est tombée dans l'eau.'
Cornouaillais (Locronan), A-M. Louboutin (02/2022)


adverbe non-reconnu : * souden


 refus de V3, en contraste avec plus haut ha plouf kouet on...  qui permettait deux phrases

* Me meus bet tomm ha dustu 'n un taol kouet on bars an dour.


(x) Me meus bet tomm ha { plouf / * dustu 'n un taol } kouet on bars an dour.
moi ai eu chaud et plouf de.suite en un coup tomb.é suis dans le eau
'J'ai eu un coup de chaud, et { plouf !/d'un coup } je suis tombée dans l'eau.'
Cornouaillais (Locronan), A-M. Louboutin (02/2022)

* infinitive narrative

 Le protocole n'a pas réussi à déclencher des infinitives narratives.


Skuizh on deut, ha me a zo o vont kuit.

Skuizh on deut, ha me a zo da vont kuit.

* Skuizh on deuet, ha me hag a-greiz tout da vont kuit.

* Skuizh on deut, ha me hag en hent da vont kuit.

Skuizh on deut, ha mont a ran kuit.

* Kenavo da tout an dud, ha me kuit.

Remerciements

Merci à A-M. Louboutin pour son accueil et sa générosité, et à sa fille pour la permanence de la mise en contact.