Vérification des traits

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher

Dans la théorie de la vérification des traits de Chomsky, les mots sont porteurs de traits grammaticaux qui doivent être vérifiés au cours de la dérivation de la phrase.


Il peut s'agir de traits de nombre, de genre, da personne, de cas, de temps, etc.


trait interprétable, trait ininterprétable

Il existe des traits interprétables et des traits ininterprétables.

Par exemple, un pronom au cas direct commence la dérivation avec un trait ininterprétable de cas. Ce trait ininterprétable doit être vérifié par un trait de cas interprétable.

Les éléments qui portent des traits de cas interprétables sont ceux qui peuvent distribuer le cas direct, comme l'élément tensé qui assigne un cas direct au sujet de la phrase.

Le pronom au cas direct doit donc, à un moment au moins dans la dérivation, se trouver dans une position où un cas direct lui est assigné (position A), c'est-à-dire où un ensemble de traits interprétables de cas va vérifier son ensemble de traits ininterprétables correspondant.


effacement des traits par vérification

Un trait ininterprétable est effacé en syntaxe dès qu'il est vérifié. La structure est bien formée lorsqu'il ne reste plus aucun trait ininterprétable dans la structure, qui est envoyée en forme logique pour l'interprétation et en forme phonologique pour la prononciation.