-er : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher
Ligne 2 : Ligne 2 :
 
: un marqueur de [[pluriel]]
 
: un marqueur de [[pluriel]]
 
: un [[suffixe]] qui obtient un [[agent]] pour la formation des noms de métier.  
 
: un [[suffixe]] qui obtient un [[agent]] pour la formation des noms de métier.  
 +
 +
 +
{| class="prettytable"
 +
| (1) || ar bleni'''er''',|| lorc'hus ha reut a-walc'h ||an tamm anezhañ.
 +
|-
 +
||| [[art|le]] conducteur ||orgueill.[[-us, -uz|eux]] [[&|et]] raide [[a-walc'h|assez]] ||[[art|le]] [[tamm|morceau]] [[a|P]].[[pronom incorporé|lui]]
 +
|-
 +
| ||colspan="4" |'le conducteur, fier et raide'. ||''Trégorrois (Kaouenneg)/Standard'', [[ar Barzhig (1976)|ar Barzhig (1976]]:57)
 +
|}
  
  

Version du 7 janvier 2014 à 19:14

Il y a en breton deux suffixes en -er :

un marqueur de pluriel
un suffixe qui obtient un agent pour la formation des noms de métier.


(1) ar blenier, lorc'hus ha reut a-walc'h an tamm anezhañ.
le conducteur orgueill.eux et raide assez le morceau P.lui
'le conducteur, fier et raide'. Trégorrois (Kaouenneg)/Standard, ar Barzhig (1976:57)


 Merser (2009):
 Le Vannetais préfère les mots en -our, mais le pluriel reste en -erion.
 eur Gwenedour, 'un Vannetais' / Gwenederion, 'des Vannetais'
 gwentour, 'vanneur' / gwenterion, 'des vanneurs'