Différences entre les versions de « -isañ »

De Arbres
(corr. ex. de "reflechissañ", locutrice de Kergrist-Moëlou)
m (Remplacement de texte — « ||  » par « ||  »)
 
(27 versions intermédiaires par 2 utilisateurs non affichées)
Ligne 1 : Ligne 1 :
Le suffixe ''-isañ'' est un suffixe verbal que l'on retrouve sur les [[emprunts]] de verbes français en ''ir'' (''chois'''isañ''''', 'choisir', ''fin'''isañ''''', 'finir').
La [[finale]] verbale en ''-isañ'' apparaît sur les verbes correspondant aux verbes français en ''-ir'' (''chois'''isañ''''' 'choisir', ''fin'''isañ''''' 'finir').  




{| class="prettytable"
{| class="prettytable"
| (1)|| evid ||'n-om ||reün'''issañ'''.
|(1)|| evid || 'n-om || reün'''issañ'''.
|-
|-
| || [[evit|pour]] || [[en em|se]]|| réunir
||| [[evit|pour]] || [[en em|se]] || réunir
|-
|-
| ||colspan="4" | 'pour se réunir.'|||||||| ''Haut-Cornouaillais'', Kazetenn ar Menez 1981, audio sur [http://brezhoneg-digor.blogspot.fr/2010/07/kleub-ba-plouie.html brezhoneg digor]
|||colspan="15" | 'pour se réunir.'
|-
|||||||||colspan="15" | ''Breton central (Plouyé)'', [[Kazetenn ar Menez (1981)]]
|}
|}




En Haute-Cornouaille, Lozac'h relève ''reflech'''issañ''''', 'réfléchir' à Kergrist-Moëlou (audio sur [http://brezhoneg-digor.blogspot.fr/2010/04/sant-per-jesus-sant-kristof-hag-ur.html brezhoneg digor]). On trouve aussi, dans ''Kazetenn ar Menez'' (1981), à Scrignac et Plouie:
== Morphologie ==
 
=== composition ===
 
Les verbes bretons avec une finale en ''-isañ'' sont des noms dont le radical finit en ''-is-'' (typique des [[emprunts]] de [[nominalisations]] de verbes en ''-ir'' du français), auxquels a été rajouté le [[suffixe infinitif]] ''[[Suffixe verbal de l'infinitif|-añ]]''.  
 
À ces mêmes verbes formés sur des noms en ''-is-'' correspond la forme du [[participe]] en ''-is-[[-et]]''.




{| class="prettytable"
{| class="prettytable"
| || ''Divert'''issañ''''', 'divertir'|| audio sur [http://brezhoneg-digor.blogspot.fr/2014/07/parros-skrigneg.html brezhoneg digor]
|(2)|| Ar mêr || neus || fourn'''isset''' || ar lokal.
|-
|-
| || ''Fourn'''issañ''''', 'fournir' || audio sur [http://brezhoneg-digor.blogspot.fr/2010/07/kleub-ba-plouie.html brezhoneg digor]
||| [[art|le]] [[maer|maire]] || [[kaout|a]] || fourn.[[-et (Adj.)|i]] || [[art|le]] [[lokal|local]]
|-
|-
| ||''Reün'''issañ''''', 'réunir'|| audio sur brezhoneg digor [http://brezhoneg-digor.blogspot.com/2010/07/kleub-ba-plouie.html ici] et [http://brezhoneg-digor.blogspot.fr/2014/07/parros-skrigneg.html ici]
|||colspan="15" | 'Le maire a fourni le local.'
|-
|||||||||colspan="15" | ''Breton central (Plouyé)'', [[Kazetenn ar Menez (1981)]]
|}
|}




== Morphologie ==
=== inventaire et répartition dialectale ===
 


Au suffixe ''-isañ'' correspond la forme du participe en ''-iset''.  
En Haute-Cornouaille, Lozac'h relève ''reflech'''issañ''''' 'réfléchir' à Kergrist-Moëlou. On trouve aussi, dans [[Kazetenn ar Menez (1981)]], à Scrignac et Plouyé:




{| class="prettytable"
{| class="prettytable"
| (2)|| Ar mêr ||neus fourn'''isset''' || ar lokal.
||| ''Divert'''issañ''''' 'divertir'  
|-
|-
| || [[art|le]] maire || [[kaout|a]] fournit || [[art|le]] local
||| ''Fourn'''issañ''''' 'fournir'
|-
|-
| ||colspan="4" | 'Le maire a fourni le local.'|||||||| ''Haut-Cornouaillais'', Kazetenn ar Menez 1981, audio sur [http://brezhoneg-digor.blogspot.fr/2010/07/kleub-ba-plouie.html brezhoneg digor]
||| ''Reün'''issañ''''' 'réunir'
|-
|||||||||colspan="15" | [[Favereau (1993)|Favereau (1993]]:'reunissañ')
|}
|}


== Diachronie ==
L'apparition de la finale ''-isañ'' pour les [[emprunts]] au français n'est pas récent dans la langue.
* ''oboissañ'', ''oboisaf'', 1499 <  français  < latin ''oboedire'', 'obéir', [[Deshayes (2003)|Deshayes (2003]]:'oboissañ')
* ''fournissañ'', ''fournissaff'', 1499  < français ''fornir'', 1160, [[Deshayes (2003)|Deshayes (2003]]:'fourniss')
* ''disparissañ'' < ''disparisa'', 1659, [[Deshayes (2003)|Deshayes (2003]]:'aparissañ')
* ''divertissañ'' < ''divertiçza'', 1732, [[Deshayes (2003)|Deshayes (2003]]:'divertissañ')


=== régularité ===


L'[[emprunt]] du verbe 'disparaître' obtient aussi une finale en ''-isañ'' (''dispar'''issañ''''', 'disparaître', audio sur [http://brezhoneg-digor.blogspot.fr/2014/07/yann-krochenig-hag-ar-march-boyard_4.html brezhoneg digor]).
La consonne <font color=green>/s/</font color=green> est probablement une généralisation à partir des emprunts des nominalisations en <font color=green>/-ɑ̃s/</font color=green> de verbes français en ''-ir''.
* ''oboi'''ss'''añs'', ''oboi'''s'''ancc'' 1499 < moyen français ''obboi'''ss'''ance'', 'obéissance', [[Deshayes (2003)|Deshayes (2003]]:'oboissañ')
* ''fourni'''ss'''er'', ''fourni'''ss'''our'', 1732 < français ''fourni'''ss'''eur'', [[Deshayes (2003)|Deshayes (2003]]:'fourniss')
* ''diverti'''ss'''amant'' < ''divertiçzamand'', 1732 < français ''diverti'''ss'''ement'', [[Deshayes (2003)|Deshayes (2003]]:'divertissañ')


C'est moins clair pour ''reunissañ''. L'hypothèse de l'[[emprunt]] par la nominalisation explique aussi les formes dont le correspondant infinitif français est en ''-aître'', et qui font aussi des nominalisations comportant la consonne <font color=green>/s/</font color=green>. L'[[emprunt]] du verbe 'disparaître' obtient une finale en ''-isañ'' (''dispar'''issañ''''' 'disparaître', audio sur [http://brezhoneg-digor.blogspot.fr/2014/07/yann-krochenig-hag-ar-march-boyard_4.html brezhoneg digor]).




[[Category:articles|Categories]]
[[Category:articles|Categories]]
[[Category:suffixes|Categories]]
[[Category:finales|Categories]]
[[Category:verbes|Categories]]
[[Category:verbes|Categories]]

Version actuelle datée du 18 juillet 2022 à 18:52

La finale verbale en -isañ apparaît sur les verbes correspondant aux verbes français en -ir (choisisañ 'choisir', finisañ 'finir').


(1) evid 'n-om reünissañ.
pour se réunir
'pour se réunir.'
Breton central (Plouyé), Kazetenn ar Menez (1981)


Morphologie

composition

Les verbes bretons avec une finale en -isañ sont des noms dont le radical finit en -is- (typique des emprunts de nominalisations de verbes en -ir du français), auxquels a été rajouté le suffixe infinitif -añ.

À ces mêmes verbes formés sur des noms en -is- correspond la forme du participe en -is--et.


(2) Ar mêr neus fournisset ar lokal.
le maire a fourn.i le local
'Le maire a fourni le local.'
Breton central (Plouyé), Kazetenn ar Menez (1981)


inventaire et répartition dialectale

En Haute-Cornouaille, Lozac'h relève reflechissañ 'réfléchir' à Kergrist-Moëlou. On trouve aussi, dans Kazetenn ar Menez (1981), à Scrignac et Plouyé:


Divertissañ 'divertir'
Fournissañ 'fournir'
Reünissañ 'réunir'
Favereau (1993:'reunissañ')

Diachronie

L'apparition de la finale -isañ pour les emprunts au français n'est pas récent dans la langue.

  • oboissañ, oboisaf, 1499 < français < latin oboedire, 'obéir', Deshayes (2003:'oboissañ')
  • fournissañ, fournissaff, 1499 < français fornir, 1160, Deshayes (2003:'fourniss')
  • disparissañ < disparisa, 1659, Deshayes (2003:'aparissañ')
  • divertissañ < divertiçza, 1732, Deshayes (2003:'divertissañ')


La consonne /s/ est probablement une généralisation à partir des emprunts des nominalisations en /-ɑ̃s/ de verbes français en -ir.

  • oboissañs, oboisancc 1499 < moyen français obboissance, 'obéissance', Deshayes (2003:'oboissañ')
  • fournisser, fournissour, 1732 < français fournisseur, Deshayes (2003:'fourniss')
  • divertissamant < divertiçzamand, 1732 < français divertissement, Deshayes (2003:'divertissañ')

C'est moins clair pour reunissañ. L'hypothèse de l'emprunt par la nominalisation explique aussi les formes dont le correspondant infinitif français est en -aître, et qui font aussi des nominalisations comportant la consonne /s/. L'emprunt du verbe 'disparaître' obtient une finale en -isañ (disparissañ 'disparaître', audio sur brezhoneg digor).