Tamall

De Arbres
Version du 20 août 2019 à 11:53 par Mjouitteau (discuter | contributions)

(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : Navigation, rechercher

Le verbe tamall est un verbe transitif comme reprocher. Son participe peut être traduit par accusé.


(1) Ar gwaz a nevez ket ar vugale tamallet.
le homme R connaît pas le 1enfants accusé
'L’homme ne connaît pas les enfants accusés.' Plougerneau, M-L.B (10/2018)


Morphologie

dérivation

Le préfixe di-1 ne semble pas impacter le sens du verbe.


(2) Barner a zidamall torfed 'zo e-unan en em varned.
juge R1 pfx.reproche méfait (R)1 est son1-un se1 juger
'Celui qui juge se juge lui-même.' Proverbe


Syntaxe

structure argumentale

C'est un verbe déclaratif qui peut sélectionner une complétive comme son objet (tamalll un dra bennak).


La forme réfléchie 'reprocher qqch à soi-même' se construit avec en em, ici avec une ellipse de l'objet.


(3) Alïes e kave digare d'en em damall [...], kammed d'en em veuli.
souvent R4 trouvait excuse de1'se1 reprocher pas de1'se1 louer
'Elle trouve souvent moyen de se faire des reproches, jamais de se chanter louanges.'
Buhez ar zent, § Santez Thereza, p.710