SLG. (08/2018)

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher

Cette élicitation courte a été opérée par Mélanie Jouitteau. Il s'agit de la traduction de quatre phrases mettant en jeu les dizaines plus un avec un nom réalisé, et la mise de cette structure dans un démonstratif.

La locutrice est native du breton comme langue d'héritage. Son autre langue native est l'anglais. Sa mère est native du dialecte du Léon, se décrivant elle-même comme d'héritage. Son père est L2 en breton standard, natif de l'anglais. Le breton est présent dans le reste de la famille côté maternel.

Les traductions à opérer vers le breton sont présentées à la locutrice en anglais, à l'oral. Il n'y a pas eu d'enregistrement.


traductions

 La famille de la locutrice est présente mais ne commente pas ses réponses avant qu'elles ne soient transcrites. La locutrice exprime oralement son souci de faire des fautes de mutation lors de la première traduction. 
 La mutation est en effet irrégulière, et dès que l'attention de la locutrice est tournée vers une autre difficulté, la mutation n'est plus opérée.


  • 'trente-deux crayons'
daou c'hraion ha tregont


  • 'ces trente-deux crayons'
an daou kraion ha tregont-mañ


  • 'trente-et-un crayons'
ur kreion ha tregont


  • 'ces trente-et-un crayons'
un kreion ha tregont-mañ


  • 'trente-et-un'
unan ha tregont


 La maman de la locutrice, native du dialecte du Léon, propose, elle, une dérogation de la règle du cardinal discontinu avec:
  • 'ces trente-et-un crayons'
an unan ha tregont kreion-mañ

Remerciements

Merci à SLG..