-e(z) (SG.)

De Arbres

Le suffixe -e(z) est assez rare.

Selon Kervella (1947:§828), on le trouve dans buhez, trugarez, digarez, karantez, levenez, meurlarjez.


Morphologie

Le /s/ final est faible en Léon et en Cornouaille. Il n'est pas prononcé ailleurs.

La variation dialectale de la prononciation de buhez, 'vie', est documentée dans la carte 33 de l'ALBB.


Diachronie

Irslinger (2014:105) met en relation le breton -ez, f., le moyen cornique -edh, m. et le gallois ‑ydd, m. ‑edd f. Elle les met en relation avec la racine du proto-brittonique *iio̯ ‑ et *‑iiā̯ (*iiā̯ étant soit féminin singulier, soit la continuation de la forme plurielle *iio̯ m, ce qui en ferait un neutre).

'levenez'

Schrijver (1995:283, 288) propose une racine reconstruite en *lau̯eniio̯ ‑ dérivant le vieux gallois leguenid et le gallois llawenydd, llewenydd, m.

Fleuriot (1964:88) propose une racine reconstruite en *lau̯eniiā̯ dérivant le vieux breton louuinid et le nom féminin levenez du breton moderne.

A ne pas confondre

Favereau (1997:§168) propose de reconnaitre dans buhez, 'vie'; gwirionez, 'vérité' et truez, 'pitié' le suffixe -ezh (N.). Cependant, au moins en synchronie, -ezh (N.) et -e(z) ont des prononciations très différenciées.


Le suffixe -e(z) est à différencier des suffixes -ez et -ezh.