-i, -iñ

De Arbres
(Redirigé depuis -iñ (V.))
Aller à : navigation, rechercher

Le suffixe -i, orthographié -iñ en standard, est un suffixe infinitif verbal répandu.


(1) Traoù druz 'vez laret getoñ, mes heñv ouia o gwisk.
choses gras est dit avec.lui mais lui sait les2 habiller
'Il en raconte des grasses, des vertes, mais il sait les habiller, les présenter.' Le Scorff, Ar Borgn (2011:59)


(2) Ne arsav ket neoazh ar Jermaned a fard bemnoz er-maez ag o zoulloù.
ne arrête pas cependant le allemands de1 charger chaque.nuit dehors de leur2 trou.s
'Mais les allemands n'arrêtent pas de charger chaque nuit en dehors de leurs trous.' Vannetais, Herrieu (1994:100)


Morphologie

Dans les dialectes où ce suffixe -iñ se prononce /i/, on le trouve parfois sous cette orthographe.


(3) Honnez, bepred, a vez e-pad an oll amzer o klakenni.
celle.là, toujours R1 est pendant le tout temps à4 bavarder
'Celle-là, en tout cas, est pendant tout le temps (continuellement) en train de bavarder.' Trégorrois, Gros (1984:199)


dérivation

On retrouve le suffixe -iñ dans les finales en -aouiñ ou en -enniñ.

Sémantique

Le suffixe -iñ semble n'être attaché à aucune classe syntaxique de verbes.

Seul Press (1986:221) signale une opposition des suffixes verbaux -añ et -iñ sur les verbes dihun, 'réveiller (transitif)' et dihun, '(se) réveiller (intransitif)'.

Le verbe darnaouiñ 'partager, distribuer' (Menard 2016) est dérivé sur le pluriel darnoù de darn 'morceau'. Il peut se gloser par FAIRE ADVENIR Ns.

Diachronie

  • proto-brittonique *‑īmā > vieux breton –im > moyen breton -iff > breton moderne -iñ, ‑i.
vieux breton guomonim, ‘promettre’ (Fleuriot 1964:311)
vieux gallois erchim, ‘chercher, demander’


Irslinger (2014:87) pointe que cette dérivation est distincte de celle du suffixe de nom abstrait -i (diegi, 'paresse'), contrairement à ce que les faits du gallois seul ont parfois laissé penser (Morris Jones 1913:231, Zimmer 2000:444).


Horizons comparatifs

En gallo, il existe un infinitif verbal en -i, correspondant aux suffixes -ifier, -ir, iser du français (mucri 's'humidifier', raneuvi 'rajeunir', fllouri 'fleurir, sécher, prospérer', Auffray 2007:intro).

A ne pas confondre

Il existe aussi d'autres suffixes réalisés en -i; un suffixe de dérivation nominale et une marque de pluriel.