Tomm

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher

L'adjectif tomm signifie 'chaud'.


(1) Ur banne soubenn domm.
un contenant 1soupe 1chaud
'De la soupe chaude.' Léon, Kervella (2009:37)


Morphologie

grammaticalisation

Kervella (1947:§886) reconnait un préfixe tomm- dans tommheoliañ.


dérivation

L'adjectif tomm se trouve aussi sous la forme e-tomm 'chaud' (Trépos 2001:§230) après le préfixe e-.

Le nom 'chaleur' est obtenu avec les suffixes -der comme -ded, tommder, tommded.

Le verbe 'chauffer' est obtenu de façon régulière avec le suffixe de l'infinitif -añ (tomm ur banne leazh chauffer un verre de lait', Plougerneau, M-L. B. (05/2016) ou avec le suffixe -et du participe.


(2) 'Meus ket 'n em dommet doc'h 're-se diboa.
ai pas se1 chauffer à le ceux- depuis
'Je ne les ai pas fréquentés depuis.'
litt. 'Je ne me suis pas réchauffé à eux depuis.' Cornouaillais de l'Est (Riec), Bouzeg (1986:25)


On trouve différentes stratégies pour l'intensification:

la réduplication tomm-tomm,
le préfixe gwall- dans gwall-domm (Lesneven/Kerlouan, A. M. 05/2016)
les suffixes:
tomm-kenañ, Lesneven/Kerlouan, A. M. (05/2016)
tomm ruz, tomm skaot, Vannetais (Kistinid), Nicolas (2005:15)
tomm-gor 'torride', Standard, Drezen (1990:11)
tomm-berv 'chaud-bouillant'...

On trouve différentes stratégies pour l'atténuation, comme le préfixe gou- dans goudomm (Kervella 1947:§883).


variation dialectale

(2) [ mø ɛspera mi wutʃəkɛn tɥɛmərblema ɛlər ble pasət ]
me 'espera m'e vo ket ken tuemm ar blez-mañ èl ar blez paset
moi espère que'sera pas aussi chaud le année-ci comme le année passé
'J'espère qu'il fera pas aussi chaud cette année que l'année passée.'
Bas-vannetais, Nicolas (2005:16)


dour tomm, dour domm, dour zomm

Il existe aune variation idiosyncratique sur la mutation après le nom masculin dour 'eau'.

On trouve parfois une lénition dour domm 'eau chaude' (Plogoneg, kontañ kaoz 12/2017). On trouve aussi des occurrences de dour zomm, avec une spirantisation (Buez ar Zent, 1894:p.176, ou Moal 1890:32). On dit pourtant dour dous, dour glav, comme pour un nom masculin régulier.

Selon le dictionnaire multidialectal de Troude (1869:'chaud'): "De l'eau chaude, dour zomm, dour domm; c'est un caprice de la langue." Bouzec & al. (2017:201) donne dour zomm à Moëlan et dour tomm à Bannalec et Riec. Les locuteurs peuvent avoir des intuitions assez fortes sur l'une ou l'autre forme. Dans l'interview de Catherine Quinioù de Plonevez ar Faou, on peut voir qu'elle corrige automatiquement dour domm en dour zomm (à la minute 2).