Différences entre les versions de « 'ta !, eta ! »

De Arbres
m (Remplacement de texte — « |- ||||||||| colspan="10" |'' » par « |- ||||||||| colspan="10" | '' »)
m (Remplacement de texte — « colspan="10" » par « colspan="15" »)
 
(2 versions intermédiaires par le même utilisateur non affichées)
Ligne 12 : Ligne 12 :
|(2)|| Deuit || tostoc'h || '''eta''' || evit || din || ho || klevet || gwelloc'h.
|(2)|| Deuit || tostoc'h || '''eta''' || evit || din || ho || klevet || gwelloc'h.
|-
|-
||| [[dont|venez]] || [[tost|près]].[[-oc'h|plus]] || donc || [[evit|pour]] || [[da|à]].[[pronom incorporé|moi]] || [[POP|vous]] || [[klevout|entendre]] || [[Suffixe -oc'h|mieux]]
||| [[dont|venez]] || [[tost|près]].[[-oc'h|plus]] || donc || [[evit|pour]] || [[da|à]].[[pronom incorporé|moi]] || [[POP|vous]] || [[klevout|entendre]] || [[gwelloc'h|mieux]]
|-
|-
||| colspan="10" | 'Venez donc plus près que je puisse vous entendre mieux.'
||| colspan="15" | 'Venez donc plus près que je puisse vous entendre mieux.'
|-
|-
||||||| colspan="10" | ''Cornouaillais (Bigouden)'', [[Trépos (2001)|Trépos (1980]]:261)
||||||| colspan="15" | ''Cornouaillais (Bigouden)'', [[Trépos (2001)|Trépos (1980]]:261)
|}
|}


Ligne 30 : Ligne 30 :
||| [[pfi|moi]] || [[zo|est]] || [[bet|été]] || [[gouzout|sais]] || [[ket|pas]] || donc || [[marteze|peut-être]] || [[marteze|peut-être]] || [[echo|moi]] || [[Les numéraux cardinaux|3]] [[gwech|fois]]  
||| [[pfi|moi]] || [[zo|est]] || [[bet|été]] || [[gouzout|sais]] || [[ket|pas]] || donc || [[marteze|peut-être]] || [[marteze|peut-être]] || [[echo|moi]] || [[Les numéraux cardinaux|3]] [[gwech|fois]]  
|-  
|-  
|||colspan="10" | 'Moi, je suis peut-être allée trois fois... '
|||colspan="15" | 'Moi, je suis peut-être allée trois fois... '
|-
|-
|||||||||||||colspan="10" | ''Vannetais (Arradon)'', [[Audic (2011)|Audic (2011]]:15)
|||||||||||||colspan="15" | ''Vannetais (Arradon)'', [[Audic (2011)|Audic (2011]]:15)
|}
|}


Ligne 39 : Ligne 39 :


{| class="prettytable"
{| class="prettytable"
|(4)|| Pelec'h ' || '''ta''' || eo || chomet || malizenn || an itron || Alberto?
|(4)|| Pelec'h ' || '''ta''' || eo || chomet || malizenn || an itron || Alberto ?
|-
|-
||| [[pelec'h|où]] || donc || [[COP|est]] || [[chom|rest]].[[-et (Adj.)|é]] || valise || [[art|le]] [[itron|madame]] || Alberto
||| [[pelec'h|où]] || donc || [[COP|est]] || [[chom|rest]].[[-et (Adj.)|é]] || valise || [[art|le]] [[itron|madame]] || Alberto
|-  
|-  
||| colspan="10" | 'Mais où est donc passée la valise de madame Alberto ?'
||| colspan="15" | 'Mais où est donc passée la valise de madame Alberto ?'
|-  
|-  
||||||||||||| colspan="10" | ''Standard'', [[Arros (2004)]]
||||||||||||| colspan="15" | ''Standard'', [[Arros (2004)]]
|}
|}


Ligne 54 : Ligne 54 :
||| [[da|pour]]<sup>[[1]]</sup> [[pelec'h|où]] || donc || [[R]]<sup>[[2]]</sup> [[fellout|plaît]] || [[da|à]].[[pronom incorporé|toi]] || [[POP|te]] || [[kas|envoie]]
||| [[da|pour]]<sup>[[1]]</sup> [[pelec'h|où]] || donc || [[R]]<sup>[[2]]</sup> [[fellout|plaît]] || [[da|à]].[[pronom incorporé|toi]] || [[POP|te]] || [[kas|envoie]]
|-
|-
|||colspan="10" | 'Où veux-tu donc que je t'envoie ?'  
|||colspan="15" | 'Où veux-tu donc que je t'envoie ?'  
|-
|-
|||||||colspan="10" | ''Léon (Bodilis)'', [[Ar Floc'h (1922)|Ar Floc'h (1922]]:347)
|||||||colspan="15" | ''Léon (Bodilis)'', [[Ar Floc'h (1922)|Ar Floc'h (1922]]:347)
|}
|}


Ligne 69 : Ligne 69 :
||| [[art|un]] <sup>[[1]]</sup>[[brav|beau]] || [[a|de]]<sup>[[1]]</sup> || [[lous|sal]].[[-oni|eté]] || !
||| [[art|un]] <sup>[[1]]</sup>[[brav|beau]] || [[a|de]]<sup>[[1]]</sup> || [[lous|sal]].[[-oni|eté]] || !
|-  
|-  
||| colspan="10" | 'une belle saleté, oui !'  
||| colspan="15" | 'une belle saleté, oui !'  
|-  
|-  
||||||||| colspan="10" | ''Standard'', [[Monfort (2007)|Monfort (2007]]:38)
||||||||| colspan="15" | ''Standard'', [[Monfort (2007)|Monfort (2007]]:38)
|}
|}



Version actuelle datée du 23 juin 2022 à 12:39

La forme courte 'ta !, et plus rarement eta ! est une particule de discours vide de contenu argumentatif, contrairement à la conjonction enta, eta dont elle est une grammaticalisation. Ce chemin de grammaticalisation est similaire à son équivalent français donc (Viens donc !, Et allez donc !).


Morphologie

forme longue eta !

La forme eta peut aussi réaliser la particule de discours.


(2) Deuit tostoc'h eta evit din ho klevet gwelloc'h.
venez près.plus donc pour à.moi vous entendre mieux
'Venez donc plus près que je puisse vous entendre mieux.'
Cornouaillais (Bigouden), Trépos (1980:261)


Syntaxe

bord droit d'incise

(3) Me zo bet ouezan ket 'ta marse... marse me teir gwezh ...
moi est été sais pas donc peut-être peut-être moi 3 fois
'Moi, je suis peut-être allée trois fois... '
Vannetais (Arradon), Audic (2011:15)


bord droit d'interrogatif

(4) Pelec'h ' ta eo chomet malizenn an itron Alberto ?
donc est rest.é valise le madame Alberto
'Mais où est donc passée la valise de madame Alberto ?'
Standard, Arros (2004)


(5) Da belec'h eta e fell d'it ez kasfen ?
pour1 donc R2 plaît à.toi te envoie
'Où veux-tu donc que je t'envoie ?'
Léon (Bodilis), Ar Floc'h (1922:347)

Sémantique

La particule de discours apparaît comme une sorte d'intensifieur dans les interjections (Setu 'ta !). En (6), 'ta a encore un autre sens.


(6) ur vrav a loustoni, 'ta !
un 1beau de1 sal.eté !
'une belle saleté, oui !'
Standard, Monfort (2007:38)


Terminologie

Kerrain (2001) utilise le terme "adverbe d'insistance".