-o : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher
Ligne 25 : Ligne 25 :
 
| ||colspan="4" | 'Tu lui diras que je passerai payer plus tard.'|||| ''Scaër/Bannalec'', [[H. Gaudart (04/2016b)]]
 
| ||colspan="4" | 'Tu lui diras que je passerai payer plus tard.'|||| ''Scaër/Bannalec'', [[H. Gaudart (04/2016b)]]
 
|}
 
|}
 +
  
 
De façon indépendante, et dans tous les dialectes, le verbe a une désinence en ''[[-o (Inf.)|-o]]'' après la particule [[optative]] anciennement ''do'' que l'on trouve encore en breton moderne dans quelques expressions gelées (''Doue d'ho pennig'''o''''', [[Loth (1888c)|Loth 1888c]]).
 
De façon indépendante, et dans tous les dialectes, le verbe a une désinence en ''[[-o (Inf.)|-o]]'' après la particule [[optative]] anciennement ''do'' que l'on trouve encore en breton moderne dans quelques expressions gelées (''Doue d'ho pennig'''o''''', [[Loth (1888c)|Loth 1888c]]).

Version du 5 juillet 2016 à 12:19

Le suffixe -o est un suffixe verbal de l'infinitif.


On le trouve de manière productive en Haute-cornouaille.


(1) [ wahô (o) tròho mèls̈ən wit i lônəT. ]
Oa-eñ o troc'hañ melchon evit e loened.
était-lui à4 couper trèfle pour son bêtes
'Il était en train de couper du trèfle pour ses bêtes.'
Haut-cornouaillais, (Lanvenegen), Evenou (1987:576)


(2) C'hwi laro doñ e pasein da beo diwetoc'h.
vous dira à.lui R passerai pour1 payer tard.plus
'Tu lui diras que je passerai payer plus tard.' Scaër/Bannalec, H. Gaudart (04/2016b)


De façon indépendante, et dans tous les dialectes, le verbe a une désinence en -o après la particule optative anciennement do que l'on trouve encore en breton moderne dans quelques expressions gelées (Doue d'ho pennigo, Loth 1888c).


Bibliographie

Loth, J. 1888c. 'Do (de, da) particule verbale en breton armoricain', Henri d'Arbois de Jubainville (dir.), Revue Celtique IX, 357, texte.