Différences entre les versions de « -ilh »

De Arbres
 
(6 versions intermédiaires par le même utilisateur non affichées)
Ligne 1 : Ligne 1 :
Le [[suffixe]] ''-ilh'' forme des [[noms]].
Le [[suffixe]] ''-ilh'' forme des [[noms]] comme ''osilh'' 'osier'.  
 
La [http://sbahuaud.free.fr/ALBB/Kartenn-507.jpg carte 507] de l'[[ALBB]] donne la répartition dialectale des formes de ''[[osilh]]'' 'osier', qui est un nom collectif, comme ''[[grizilh]]'' 'grêle'.  




Ligne 12 : Ligne 10 :


{| class="prettytable"
{| class="prettytable"
|(1)|| Pa || vez || hejet || ar voutaill ||e vez || klevet || al liou || o trouz'''ill'''al|| enni.
|(1)|| Pa || vez || hejet || ar voutaill || e || vez || klevet || al liou || o || trouz'''ill'''al || enni.
|-
|-
||| [[pa|quand]]<sup>[[1]]</sup> || [[vez|suis]] || [[hejañ|secou]].[[-et (Adj.)|é]] || [[art|le]] <sup>[[1]]</sup>[[boutailh|bouteille]] ||[[R]] [[vez|est]] || [[klevout|entendu]] || [[art|le]] [[liv|encre]] || [[particule o|à]]<sup>[[4]]</sup> [[trouz|bruit]].ill.[[-al|er]] ||[[P.e|dans]].[[pronom incorporé|elle]]  
||| [[pa|quand]]<sup>[[1]]</sup> || [[vez|est]] || [[hejañ|secou]].[[-et (Adj.)|é]] || [[art|le]] <sup>[[1]]</sup>[[boutailh|bouteille]] || [[R]]<sup>[[4]]</sup> || [[vez|est]] || [[klevout|entend]].[[-et (Adj.)|u]] || [[art|le]] [[liv|encre]] || [[particule o|à]]<sup>[[4]]</sup> || [[trouz|bruit]].ill.[[-al|er]] || [[P.e|en]].[[pronom incorporé|elle]]  
|-
|-
|||colspan="10" | 'Quand on secoue la bouteille, on entend l'encre y faire du bruit.' (bruisser)
|||colspan="15" | 'Quand on secoue la bouteille, on entend l'encre y faire du bruit.' (bruisser)
|-
|-
|||||||||||||colspan="10" | ''Trégorrois'', [[Gros (1984)|Gros (1984]]:398)
|||||||||||||colspan="15" | ''Trégorrois'', [[Gros (1984)|Gros (1984]]:398)
|}
|}


== A ne pas confondre ==


La finale ''-ouilh'', comme la finale ''-ouille'' en français, est attachée à une nuance péjorative. [[Ernault (1879-1880)|Ernault (1879-1880]]:168) donne par exemple ''touill'' 'pourri' en trégorrois de Trévérec.
=== variation dialectale ===
 
La [http://sbahuaud.free.fr/ALBB/Kartenn-507.jpg carte 507] de l'[[ALBB]] donne la répartition dialectale des formes de ''[[osilh]]'' 'osier', qui est un nom collectif, comme ''[[grizilh]]'' 'grêle'.
 
== À ne pas confondre ==
 
La [[finale]] ''-ouilh'', comme la finale ''-ouille'' en français, est attachée à une nuance péjorative. [[Ernault (1879-1880)|Ernault (1879-1880]]:168) donne par exemple ''touill'' 'pourri' en trégorrois de Trévérec.





Version actuelle datée du 3 juin 2022 à 21:04

Le suffixe -ilh forme des noms comme osilh 'osier'.


Morphologie

composition

On trouve aussi -ilh en composition, comme en (1) lorsque le nom est verbalisé.


(1) Pa vez hejet ar voutaill e vez klevet al liou o trouzillal enni.
quand1 est secou.é le 1bouteille R4 est entend.u le encre à4 bruit.ill.er en.elle
'Quand on secoue la bouteille, on entend l'encre y faire du bruit.' (bruisser)
Trégorrois, Gros (1984:398)


variation dialectale

La carte 507 de l'ALBB donne la répartition dialectale des formes de osilh 'osier', qui est un nom collectif, comme grizilh 'grêle'.

À ne pas confondre

La finale -ouilh, comme la finale -ouille en français, est attachée à une nuance péjorative. Ernault (1879-1880:168) donne par exemple touill 'pourri' en trégorrois de Trévérec.