-ous : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher
 
Ligne 3 : Ligne 3 :
  
 
[[Favereau (1997)|Favereau (1997]]:§229) donne ''grign'''ous''''' 'grognon', ''pin'''ous''''' 'penaud', ''rat'''ous''''' 'nabot', ''tagn'''ous''''' 'teigneux', et ''tart'''ous''''' 'miteux'.
 
[[Favereau (1997)|Favereau (1997]]:§229) donne ''grign'''ous''''' 'grognon', ''pin'''ous''''' 'penaud', ''rat'''ous''''' 'nabot', ''tagn'''ous''''' 'teigneux', et ''tart'''ous''''' 'miteux'.
 +
 +
 +
L'emprunt au français ''jaloux'' est adopté en breton sous la forme ''jalous'', mais il ne s'agit pas alors du suffixe ''-ous''.
  
  

Version actuelle datée du 31 juillet 2020 à 10:56

Le suffixe -ous apparaît sur des adjectifs qui sont des emprunts romans.


Favereau (1997:§229) donne grignous 'grognon', pinous 'penaud', ratous 'nabot', tagnous 'teigneux', et tartous 'miteux'.


L'emprunt au français jaloux est adopté en breton sous la forme jalous, mais il ne s'agit pas alors du suffixe -ous.


Horizons comparatifs

En gallo, il existe un suffixe -ouz correspondant au français -eux (hâlouz 'venteux', farinouz 'farineux' Auffray 2007:intro).