Subordonnées de manière

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher

Une proposition subordonnée de manière, ou circonstancielle de manière, peut exprimer le rôle thématique instrumental, ou décrire de manière plus large la manière dont un évènement ou une action se produit.


(1) [ Harpet war barlenn ar prenestr ], tennañ a ra hir ar c’hrennard war e anal.
appuyé sur1 rebord le fenêtre tirer R1 fait long le 5adolescent sur1 son1 haleine
'Appuyé sur le rebord de la fenêtre, l'adolescent respire profondément.’ Standard, Drezen (1990:14)


Les subordonnées de manière peuvent modifier le prédicat d'une matrice, d'une enchâssée ou d'une appositive comme en (2).


(2) div vuoc'h, uzet o dent hir [ 'krignat ar mogerioù...]
deux1 vache usé leur2 dents long à4 ronger le murs
'deux vaches, dont les dents sont usées à force de ronger les murs.' Favereau (1997:§589)


Terminologie

En breton, le terme désignant une subordonnée de manière est islavarenn doare, à ne pas confondre avec islavarenn doareañ, subordonnée circonstantielle.

Bibliographie

  • Le Gléau, R. 2000b [19XX]. Études syntaxiques bretonnes; les subordonnées énonciatives circonstancielles (suite) et les relatives, vol 4., René Le Gléau (éd.) : Brest.
(chapitre 15: p.329-364)