-ach, -aj : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher
(Sémantique)
Ligne 1 : Ligne 1 :
Le [[suffixe]] ''-ach'', ou ''-aj'', est un [[morphème]] [[nominalisant]].
+
Le [[suffixe]] ''-ach'', ou ''-aj'', est un [[morphème]] [[nominalisant]]. C'est un [[emprunt]] d'origine romane.
 +
 
 +
 
 +
[[Kervella (1947)|Kervella (1947]]:§840) donne ''sklav'''ach''''', ''bugale'''ach''''', ''skol'''ach''''', ''luc'h'''ach''''', ''koad'''ach''''', ''moc'h'''ach''''', ''ev'''ach''''', ''liv'''ach''''', ''liñv'''ach''''', ''mog'''ach'''''.
 +
 
 +
[[Trépos (2001)|Trépos (2001]]:75) donne ''meskaj'', 'mélange'; ''evaj'', 'boisson'.
  
C'est un [[emprunt]] d'origine romane. [[Trépos (2001)|Trépos (2001]]:75) donne ''meskaj'', 'mélange'; ''evaj'', 'boisson'.
 
  
 
== Morphologie ==
 
== Morphologie ==
Ligne 7 : Ligne 11 :
 
=== genre ===
 
=== genre ===
  
Les noms dérivés en ''-aj'' sont masculins.
+
Les noms dérivés en ''-ach, -aj'' sont masculins ([[Kervella (1947)|Kervella 1947]]:§840) .
  
 
=== nombre ===
 
=== nombre ===
  
Les noms dérivés en ''-aj'' ont un [[pluriel]] en ''[[-où]]''.
+
Les noms dérivés en ''-ach, -aj'' ont un [[pluriel]] en ''[[-où]]'' ([[Kervella (1947)|Kervella 1947]]:§840) .
 +
 
 +
 
 +
[[Kervella (1947)|Kervella (1947]]:§840) note que certains noms ne sont pas employés au singulier. Il cite ''diank'''achoù''''', ''pell'''achoù''''', ''lostenn'''achoù''''', ''mal'''achoù''''', ''stok'''achoù''''', ''bruzhun'''achoù''''', ''kouezh'''achoù''''', ''dislonk'''achoù''''', et le [[double pluriel]] ''traoù'''achoù'''''.
  
  
Ligne 38 : Ligne 45 :
 
== Sémantique ==
 
== Sémantique ==
  
 +
Selon [[Kervella (1947)|Kervella (1947]]:§840), le suffixe ''-ach, -aj'' dénote un état ou un regroupement. Il note qu'il est souvent attaché à une lecture péjorative.
 +
 +
 
[[Gros (1970b)|Gros (1970b:]]§'avelaj') traduit ''avelaj'' par 'grand vent'.
 
[[Gros (1970b)|Gros (1970b:]]§'avelaj') traduit ''avelaj'' par 'grand vent'.
  

Version du 24 février 2014 à 15:50

Le suffixe -ach, ou -aj, est un morphème nominalisant. C'est un emprunt d'origine romane.


Kervella (1947:§840) donne sklavach, bugaleach, skolach, luc'hach, koadach, moc'hach, evach, livach, liñvach, mogach.

Trépos (2001:75) donne meskaj, 'mélange'; evaj, 'boisson'.


Morphologie

genre

Les noms dérivés en -ach, -aj sont masculins (Kervella 1947:§840) .

nombre

Les noms dérivés en -ach, -aj ont un pluriel en -où (Kervella 1947:§840) .


Kervella (1947:§840) note que certains noms ne sont pas employés au singulier. Il cite diankachoù, pellachoù, lostennachoù, malachoù, stokachoù, bruzhunachoù, kouezhachoù, dislonkachoù, et le double pluriel traoùachoù.


exocentricité

Le morphème -ach, -aj est exocentrique; il obtient un nom quelle que soit la catégorie de sa base.


Sur une base adjectivale, -ach, -aj obtient un nom.

(1) dister, 'insignifiant' => disterach, 'babiole, chose futile', Merser (2009)


Il se trouve aussi directement sur un nom.


(2) Glavaj a ra arre.
pluie.sfx R fait encore
'Il mouille encore.' Vannetais, Herrieu (1994:96)


Sémantique

Selon Kervella (1947:§840), le suffixe -ach, -aj dénote un état ou un regroupement. Il note qu'il est souvent attaché à une lecture péjorative.


Gros (1970b:§'avelaj') traduit avelaj par 'grand vent'.


(3) Pa veze bet avelaj evel-se e miz Here ez een d'ar haojoù da geuneuta.
quand était eu vent.sfx comme-ça en mois octobre R allais à'le5 bois à1 petit.bois.ramasser
'Quand il y avait eu de grands coups de vent comme cela en Octobre,
j'allais dans les bois ramasser du bois mort.' Gros (1970b:§'avelaj')


(4) E taoler houarnaj ken nend eo ur spont.
R jette.IMP fer tant ne est un honte
'On jette du fer que c'en est effrayant.'
Le Scorff, Ar Borgn (2011:14)