-eg : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher
Ligne 11 : Ligne 11 :
 
: c'est ce suffixe qui dérive les finales en ''[[-egez]]'', ou ''[[-egezed]]''
 
: c'est ce suffixe qui dérive les finales en ''[[-egez]]'', ou ''[[-egezed]]''
  
* un suffixe de nom de collection, très représenté dans les noms de lieu: ''[[-eg (N.)|-eg]]'' (f., pl. ''[[-eier]]'', ''[[-i (PL.)|-i]]'', ''[[-igi]]'', ''[[-où]]'')  
+
* un suffixe de nom de collection, très représenté dans les [[noms de lieu]]: ''[[-eg (N.)|-eg]]'' (f., pl. ''[[-eier]]'', ''[[-i (PL.)|-i]]'', ''[[-igi]]'', ''[[-où]]'')  
 
: On retrouve ce suffixe dans les finales en ''[[-adeg]]'' ou ''[[-edeg]]''.
 
: On retrouve ce suffixe dans les finales en ''[[-adeg]]'' ou ''[[-edeg]]''.
  

Version du 6 juillet 2020 à 19:54

Il existe beaucoup de morphèmes différents réalisés en /ɛk, ɛg/.


  • un suffixe adjectival: -ek en écriture peurunvan (speredek, 'intelligent')
  • un suffixe de nom de langue formé sur une base adjectivale: -eg, (m., pl. -où, brezhoneg, 'breton')
c'est ce suffixe qui dérive les finales en -egez, ou -egezed
On retrouve ce suffixe dans les finales en -adeg ou -edeg.


Kervella (1947:§827), Gros (1984:360-2) et Favereau (1997:§155) confondent tous les suffixes en -eg dans une même classe.

Hemon (2000:§24,4,fn.1) confond dans une même classe les noms de collection et les noms de lieux, comme Deshayes (2003:40-41) qui, lui, distingue les adjectifs quantitatifs et qualitatifs.