Différences entre les versions de « -e(z) (SG.) »

De Arbres
m (Remplacement de texte — « Ar Merser (2009:§ ' » par « Ar Merser (2009:' »)
 
(16 versions intermédiaires par le même utilisateur non affichées)
Ligne 3 : Ligne 3 :


{| class="prettytable"
{| class="prettytable"
|(1)|| E zremm ||a bar warni ||al leven'''ez'''.  
|(1)|| E || zremm || a || bar || warni || al leven'''ez'''.  
|-
|-
| || [[POSS|son]]<sup>[[1]]</sup> visage || [[R]]<sup>[[1]]</sup> brille [[war|sur]].[[pronom incorporé|elle]]|| [[art|le]] joie
||| [[POSS|son]]<sup>[[1]]</sup> || [[dremm|visage]] || [[R]]<sup>[[1]]</sup> || [[parañ|brille]] || [[war|sur]].[[pronom incorporé|elle]] || [[art|le]] [[levenez|joie]]
|-
|-
|||colspan="4" | 'Son visage rayonne de bonheur.'||||||||||[[Merser (2009)|Ar Merser (2009]]:§ 'rayonner')
|||colspan="15" | 'Son visage rayonne de bonheur.'
|-
|||||||||colspan="15" | [[Merser (2009)|Ar Merser (2009]]:'rayonner')
|}
|}




Selon [[Kervella (1947)|Kervella (1947]]:§828), on le trouve dans ''buh'''ez''''', ''trugar'''ez''''', ''digar'''ez''''', ''karant'''ez''''', ''leven'''ez''''', ''meurlarj'''ez'''''.
Selon [[Kervella (1947)|Kervella (1947]]:§828), on le trouve dans ''[[buhez|buh'''ez''']]'', ''trugar'''ez''''', ''digar'''ez''''', ''karant'''ez''''', ''leven'''ez''''', ''meurlarj'''ez'''''.




Ligne 18 : Ligne 20 :
Le <font color=green>/s/</font color=green> final est faible en Léon et en Cornouaille. Il n'est pas prononcé ailleurs.
Le <font color=green>/s/</font color=green> final est faible en Léon et en Cornouaille. Il n'est pas prononcé ailleurs.


La variation dialectale de la prononciation de ''buh'''ez''''', 'vie', est documentée dans la carte [http://sbahuaud.free.fr/ALBB/Kartenn-033.jpg 33] de l'[[ALBB]].
La variation dialectale de la prononciation de ''buh'''ez''''' 'vie' est documentée dans la carte [http://sbahuaud.free.fr/ALBB/Kartenn-033.jpg 33] de l'[[ALBB]].
 
 
=== genre ===
 
Ce suffixe produit des noms féminins (''ar garantez'', ''ar vuhez'').




Ligne 24 : Ligne 31 :


[[Irslinger (2014)|Irslinger (2014]]:105) met en relation le breton ''-ez'', f., le moyen cornique ''-edh'', m. et le gallois ''‑ydd'', m. ''‑edd'' f. Elle les met en relation avec la racine du proto-brittonique [[*]]''-ii̯o''‑ et [[*]]''‑ii̯ā'' ([[*]]''-ii̯ā'' étant soit féminin singulier, soit la continuation de la forme plurielle [[*]]‑''ii̯om'', ce qui en ferait un neutre).
[[Irslinger (2014)|Irslinger (2014]]:105) met en relation le breton ''-ez'', f., le moyen cornique ''-edh'', m. et le gallois ''‑ydd'', m. ''‑edd'' f. Elle les met en relation avec la racine du proto-brittonique [[*]]''-ii̯o''‑ et [[*]]''‑ii̯ā'' ([[*]]''-ii̯ā'' étant soit féminin singulier, soit la continuation de la forme plurielle [[*]]‑''ii̯om'', ce qui en ferait un neutre).


=== ''levenez'' ===
=== ''levenez'' ===


[[Schrijver (1995)|Schrijver (1995]]:283, 288) propose une racine reconstruite en [[*]]''lau̯enii̯o''‑ dérivant le vieux gallois ''leguenid'' et le gallois ''llawenydd'', ''llewenydd'', m.
[[Schrijver (1995)|Schrijver (1995]]:283, 288) propose une [[racine]] reconstruite en [[*]]''lau̯enii̯o''‑ dérivant le vieux gallois ''leguenid'' et le gallois ''llawenydd'', ''llewenydd'', m.
 
[[Fleuriot (1964a)|Fleuriot (1964]]:88) propose une racine reconstruite en [[*]]''lau̯enii̯ā'' dérivant le [[vieux breton]] ''louuinid'' et le nom féminin ''levenez'' du breton moderne.


[[Fleuriot (1964)|Fleuriot (1964]]:88) propose une racine reconstruite en [[*]]''lau̯enii̯ā'' dérivant le vieux breton ''louuinid'' et le nom féminin ''levenez'' du breton moderne.


== A ne pas confondre ==
== À ne pas confondre ==


Le suffixe ''-e(z)'' singulier est à distinguer du suffixe ''[[-e(z) (PL.)|-e(z)]]'' pluriel, aussi rare. Il est aussi à différencier des autres suffixes ''[[-ez]]'' et ''[[-ezh]]''.
Le suffixe ''-e(z)'' singulier est à distinguer du suffixe ''[[-e(z) (PL.)|-e(z)]]'' pluriel, aussi rare. Il est aussi à différencier des autres suffixes qui prennent au moins une des formes en <font color=green>/es, ez, e/</font color=green>. Ils se trouvent sous les formes écrites ''[[-ez, -e(z), -ezh]]''.


Le suffixe ''[[-ez (nom collectif)|-ez]]'' de [[nom collectif]] obtient par exemple un sens très différent (''bu'''es''''', vieux breton 'enclos pour les vaches', [[Fleuriot (1964)|Fleuriot 1964]]:339f).
Le suffixe ''[[-ez (nom collectif)|-ez]]'' de [[nom collectif]] obtient par exemple un sens très différent (''bu'''es''''', du [[vieux breton]] 'enclos pour les vaches', [[Fleuriot (1964a)|Fleuriot 1964]]:339f).


[[Favereau (1997)|Favereau (1997]]:§168) propose de reconnaitre dans ''buh'''ez''''', 'vie'; ''gwirion'''ez''''', 'vérité' et ''tru'''ez''''', 'pitié' le suffixe ''[[-ezh (N.)|-ezh]]'' (N.) de ''foll'''ezh''''', 'folie'. Cependant, au moins en synchronie, ''[[-ezh (N.)|-ezh]]'' (N.) et ''-e(z)'' ont des prononciations très différenciées.
[[Favereau (1997)|Favereau (1997]]:§168) propose de reconnaitre dans ''buh'''ez''''' 'vie', ''gwirion'''ez''''' 'vérité' et ''tru'''ez''''' 'pitié' le suffixe ''[[-ezh (N.)|-ezh]]'' (N.) de ''foll'''ezh''''' 'folie'. Cependant, au moins en synchronie, ''[[-ezh (N.)|-ezh]]'' (N.) et ''-e(z)'' ont des prononciations très différenciées.




[[Category:articles|Categories]]
[[Category:articles|Categories]]
[[Category:suffixes|Categories]]
[[Category:suffixes|Categories]]

Version actuelle datée du 26 juin 2022 à 10:44

Le suffixe -e(z) singulier est assez rare.


(1) E zremm a bar warni al levenez.
son1 visage R1 brille sur.elle le joie
'Son visage rayonne de bonheur.'
Ar Merser (2009:'rayonner')


Selon Kervella (1947:§828), on le trouve dans buhez, trugarez, digarez, karantez, levenez, meurlarjez.


Morphologie

Le /s/ final est faible en Léon et en Cornouaille. Il n'est pas prononcé ailleurs.

La variation dialectale de la prononciation de buhez 'vie' est documentée dans la carte 33 de l'ALBB.


genre

Ce suffixe produit des noms féminins (ar garantez, ar vuhez).


Diachronie

Irslinger (2014:105) met en relation le breton -ez, f., le moyen cornique -edh, m. et le gallois ‑ydd, m. ‑edd f. Elle les met en relation avec la racine du proto-brittonique *-ii̯o‑ et *‑ii̯ā (*-ii̯ā étant soit féminin singulier, soit la continuation de la forme plurielle *ii̯om, ce qui en ferait un neutre).


levenez

Schrijver (1995:283, 288) propose une racine reconstruite en *lau̯enii̯o‑ dérivant le vieux gallois leguenid et le gallois llawenydd, llewenydd, m.

Fleuriot (1964:88) propose une racine reconstruite en *lau̯enii̯ā dérivant le vieux breton louuinid et le nom féminin levenez du breton moderne.


À ne pas confondre

Le suffixe -e(z) singulier est à distinguer du suffixe -e(z) pluriel, aussi rare. Il est aussi à différencier des autres suffixes qui prennent au moins une des formes en /es, ez, e/. Ils se trouvent sous les formes écrites -ez, -e(z), -ezh.

Le suffixe -ez de nom collectif obtient par exemple un sens très différent (bues, du vieux breton 'enclos pour les vaches', Fleuriot 1964:339f).

Favereau (1997:§168) propose de reconnaitre dans buhez 'vie', gwirionez 'vérité' et truez 'pitié' le suffixe -ezh (N.) de follezh 'folie'. Cependant, au moins en synchronie, -ezh (N.) et -e(z) ont des prononciations très différenciées.