-asenn

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher

La finale est -asenn est obtenue à partir du suffixe -as et du suffixe -enn. Selon Gros (1984:357), cette finale de nom est très péjorative.


(1) Ar paotr koz a ra laourassenn runkunuz kenkoulz en ti evel er-mêz.
le gârs vieux R fait lèpre.sfx.1.PL répugnance.Adj autant P.e.un maison comme dehors
'Le vieux lance de gros crachats dégoûtants, tant dans la maison que dehors.'
Trégorrois, Gros (1984:358)


Diachronie

La finale -asenn est un emprunt au suffixe français -ace, -asse, avec une dérivation consécutive en -enn (Ernault (1879-1880:147). Elle garde du français le même impact dépréciatif (Deshayes 2003:40).

Ernault (1879-1880:147) semble considérer cette finale comme productive en trégorrois de la fin du XIX°, avec dourasen(n)ek 'dégouttant d'eau', dourasen(n)in 'dégoutter, suinter, pleurer', mogodasenn, f. 'grande fumée', treutasenn, f. 'haridelle, femme maigre'.