-ez (nom collectif)

De Arbres
Révision datée du 5 octobre 2021 à 17:20 par Mjouitteau (discussion | contributions) (A ne pas confondre)
Aller à : navigation, rechercher

Le morphème -ez est un suffixe de nom collectif.


(1) Bea vez d'ober war an douar patatez-mañ.
Explétif (R) est à faire sur le terre patates--ci
'Il y a beaucoup de travail!'
Le Berre & Le Dû (1999:44)


Kervella (1947:§828) note qu'on le trouve surtout sur les emprunts pour les noms de fruits ou de légumes. Il donne abrikez, pechez, mangez, kerez, kignez, bananez, tomatez, panez, karotez, chalotez, sivolez, peterabez, patatez, galetez, alumetez, chevretez


Morphologie

finales

singulatif -ezenn

Comme tous les noms collectifs, les noms en -ez peuvent prendre le suffixe singulatif -enn. Kervella (1947:§828) donne patatezenn, kerezenn, bananezenn, moudezenn, treflezenn, pikezenn.

(2) loerezenn e vragou

'la jambe de son pantalon'
Trégorrois, Gros (1970b:§'loer')


... et son pluriel -ezennoù

Hemon (2000:§24,8) considère que -ez est une marque de pluriel. C'est vrai dans le sens où les noms collectifs sont effectivement syntaxiquement pluriels.

Cependant, un nom collectif qui a reçu un singulatif peut aussi ensuite être pluralisé. Selon Kervella (1947:§828), le morphème du pluriel dépend du trait +/- animé (bananezennoù vs. bananezenned). Le pluriel en -où désigne les choses inanimées. Le pluriel en -ed désigne les êtres animés.

Kervella (1947:§828) donne aussi moudezennoù, karotezennoù.


-ezadeg

(3) Ar bombezadegoù a oa gwall bar d'ur wallhunvre.
le bombe.s.erie.s R1 était très1 semblable à un 1mauvais.rêve
'Les bombardements ressemblaient beaucoup à un cauchemar.'
Standard, Menard & Kadored (2001:'gwallhunvre')

variation dialectale

Il semble y avoir en vannetais deux allomorphes en finale /h/ et /s/.

Le nom frouezh 'fruits', est un collectif. La carte 200 de l'ALBB la traduction de '(voici des) fruits', avec une prononciation en finale /h/ dans le vannetais, ce qui est consistant avec le zh de la graphie standard.

Le nom kerez 'cerises', est aussi un collectif. La carte 378 de l'ALBB la traduction de 'des cerises', avec une prononciation en finale /s/ dans le vannetais, ce qui est consistant avec le z de la graphie standard.


Sémantique

La plupart des noms collectifs en -ez sont des fruits et légumes, avec un gros contingent de noms d'emprunt. Il existe cependant aussi des noms d'animaux, et donc d'animés.


animés

(4) Me meus kavet mad ar chifretez, yañtao.
moi ai trouvé bon le crevettes du.moins
'Moi j'ai bien aimé les crevettes, au moins.'
Léon, Kervella (2009:215)

Diachronie

Au début de l'ancien français, les pluriels en -s ou -z se prononçaient. Cela a pu fournir une source d'emprunt pour les noms collectifs bretons -ez.


Hemon (2000:§24,8) note des dérivations en -ez où la racine existe indépendamment comme un nom singulier (d'où son analyse de -ez comme marque de pluriel).


  • ael > aelez (J.:74,b); elez (HB.:123); elle (BD.:407); aillé (NG.:854)
  • ty, ti > tiez (Nl.:n.349, RS.:240); tie (BD.:545);
  • gruec, gwreg > groaguez (B.:n.661); graguez (HB.:2); grouaué (NG.:1161)


Le gallois a aussi un suffixe collectif féminin -es (branes 'vol de corbeaux', < brân 'corbeau', Irslinger 2014:93).

A ne pas confondre

La mutation sur prevez en (1) montre qu'il s'agit d'un singulier, et non d'un pluriel. Il ne s'agit donc pas en (1) d'un équivalent collectif à privezioù 'toilettes' qui est pluriel.


(1) Pelec'h emañ ar brevez?
est le1 toilette
'Où sont les toilettes?'
Léon, Kervella (2009:209)


Il existe plusieurs suffixes qui prennent au moins une des formes en /es, ez, e/. Ils se trouvent sous les différents formes écrites -ez, -e(z), -ezh.