Roudaut (1872)

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher
  • Roudaut, Vincent. 1872. Supplément aux dictionnaires bretons, étude récréative et sérieuse, histoire, physiologie linguistique, orthographe, vocabulaire, etc., par le traducteur breton du Mensis Marianus du P. Jacolet et de l'Avenue du Ciel, bali an Eé, imprimerie Desmoulins, Landerneau, texte.


 Morvan (2019):
 "À l'origine de ce texte, une polémique dans le journal L'Océan, en 1866-1867, avec les disciples de Le Gonidec, concernant l'orthographe de la langue bretonne (déjà !). Dans cet ouvrage surprenant (notamment par son format : un dictionnaire de 39 pages introduit par une préface qui en fait 68), l'auteur propose un certain nombre de considérations concernant l'histoire de la langue, son écriture, et sa grammaire. L'intérêt du texte se situe surtout dans le décalage entre son regard et celui des bretonistes de son époque, disciples de Le Gonidec, avec qui il polémique. Sur la question de l'histoire de la langue, il s'oppose au différentialisme envers le français, ainsi qu'à une quête des origines premières, en s'appuyant pour cela sur le mythe de Babel. Ses propositions orthographiques suivent cette position historique : il défend, contre l'orthographe de Le Gonidec, la reprise de celle des auteurs anciens (Marigo, Maunoir, etc.). Si l'auteur n'a pas la culture celtisante de ses détracteurs, son regard linguistique est néanmoins marqué par une certaine alacrité, et l'on pourrait presque considérer qu'il anticipe certaines analyses linguistiques du XXe siècle."


à propos

  • Morvan, Malo. 2019. 'L'étude récréative et sérieuse de Vincent Roudaut, un hérétique du celtisme au XIXe siècle', présentation au séminaire de La Bretagne Linguistique, 5 avril 2019.