Serriñ : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher
(Page créée avec « Le verbe ''serriñ'' est transitif. {| class="prettytable" |(1)|| Yann a zo|| o tond ||da zerri an nor. |- | || Yann R est ||à<sup>4... »)
 
 
(14 révisions intermédiaires par un utilisateur sont masquées)
Ligne 1 : Ligne 1 :
Le verbe ''serriñ'' est [[transitif]].
+
Le [[verbe]] ''serriñ'' 'fermer, attraper, ceuillir' est un verbe [[transitif]].
  
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
|(1)|| Yann a zo|| o tond ||da zerri an nor.  
+
|(1)|| Yann a zo|| o tond ||da '''zerri''' an nor.  
 
|-
 
|-
| || Yann [[R]] [[zo|est]] ||[[particule o|à]]<sup>[[4]]</sup> [[dont|venir]] ||[[da|de]] ferm[[-i (V.)|er]] [[art|le]] porte
+
| || Yann [[R]] [[zo|est]] ||[[particule o|à]]<sup>[[4]]</sup> [[dont|venir]] ||[[da|de]]<sup>[[1]]</sup> ferm[[-i (V.)|er]] [[art|le]] porte
 
|-
 
|-
 
|||colspan="4" | 'Jean vient de fermer la porte.'||||||||||[[Merser (2009)|Ar Merser (2009]]:585)   
 
|||colspan="4" | 'Jean vient de fermer la porte.'||||||||||[[Merser (2009)|Ar Merser (2009]]:585)   
Ligne 17 : Ligne 17 :
 
| (2)|| '''Jarret''' || ho stokenn.
 
| (2)|| '''Jarret''' || ho stokenn.
 
|-
 
|-
| || fermez  || [[POSS|votre]] langue
+
| || fermez  || [[POSS|votre]]<sup>[[3]]</sup> langue
 
|-
 
|-
|  ||colspan="4" | 'Taisez-vous.'|||| ''Haute-cornouaille intérieure'', [[Martin (1929)|Martin (1929]]:179)
+
|  ||colspan="4" | 'Taisez-vous.'|||| ''Cornouaillais de l'Est intérieur'', [[Martin (1929)|Martin (1929]]:179)
 
|}
 
|}
  
 +
 +
=== infinitif ===
 +
 +
L'infinitif est formé en ''[[-iñ]]'' en [[standard]]. On trouve aussi un [[suffixe de l'infinitif]] en ''[[-ezh (V.)|-ezh]]''.
 +
 +
 +
{| class="prettytable"
 +
| (3) || ...|| met daou zornig ||gwenn Anna ||nen daint ket ken|| d'o serr'''ezh'''.
 +
|-
 +
| || ||[[met|mais]] [[les numéraux cardinaux|2]]<sup>[[1]]</sup> main.[[-ig|DIM]] ||blanc Anna || [[ne]] [[dont|viendront]] [[ket|pas]] [[ken|plus]] || [[da|pour]]<sup>[[1]]</sup>'[[POP|les]]<sup>[[2]]</sup> cueillir
 +
|-
 +
| ||colspan="4" | '... mais les deux petites mains blanches d'Anna ne viendront plus les cueillir.'
 +
|-
 +
| ||||||||colspan="4" |''Vannetais'', [[Ar Meliner (2009)|Ar Meliner (2009]]:46)
 +
|}
  
 
== Syntaxe ==
 
== Syntaxe ==
  
=== ''serrin ouzh'' ===
+
=== ''serriñ  ouzh'' ===
  
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
| (1)|| '''Serret''' eo bet ||dor ar Baradoz ||'''ouzh'''||o bugale.
+
| (3)|| '''Serret''' eo bet ||dor ar Baradoz ||'''ouzh'''||o bugale.
 
|-
 
|-
| || ferm[[-et (adj.)|é]] [[COP|est]] [[bet|été]] ||porte [[art|le]] <sup>[[1]]</sup>paradis ||à|| [[POSS|leur]]<sup>[[2]]</sup> enfants
+
| || ferm[[-et (adj.)|é]] [[COP|est]] [[bet|été]] ||porte [[art|le]] paradis ||[[ouzh]]|| [[POSS|leur]]<sup>[[2]]</sup> enfants
 
|-  
 
|-  
 
| || colspan="4" | 'La porte du paradis fut fermée à leurs enfants.'
 
| || colspan="4" | 'La porte du paradis fut fermée à leurs enfants.'
Ligne 39 : Ligne 54 :
  
  
== Alternatives ==
+
=== 'attraper une maladie' ===
 +
 
 +
Avec les [[sujets]] animés humains, le verbe ''serriñ'' dénote la contraction d'une maladie. Ce verbe n'est pas disponible pour les êtres vivants [[inanimés]] et non-humains ([[Louis (2015)|Louis 2015]]:107) qui pointe le contraste entre ''X en deus serret ur c’hleñved.'' 'X a attrapé une maladie', mais [[*]] ''An avaloù-douar o deus serret ar mildiou.'' 'Les pommes-de-terre ont attrapé le mildiou.').
 +
 
 +
 
 +
== Sémantique ==
 +
 
 +
Le verbe ''serriñ'' est en compétition avec les verbes ''[[pakañ]]'', ''[[tapout]]'' ou ''[[prennañ]]''.
  
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
| (2)||  An nor-se || a vo ||red ||  '''prenna''' || (anezhi).
+
| (4)||  An nor-se || a vo ||red ||  '''prenna''' || (anezhi).
 
|-
 
|-
 
| || [[art|le]] porte-[[DEM|ci]] || [[R]]<sup>[[1]]</sup> [[COP|sera]] || [[ret|obligé]] || fermer || ([[a|P]].[[pronom incorporé|elle]])
 
| || [[art|le]] porte-[[DEM|ci]] || [[R]]<sup>[[1]]</sup> [[COP|sera]] || [[ret|obligé]] || fermer || ([[a|P]].[[pronom incorporé|elle]])
Ligne 53 : Ligne 75 :
 
[[Category:articles|Categories]]
 
[[Category:articles|Categories]]
 
[[Category:verbes|Categories]]
 
[[Category:verbes|Categories]]
 +
[[Category:verbes transitifs|Categories]]

Version actuelle en date du 25 mars 2019 à 00:23

Le verbe serriñ 'fermer, attraper, ceuillir' est un verbe transitif.


(1) Yann a zo o tond da zerri an nor.
Yann R est à4 venir de1 fermer le porte
'Jean vient de fermer la porte.' Ar Merser (2009:585)


Morphologie

(2) Jarret ho stokenn.
fermez votre3 langue
'Taisez-vous.' Cornouaillais de l'Est intérieur, Martin (1929:179)


infinitif

L'infinitif est formé en -iñ en standard. On trouve aussi un suffixe de l'infinitif en -ezh.


(3) ... met daou zornig gwenn Anna nen daint ket ken d'o serrezh.
mais 21 main.DIM blanc Anna ne viendront pas plus pour1'les2 cueillir
'... mais les deux petites mains blanches d'Anna ne viendront plus les cueillir.'
Vannetais, Ar Meliner (2009:46)

Syntaxe

serriñ ouzh

(3) Serret eo bet dor ar Baradoz ouzh o bugale.
fermé est été porte le paradis à leur2 enfants
'La porte du paradis fut fermée à leurs enfants.'
(BUJK.:37), cité dans Le Gléau (1973:§78)


'attraper une maladie'

Avec les sujets animés humains, le verbe serriñ dénote la contraction d'une maladie. Ce verbe n'est pas disponible pour les êtres vivants inanimés et non-humains (Louis 2015:107) qui pointe le contraste entre X en deus serret ur c’hleñved. 'X a attrapé une maladie', mais * An avaloù-douar o deus serret ar mildiou. 'Les pommes-de-terre ont attrapé le mildiou.').


Sémantique

Le verbe serriñ est en compétition avec les verbes pakañ, tapout ou prennañ.


(4) An nor-se a vo red prenna (anezhi).
le porte-ci R1 sera obligé fermer (P.elle)
'Cette porte, il faudra la fermer.' Trégorrois, Stephens (1982:247)