Subordonnées concessives

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher

Les subordonnées concessives constituent une sous-classe des subordonnées d'opposition, car elles marquent une opposition logique avec une autre proposition, équivalente aux adverbes d'opposition logique comme koulskoude, 'cependant', evelato, 'toutefois', 'pourtant' ou 'quoique'.


(1) Evito da vezañ feuls a-wechoù ha daoust ha ma vezen lesanvet ganto "an debrer-gleskered".
pour.eux à1 être violent parfois et bien que que4 étais surnommé avec.eux "le mangeur de grenouilles"
'bien qu'ils fussent parfois violents, et bien qu'ils m'aient surnommé "le mangeur de grenouilles".' Trégorrois, Priel (1959)


Inventaire

L'opposition logique exprimée par les concessives est étudiée dans Le Gléau (2000b:299-328), qui a dressé un premier inventaire. Cette opposition logique se retrouve dans:

padal...
ha pa, ha pa na...
daoust ha..., daoust ma..., daoust ha ma..., daoust na..., daoust pegen...
evit..., evit bezañ ma...
bezañ ma, bezañ ma na...
goude, goude (ha) ma, goude (ha) na...
hag eñ...
hag eñ pegen...; na(g), 'bien que' en vannetais
da...
n'eus forzh pe X, ne vern, kalz ne vern


propositions tensées

ha pa

(1) Ne chomfes ket, ha pa vefes kourajus.
ne1 resterais pas malgré serais courag.eux
'Tu n'y resterais pas, même si tu étais courageux.' Léon, (Lesneven), (A.M. 02/2016)


bezañ ma...

(2) Med beza ma 'z int studierien e rankont labourad evid gounid o bara.
mais être que 'z sont étudiants R doivent travailler pour gagner leur pain
'Mais bien qu'ils soient étudiants ils doivent travailler pour gagner leur vie.' Léon, Miossec (1980:71)


hag eñ pegen

(3) An ti-mañ zo mouest hag eñ pegen tomm eo an amzer. Standard, Menard & Kadored (2001:'pegen')
le maison-ci est humide & 3SGM combien chaud est le temps
'Cette maison est humide malgré la chaleur qu'il fait.'


na(g)

En vannetais, le complémenteur na(g) peut avoir un sens oppositionnel concessif de type 'bien que'.


(4) Ar pemoc'h, nag e rae un toull en douar, 'rae ket droug ebet anezhoñ.
le cochon bien.que R4 faisait un trou dans.le terre ne1 faisait pas mal aucun P.lui
'Le cochon, même s'il faisait des trous dans le sol, il ne faisait aucun mal.'
Haut-vannetais (Jo Sergent), Louis (2015:214)


pegen... ma...

Standard, Menard & Kadored (2001:'pegen')
(4) Al levrig-mañ, pegen dister bennak ma seblant bezañ, zo kalz talvoudusoc'h eget kalz a levr bras.
le livre.DIM-ci combien anodin quelconque que semble être est beaucoup important.plus que beaucoup de1 livre grand
'Ce petit livre, aussi anodin qu'il paraisse, est plus important que bien des grands.'


n'eus forzh pe..., kalz ne vern

(5) Forzh piv a vije o selaou ha forzh peseurt abeg en dije sachet tud « Fri Louz »...
importe qui R1 serait à écouter et importe quelle raison 3SGM aurait tiré Fri Lous
'Quiconque ait été à écouter, et quelles que soient les motivations des gens de Fri Lous...' Favereau & Le Bihan (2006:350)


(6) Kalz ne vern an degouezh, e chom yen, digas, diseblant.
beaucoup ne importe le évènement R4 reste froid, flegmatique, égal
'Quoiqu'il arrive, il reste flegmatique.'
Le Scorff, Ar Borgn (2011:52)


propositions infinitives

ha(g) ...

(1) Labourat a ra c'hoazh, ha [SC hi kozh ].
travailler R fait encore et elle vieux
'Elle travaille encore, bien que vieille.' Standard, Kervella (1995:§813)


(2) hag [SC hen beza pinvidik ].
et lui être riche
'Bien qu'il soit riche.’ Standard, Académie bretonne (1922:153)


ha goude bezañ

(1) Ne chomfes ket, ha goude bezañ kourajus..
ne1 resterais pas et après être courag.eux
'Tu n'y resterais pas, même si tu étais courageux.' Léon, (Lesneven), (A.M. 02/2016)


goude da X

(2) goude d'ezan [SC _ eva ].
après de.lui boire
'Bien qu'il boive.’ Standard, Académie bretonne (1922:153)


da vezañ ...

(2) Te, 'vat, a zo gwall sod, da [SC veza distag ].
toi cependant R est très sot pour1 être détaché
'Tu es bien fou, bien que tu sois en liberté.'
Trégorrois, Gros (1989:'distag')


evit (da)

(3) evit d'ezan [SC _ beza krenv ].
pour de.lui être fort
'Bien qu'il soit fort.’ Standard, Académie bretonne (1922:153)


négation

Kedez (2015b:10) pointe que les concessives en evit (da) sont illicites avec les négations na, chom hep ou padout hep (* evidon na vezañ skuizh, * evidon chom hep skuizhañ, ou * evidon padout hep skuizhañ).


La négation de evidon bezañ bras est donc une proposition tensée. Kedez (2015b:10) relève des exemples de cette structure en Léon et Trégor.


(3) Torri a rin ma fenn evidon n'oñ ket bras.
casser R ferai mon tête pour.moi ne'suis pas grand
'Je me casserai la tête bien que je ne sois pas grand.' Bas-Cornouaillais (Saint-Coulitz), Kedez (2015b:10)

Syntaxe

Les concessives infinitives peuvent avoir des sujets postverbaux avec des intransitifs (Rezac 2011:266).


Jouitteau (2012b) note que dans les concessives infinitives, la seconde préposition (da) semble réellement optionnelle et ne dépend pas de la réalisation du sujet de l'infinitive.

La possibilité d'avoir des sujets postverbaux indique une structure assez large pour ne pas être sujette au filtre sur le Cas.


Terminologie

Kervella (1947:§724) utilise le terme de renadenn asantiñ. Kedez (2015b:9) utilise le terme adverbenn goulezad, et islavarenn c'houlezad.

Menard & Kadored (2001:'pegen') utilisent le terme goulezadenn, que Preder traduit par 'compromis, concession'.

Bibliographie

  • Favereau, F. 1997. Grammaire du breton contemporain. Morlaix: Skol Vreizh, §642-658, §701.
  • Jouitteau, M. 2012.b, ‘Phi-feature agreement : the distribution of the Breton bare and prepositional infinitives with the preposition da', Frota, Gonçalves, Moia & Sabtos (éds.), Journal of Portuguese Linguistics 11 :1, 99-119. pdf sur lingbuzz /001483
  • Le Gléau, R. 2000b [19XX]. Études syntaxiques bretonnes; les subordonnées énonciatives circonstancielles (suite) et les relatives, vol 4., René Le Gléau (éd.) : Brest.
(chapitre 14: p.299-328)