-oùier

De Arbres
Révision datée du 7 juin 2020 à 17:30 par Mjouitteau (discussion | contributions) (Productivité)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher

La finale en -oùier est composée d'un suffixe pluriel -où, suivi d'un morphème de pluriel -ier.


(1) Er parkoùier ivez eh eus toulloù hag o gwelet ne raer ket, e-kreiz an teñvelded.
dans.le parc.s.s aussi R y.a trous que les voir ne fait.IMP pas en.milieu le sombr.itude
'Dans les champs aussi se trouvent des trous qu'on ne voit pas dans la pénombre.' Vannetais, Herrieu (1994:96)


Productivité

La finale en -oùier est peu relevée.


(2) E'it paraat a-zoc'hti a sailh en douaroùier.
pour empêcher de.de.elle R saute dans.le terres.s
'pour l'empêcher de sauter dans les terres de culture' Vannetais, Ar Meliner (2009:78)


Il existe une variante en /-œ/. Le Bayon (1878:18) donne bizeu, bizeuiér 'bagues' et kreu, kreuiér 'étables'.

Analyse

Si aucun des deux suffixes n'a été réinterprété comme faisant partie intégrale du mot, alors il s'agit d'un cas de double pluriel.