Sutter & Tabah (1955)

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher
  • Sutter J. & L. Tabah. 1955. 'L'évolution des isolats de deux départements français: Loir-et-Cher, Finistère', Population 10, 645-674.


 p.654: "Dans le Finistère, comme dans le Loir-et-Cher, on voit que la distribution des communes les plus endogames (carte 3) se fait d'une manière très peu homogène dans l'ensemble du departement. L'endogamie se trouve presque entièrement localisée sur les zones côtieres du Sud et de l'Ouest : le Sud de Penmarc'h, toute la baie d'Audierne, la Pointe du Raz, l'ile de Sein, la baie de Douarnenez et la presqu'ile de Crozon. C'est dans cette dernière ville (8.000 habitants) que nous avons trouvé un des plus forts pourcentages de mariages consanguins rencontrés en Europe pour une période de 10 ans (1919-1929): 16,85; on trouve, par ailleurs, quelques zones moins endogames dans la région de Plougastel et de Roscoff et Saint-Paul-de-Leon, au Nord. D'une période à l'autre (carte 4 [1919 et 1951-53) la disparition de l'endogamie est frappante, puisqu'on ne trouve plus qu'une seule région notoirement endogame : celle du Conquet."