Setu : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher
(connecteur logique)
m (connecteur logique)
Ligne 90 : Ligne 90 :
 
| (7)||<font color=green>Pé zigoueemp assam’s||<font color=green> vê ||<font color=green>plijadur,|| <font color=green>'''set'''’ 'mé c'hoant||<font color=green> d’ond kwa.
 
| (7)||<font color=green>Pé zigoueemp assam’s||<font color=green> vê ||<font color=green>plijadur,|| <font color=green>'''set'''’ 'mé c'hoant||<font color=green> d’ond kwa.
 
|-
 
|-
| ||Pa zigouezhomp asambles || e vez || plijadur || '''setu''' em beze c'hoant || dont, kwa.  
+
| ||Pa zigouezhemp asambles || e veze || plijadur || '''setu''' em beze c'hoant || dont, kwa.  
 
|-
 
|-
| ||[[pa|quand]] trouvons [[asambles|ensemble]] ||[[R]] [[vez|est.HAB]] ||plaisir ||donc j'avais.HAB envie ||[[dont|venir]] [[kwa|quoi]]
+
| ||[[pa|quand]] trouvions [[asambles|ensemble]] ||[[R]] [[veze|était.HAB]] ||plaisir ||donc j'avais.HAB envie ||[[dont|venir]] [[kwa|quoi]]
 
|-
 
|-
| || colspan="4" | 'Quand on se retrouvait, c'est plaisant, alors j'avais envie de venir.'
+
| || colspan="4" | 'Quand on se retrouvait, c'était plaisant, alors j'avais envie de venir.'
 
|-
 
|-
 
| || |||||| colspan="4" | ''Skrignac'', Y. Ar Gac (1981), ''Kazetenn ar Menez''
 
| || |||||| colspan="4" | ''Skrignac'', Y. Ar Gac (1981), ''Kazetenn ar Menez''

Version du 22 mai 2013 à 22:52

Setu est une conjonction présentative de type 'voici', 'voilà'. Il introduit un effet de focus sur son argument interne.


(1) Setu aman ar moc'h bihan , a glaskan gwerza o mamm.
voici ici le cochons petit R cherche.1SG vendre leur mère
'Voici les petits cochons dont je cherche à vendre la mère.' Le Bozec (1933:134)


Morphologie

La carte 563 de l'ALBB fournit la variation dialectale de la traduction de 'Voilà (mon père)'.


On trouve la forme en vannetais Chetu.


(2) Chetu petra en des laret hou mam.
voici quoi 3SG.M a dit votre mère
'Voici ce qu'a dit votre mère.' Vannetais, Guillevic & Le Goff (1986:90)

Syntaxe

présentatif

Dans l'usage présentatif, setu introduit un syntagme nominal.


(3) Setu petra an neus laret hoc'h mamm.
voici quoi R.3SG a dit votre+V mère
‘Voici ce qu'a dit votre mère.’ Tréguier, Leclerc (1986:76)


Lorsque ce syntagme nominal est un pronom, celui-ci ne s'incorpore pas, ce qui est logique car les pronoms faibles ne peuvent pas supporter un effet de focus. C'est un pronom fort indépendant au cas direct qui apparaît comme argument du présentatif.


(4) Setu me etre daouarn ar polis.
voici moi entre 2.main le police
'Me voici entre les mains de la police' Trégorrois, Kaledvourc'h (1914:35)


'voici que'

Suivi du complémenteur ma, le présentatif setu introduit une proposition.


(5) Setu ma fiñv ar skeudenn santel.
voici que bouge le image saint
'Voici que bouge l'image sainte.' Standard, Drezen (1990 :11)


Il peut alors réaliser une particule de discours qui marque la conséquence.


(6) Setu ma rankas nac'h e vicher kelenner e-doug ar bloaz 1908.
voici que dut refuser son métier enseignant pendant le année 1908
'Il dut donc abandonner son poste d'enseignant en 1908.'
Cornouaillais (Pleyben), ar Go (1950:7)

connecteur logique

Setu peut aussi seul introduire une déduction logique ou une conséquence ('donc'), auquel cas son argument interne est la proposition en son entier.


(7) Pé zigoueemp assam’s plijadur, set’ 'mé c'hoant d’ond kwa.
Pa zigouezhemp asambles e veze plijadur setu em beze c'hoant dont, kwa.
quand trouvions ensemble R était.HAB plaisir donc j'avais.HAB envie venir quoi
'Quand on se retrouvait, c'était plaisant, alors j'avais envie de venir.'
Skrignac, Y. Ar Gac (1981), Kazetenn ar Menez
audio:[5:27, transcription sur brezhoneg digor


(8) Setu, en ur zont d'ar gêr e choment a-sav eno neuze.
voici en1 venir à le maison R restaient à-debout y alors
'Donc, en rentrant à la maison, ils s'arrêtaient là.' Léon, Mellouet & Pennec (2004:79)


(9) Setu an dud zo bet komañset da daoler war ar gwinizh [...].
donc le gens est été commencé P mettre _[ø]_ sur le blé
'Donc les gens ont commencé à mettre (ø = de l'engrais) sur le blé.' Léon, Mellouet & Pennec (2004:92)


(10) Ha goude-se ar re-se ouie dont tout setu vie blag ken-ha-ken.
et après-ça le ceux- AUX venir tous voila était blague autant-et-autant
'Et après tous ceux-là venaient et on blaguait tant et tant.'
Bas-Cornouaillais (Tréboul), Hor Yezh (1983:76)